Glisse, Cristaux et Traces du 13 au 20 février 2011

Voir descriptif détaillé

Glisse, Cristaux et Traces du 13 au 20 février 2011

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

7 enfants, Sao-Maï, Kim-Anh, Vinh, Xuan, Gaëtan, Nicolas et Erwann, viennent de Paris sur le Centre de Séjours Scientifiques Europe pour effectuer un séjour sur le thème des cristaux de neige et des traces de la forêt d’hiver ! Ça va être complètement givré ! ;-)

Les éducateurs scientifiques sur ce séjour sont : Antoine qui les accompagnera pendant le trajet en train et Alain qui les accueillera sur le centre.

Souhaitons leur un bon séjour !

Le Journal de Bord

Dimanche 13 février 2011

Voyage aller et première fin de journée sur le Centre de Séjours Scientifiques Europe.

Les enfants sont bien arrivés, l’aventure commence !

Après un goûter pris en commun, tous les enfants sont allés dans leurs chambres pour défaire leurs valises et, en compagnie des éducateurs, prendre note de leurs trousseaux (afin de ne rien oublier le jour du départ).
Le temps passe vite et voilà déjà l’heure de la douche et du dîner. Lavage des mains et à table !
Au menu de ce premier soir : soupe de poisson/légumes, cuisses de poulet-pommes de terre-aubergines/Paris-Brest en dessert. La table a été animée par les enfants qui ont échangé chacun leurs connaissances à tous propos, Bref, un repas pris longuement et chaleureusement.

Ensuite, brossage des dents et temps libre.

A partir de 20H30, nous nous retrouvons tous autour d’une table pour participer à des jeux de « contact » et de « présentation » entre nous tous. Le jeux du blason rapporte beaucoup de commentaires mais il ne faut pas oublier le rythme de chaque jour qui est expliqué « au tableau » par Antoine. Et cette montre qui ne s’arrête jamais !!
Il est l’heure d’aller se coucher. Chacun rejoint sa chambre « sans traîner les pieds » et très rapidement tout le monde s’endort.....
A demain........

Contact

Lundi 14 février 2011

Ce matin, nous nous levons à partir de 07h30. Il neige ! Mais, malheureusement, il ne fait pas très froid et la neige ne tient pas au sol.
Nous pouvons prendre le petit déjeuner à partir de 08h00 et jusqu’à 9h00.

Nous nous retrouvons pour le forum journalier de 09H30 à 10H00 ;
De là nous partons, chaudement habillés à la découverte du milieu naturel environnant. Nous allons cheminer successivement dans quatre milieux différents. Nous lèverons les yeux vers la cime des arbres, nous dirigerons nos yeux vers le sol, car nous espérons bien découvrir beaucoup de choses, notamment des traces, des indices de la présence d’animaux.

Pour les uns excréments d’animaux, pour les autres fécès, pour nous moquette de chevreuil !

Ramassées du sol des écailles d’un cône et les restes d’un cône qui a été grignoté par un écureuil.

Laissées de sanglier (?)

De retour pour le déjeuner, nous constatons que nous avons une grande quantité de notes, d’observations, de photos que nous mettrons en commun tout à l’heure, et au propre.
Nous prenons le temps de changer nos chaussures, nous laver les mains et passons à table. Au menu, salade de tomates/oignons, pâtes à la bolognaise/râpé, tarte au fruit. Et nous avons droit, après cela à un temps libre jusqu’à 14h00.
Il neige toujours !
L’après-midi commence par les Activités Extra Scientifiques, d’abord un jeu « le chef d’orchestre », puis « détective » et le jeu du "contraire.
A 15 heures nous sommes allés à la station de Prabouré essayer des équipements de ski, car nous skierons mardi après-midi et vendredi après-midi sur les pistes de Chalmazel.

Ensuite le goûter !

Il neige toujours !! Et ça commence à tenir...
L’après-midi nous avons repris les notes du matin, nous avons identifié les végétaux, les animaux (indices de présence).

