La forêt mystère du 18 au 25 Avril 2010

Nos scientifiques en herbe vont littéralement « défricher » un nouveau domaine d'étude, le BRF (Bois Raméal Fragmenté). Derrière (...) Voir descriptif détaillé

La forêt mystère du 18 au 25 Avril 2010

Nos scientifiques en herbe vont littéralement « défricher » un nouveau domaine d'étude, le BRF (Bois Raméal Fragmenté). Derrière (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 18 avril

Nous, Lucien, Ian et Louis retrouvons à la gare de Lyon Antoine, notre éducateur scientifique, ainsi que d’autres enfants. Nous prenons le TGV, puis le TER. Nous arrivons ainsi, sans difficultés, à Saint Etienne où nous attend Delphine qui nous emmène au Centre de Séjours Scientifiques de Prabouré en minibus.

Dès notre arrivée au Centre, nous montons dans nos chambres pour nous installer et faire les inventaires. A 19h, nous allons dîner, puis nous terminons notre installation.

Ensuite, c’est la veillée. Avec Antoine et Claude, nos éducateurs scientifiques, nous faisons un jeu pour faire connaissance. Puis, les animateurs nous indiquent les horaires du matin (lever, petit déjeuner) et nous allons nous coucher.

Lundi 19 avril

Le matin, nous pouvons prendre le petit déjeuner entre 8h et 9h. Puis, nous montons dans nos chambres pour nous laver les dents et ranger nos affaires.

A 9h30, c’est le forum. Les animateurs, nous expliquent le déroulement d’une journée. Nous définissons également les règles de vie sur le Centre. C’est le moment de faire des propositions et de donner notre avis sur les activités.

A 10h, nous partons en activité scientifique. Avec Antoine, nous allons dans les environs du Centre pour observer deux types de forêt.

La première forêt est composée d’arbres identiques, alignés. Ce sont des résineux. Le sous-bois est sombre avec peu de plantes. Nous voyons beaucoup de branches ou d’arbres au sol.

La deuxième forêt est plus diversifiée. Il y a des résineux, mais aussi des feuillus. Le sous-bois est plus clair, avec des plantes. Nous longeons un ruisseau et nous observons des traces et des crottes d’animaux.

Nous rentrons au Centre vers midi. Il est alors temps de se laver les mains et de passer à table.

Après le temps libre, nous allons dehors pour jouer à la balle au prisonnier. Nous faisons plusieurs parties, puis nous jouons à la gamelle. Ensuite, nous prenons le goûter.

Après le goûter, nous reprenons les activités scientifiques. A l’aide de livres, nous identifions les plantes vues le matin.

La première forêt est une plantation d’épicéas. La deuxième forêt, plus naturelle, est composée de sapins et de hêtres. On y trouve également des bouleaux et des sorbiers. Le sous-bois n’est pas très fourni, mais on trouve des fougères, des ronces et des myrtilliers. Dans les parties les plus claires, on trouve des jonquilles.

jonquille

Nous retournons sur le terrain pour nous entraîner à reconnaitre les arbres. Nous nous entrainons à distinguer les sapins des épicéas.

Il est maintenant 18h. C’est l’heure de rentrer au Centre pour prendre la douche.

A 19h, nous allons dîner. Puis, après un temps libre, c’est la veillée. Nous jouons à un jeu appelé « T’es grillé ». Il s’agit de se déguiser pour ne pas être reconnu par un animateur qui tient une grille contenant des petits dessins. Tant que l’animateur qui tient la grille ne nous reconnaît pas, nous pouvons la regarder. Ensuite, nous retournons dans la salle et nous devons dessiner la grille. Sur les 30 dessins, nous avons réussi à tous les mémoriser, sauf un !

Après la veillée, nous allons dans nos chambres. nous avons un peu de temps pour lire et, vers 22h, c’est l’extinction des feux.