Nous avons caractérisé les trois milieux : la plantation d’épicéas, milieu pauvre. La prairie, où nous avons identifié plusieurs indices de présence très nombreux, de lièvre, de chevreuil, etc.... La hêtraie-sapinière avec de très nombreuses laissées de lièvres, de chevreuils, et peut-être aussi celles d’une martre.

Probablement une laissée de martre ?

Cet heureux moment de travail en commun passe très vite.
C’est déjà tard, vite, nous allons prendre notre douche habituelle pour nous présenter à 19H00 sonnantes devant la porte du grand réfectoire. Le repas a été mangé avec appétit ! Puis détente temps-libre et enfin les jeux de la soirée : dessiner c’est gagné (avec des gages, c’est plus rigolo), et l’équipe « LITHIUM » a battu l’équipe des « vaches » à l’arrachée, sur le fil !

De là, le jeu termina la soirée et tout le monde alla se coucher.
Il ne neige plus mais le sol et les arbres sont blancs !

Découverte

Mardi 15 février

Très très blancs !
BONJOUR !
C’est l’heure du petit-déjeuner.
Nous nous réveillons avant 08H00 et sommes tous au petit-déjeuner assez tôt. Au PDJ, lait, chocolat au lait, tartines, beurre, confiture, cornflakes, pâtisserie, fruits frais, jus de fruits vitaminés. Et hop, tout ceci avalé suivant le choix de chacun et déjà nous brossons nos dents, faisons notre chambre, préparons nos affaires de ski pour cet après-midi et nous rendons à l’heure du forum.

A ce forum il n’y a rien de trop particulier à dire. Nos animateurs nous passent les dernières consignes pour l’activité de l’après-midi : ski !! Youpi !!!

Et nous re - voila en Activités Scientifiques. Aujourd’hui nous allons poser les 3 pièges photos aux lieux que nous avons nous mêmes définis. Nous avons choisi de poser des pièges photos en deux milieux seulement : la prairie (1 piège) et la hêtraie-sapinière (2 pièges), car ce sont les milieux dans lesquels nous avons trouvé les plus d’indice de présence d’animaux.

Après avoir disposé les pièges photo sur les arbres et les avoir enclenché, nous avons déposé au sol des appâts de nourriture afin que les animaux viennent « poser » juste devant la cellule.

Dès que ces pièges furent posés, nous sommes retournés au Centre afin de préparer avant 12H00 notre matériel de ski.
Nous quittons le Centre à 12H15 avec le casse-croûte du repas de midi et le goûter. Nous avons près de 40 km à faire avant d’arriver à la station de CHALMAZEL sur laquelle les pistes de ski sont ouvertes.

Approfondissement

Mercredi 16 février

Bonjour,
La neige fond......

Ce matin, après le petit déjeuner et le forum, nous allons sur le terrain pour relever les pièges photos. Nous les ramenons au centre pour regarder les photos qui ont été prises. Seul un des pièges placé en forêt a pris des photos. Un oiseau est venu picorer la nourriture que nous avions déposée au sol.

geai

geai

Après le dépouillement des photos, nous passons à l’étude de la neige. Comment se forme-t-elle ? Combien de sorte de neige existe-t-il ? Nos recherches nous apprennent qu’il existe 3 sortes de neige. La neige sèche qui se forme quand la température de l’air au sol est inférieure à -5°C et qui contient très peu d’eau liquide, la neige mouillée (température comprise entre -5°C et 0°C) qui est lourde et pâteuse et la neige humide (température comprise entre 0°C et 1°C) qui contient beaucoup d’eau liquide et qui peut geler au sol la nuit.

Il est ensuite temps d’aller déjeuner. Puis c’est le temps libre.

À 14h00, nous reprenons nos activités scientifiques. En effet, nous n’avons pas fait de sciences hier après-midi, puisque nous étions au ski. Nous en ferons donc plus aujourd’hui pour avancer notre projet.

Nous commençons par aller sur le terrain pour remettre en place les pièges photographiques. Nous remettons également de la nourriture.