Mardi 20 avril

Le matin, après le petit déjeuner, nous allons au forum. Nous discutons avec nos animateurs des activités non scientifiques de la journée. Cette après-midi, nous irons nous promener dans les Hautes Chaumes (pâturages d’altitude).

A 10h, nous reprenons nos travaux scientifiques. Nous discutons des besoins des plantes. Pour se développer, une plante a besoin
- de dioxyde de carbone,
- d’eau,
- de sels minéraux et
- de lumière.
Nous pouvons mesurer certains de ces paramètres pour comprendre pourquoi les myrtilles poussent dans certaines parties de la forêt.

Nous allons donc en forêt pour mesurer
- la luminosité au sol,
- la température de l’air et
- l’humidité relative de l’air.

Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous :

Mesures du 20/04/10 (11h00)

ZonesLuminosité (lux)Humidité relative (%)Température (°C)
Prairie Appareil saturé 55 12,4
Forêt zone avec myrtilles 8650 67,5 11,2
Forêt zone sans myrtilles 1285 66,5 10,7

Ensuite, nous rentrons au centre pour déjeuner.

En début d’après-midi, nous partons en balade dans les Hautes-Chaumes (pâturages d’altitude situés près du centre). Nous jouons près d’un ruisseau, puis nous faisons plusieurs parties de tèque.













Nous prenons le goûter sur place, puis nous rentrons au centre pour reprendre nos activités scientifiques.

Nous retournons en forêt, au même endroit que le matin, pour mesurer à nouveau les mêmes paramètres. Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous :

Mesures du 20/04/10 (17h40)

ZonesLuminosité (lux)Humidité relative (%)Température (°C)
Forêt zone avec myrtilles 4400 74,1 11,6
Forêt zone sans myrtilles 632 74,1 11,1

Nous prélevons également des échantillons de sol à l’aide d’une tarière afin de mesurer l’humidité pondérale du sol.

Cette mesure se fait de la façon suivante. Les échantillons sont pesés puis passés à l’étuve (température de 105°C pendant 24 heures) avant d’être à nouveau pesés.

Nous rentrons ensuite au Centre avec nos échantillons, puis nous prenons une douche bien méritée !

Après le diner, la veillée est consacrée au jeu « dessiner c’est gagné ». Chaque équipe doit deviner ce que dessine au tableau un de ses membres. Le dessinateur tire au sort un gage (dessiner de la main gauche, les yeux bandés...) ce qui complique les choses...

Mercredi 21 avril

Aujourd’hui, nous sommes rejoints par les enfants du séjour « Energie solaire », car Claude, leur éducateur scientifique, est en congé.

Le matin, nous décidons d’utiliser du BRF (= Bois Raméal Fragmenté) pour vérifier son effet sur la culture de plantes. Mais avant de l’utiliser, il faut le fabriquer ! Le principe est simple. Il faut ramasser des petites branches de feuillus (diamètre inférieur à 7 cm d’après la littérature, mais nous nous limiterons à des branches de diamètre inférieur à 4 cm pour des raisons pratiques) et les broyer dans un broyeur. Des branches de résineux peuvent également être incorporées, mais en petites quantité (moins de 15 %).

Patrick, technicien au Centre, nous donne le matériel et nous explique les règles de sécurité.


Gants, lunettes et cache-oreilles sont indispensable si on veut travailler avec le broyer !

Puis, nous coupons les branches et nous les ramenons vers le broyeur.













Nous les broyons. Et nous obtenons du BRF.













Il est maintenant midi, c’est l’heure d’aller déjeuner.

En début d’après-midi, nous allons jouer au jeu du drapeau dans la forêt. Il y a 2 équipes qui cherchent à protéger leur drapeau et à conquérir celui de l’adversaire. Chaque personnage (roi, attaquant, défenseur) a un rôle précis à jouer et il faut mettre en place une tactique efficace. Nous faisons plusieurs parties, puis nous retournons au centre pour le goûter.

Comme aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’Antoine, nous avons un excellent gâteau !

Puis, nous reprenons notre projet scientifique. Nous prenons plusieurs grands pots de fleur vide et nous allons en forêt. A l’aide d’une tarière, nous faisons plusieurs trous dans le sol et la terre est mise en tas.

Nous la mélangeons et nous la répartissons dans les pots.

Nous rentrons ensuite au Centre pour les douches et le dîner.

Ce soir, pour la veillée, nous jouons au jeu du loup-garou.

Jeudi 22 avril

Aujourd’hui, c’est au tour d’Antoine d’être en congé. Nous rejoignons donc Claude et le séjour « Energie solaire ».

Vendredi 23 avril

Nous commençons la journée par la pesée des échantillons de terre qui avaient été mis à l’étuve. Nous pouvons ensuite leur humidité pondérale (masse de l’échantillon humide - masse de l’échantillon sec divisé par la masse de l’échantillon sec). Les résultats sont présentés dans le tableau ci-dessous :

humidité pondérale

La zone avec myrtilles présente un sol plus sec en surface alors que la zone sans myrtille a un profil plus homogène. Cependant, les écarts entre les différentes couches sont faibles et peuvent être due à une variabilité naturelle.

Puis, nous réalisons nos boutures et nos semis, le but étant d’étudier l’influence du BRF sur la croissance des plantes.

Pour les boutures de sorbiers, le protocole expérimental est le suivant. Les branches sont fendues à la base, puis enfoncées de quelques centimètres dans la terre. Les pots n°1 et 2 ne reçoivent pas de BRF, alors que les pots n°3 et 4 en reçoivent (couche d’environ 4 cm). Tous les pots sont pesés.

Pour les haricots, le protocole est le suivant. Nous plaçons 5 graines, à environ 4 cm de profondeur, dans les pots n° 5, 6 et 7. Dans le pot n°8, nous plaçons 5 graines à environ 4 centimètres de profondeur, puis nous mettons une couche d’environ 4 centimètres d’épaisseur de BRF. Dans les pots n°9 et 10, nous enterrons très légèrement 5 graines, puis nous mettons une couche de BRF (environ 4 cm d’épaisseur).

Une fois les boutures et semis effectués, nous les arrosons.

Puis, nous allons diner.

En début d’après-midi, nous jouons à Poule Renard Vipère. Comme nous ne sommes pas nombreux, il faut courrir tout le temps !

Après le goûter, nos camarades du séjour « énergie solaire » nous rejoignent pour faire des essais d’arrosage.

Puis, nous commençons à préparer la retransmission du lendemain.

Après le diner, c’est la boum ! Un grand merci à Gabriella qui nous a dépanné en nous prêtant son ordinateur. Nous terminons la soirée devant un feu de camp.

Samedi 24 avril

Le matin, nous continuons à préparer la retransmission.

Nous fabriquons un grand poster sur lequel nous présentons notre projet et nos résultats.

Après le déjeuner, c’est le grand moment ! Nous expliquons nos travaux à nos camarades ainsi qu’aux parents présents. Nous installons nos posters devant la serre.

Après la retransmission, nous allons goûter. Aujourd’hui, nous fêtons l’anniversaire de Louis et nous avons un gâteau excellent.

Ensuite, il faut faire les inventaires de nos affaires.

Après le dîner, nous faisons un grand feu de camp dans la prairie du centre (merci Claude !), puis nous allons nous coucher.

Dimanche 25 avril

Ce matin, nous nous levons de bonne heure (06h15). Après un petit déjeuner léger, nous partons en mini-bus vers Saint Étienne où nous prenons le train pour Lyon. De là, certains prennent le TGV pour Paris et d’autres pour Marseille.

Le TGV arrive à Paris avec quelques minutes de retard dues à une porte qui ne voulait pas se fermer au Creusot. C’est le moment de se séparer…

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également