Comme il nous reste du temps avant le goûter (et que nous avons envie de rester dehors !) nous décidons de remonter le ruisseau qui traverse la forêt du centre pour en trouver la source. Nous la trouvons de l’autre côté de la route qui mène aux pistes de ski.

la source du ruisseau

Ensuite, nous prenons des pelles et des pioches pour essayer de remettre en état la levade (dérivation du ruisseau) qui permettait autrefois d’irriguer la prairie du centre. Nous avons bien avancé, mais nous sommes pas encore arrivé à la prairie !

travaux sur la levade

Après tous ces efforts, c’est avec plaisir que nous rentrons au centre pour prendre le goûter.

Nous continuons ensuite notre étude de la neige. Nous passons maintenant aux flocons eux-mêmes. Il y a 9 formes différentes de flocons de neige, plus la grêle, ce qui fait 10 formes différentes en tout. A partir de photographies des flocons, nous devons les classer et retrouver leurs noms et leurs symboles.

Projet

Après ces travaux théoriques, nous pouvons commencer notre projet de recherche. Il s’agit de fabriquer des cristaux de neige. Le principe est le suivant. Nous construirons une boîte isotherme au fond de laquelle nous placerons un produit réfrigérant, par exemple de la carboglace. Le couvercle de la boite sera percé de façon à pouvoir y insérer une bouteille en plastique. Le fond de la bouteille sera placé à l’extérieur de la boite et le goulot à l’intérieur. Dans le fond de la bouteille, nous placerons une éponge humide sur laquelle nous fixerons une ficelle tendue qui ira jusqu’au goulot. L’eau va s’écouler le long de la ficelle et va ainsi cristalliser.

Nous nous répartissons en 3 groupes de façon à construire 3 boites identiques.

construction des boites isothermes

Il faut attention à bien respecter les dimensions !

Nous arrêtons nos travaux pour aller prendre les douches, puis nous allons diner.

La journée se termine par une veillée loup-garou. Il temps ensuite d’aller se coucher.

Jeudi 17 février

Bonjour à tous, depuis le Centre de Séjours Scientifiques de la vallée de l’Ance. Nous nous réveillons sous un grand soleil et il n’y a presque plus de neige au sol.
Mais, vers 09h00, le ciel se couvre et la neige se met à tomber. Demain nous retournerons quand même faire du ski à la station de Chalmazel.
En attendant, après avoir commencé hier à fabriquer les boîtes isothermes, ce matin c’est Alain qui prend le relais pour que nous nous préparions à mettre en oeuvre ce dispositif expérimental qui va permettre de fabriquer des CRISTAUX !.
Les boîtes isothermes étant terminées nous nous sommes entraînés à prendre chacun d’entre nous les différentes mesures dans la bouteille : Température, taux d’humidité, et différentes manipulations...Pour cette expérimentation nous suivons un protocole qui avait été essayé auparavant.
Rapidement l’heure du déjeuner arrive et nous passons à table non sans nous être lavé les mains.

Comme d’habitude après déjeuner nous avons eu droit au temps de détente. Et c’est vers 14 heures que nous avons repris le chemin habituel pour aller relever nos pièges photo. Nous connaissons notre chemin par coeur, la pessière, la prairie, la hêtraie-sapinière.

Retour aussitôt au Centre avec nos pièges pour transférer les photos sur ordinateur.

Nous avons l’heureuse surprise de voir que quelques animaux se sont fait piéger : dans la journée, un geai. Dans la nuit : une martre.
Les deux animaux se sont fait photographier au même endroit, dans la hêtraie sapinière.

martre

Le piège en prairie n’a toujours pas donné de photos, et la nourriture n’a pas été consommée.
Près du ruisseau par contre la nourriture a été consommé mais nous n’avons pas vu de photos. (mauvais fonctionnement du piège ou mauvaise orientation de celui-ci). Nous ferons mieux la prochaine fois !

A partir de là, nous nous sommes séparés en deux groupes. Gaëtan et Nicolas partent avec Antoine reposer les pièges et la nourriture.

Les autres enfants sont resté au Centre avec Alain pour préparer les expérimentations prochaines de la fabrication des cristaux (la cristallogenèse).
Et pause goûter !
16H 15 reprise du mode opératoire de la cristallogenèse. Dès 16H30 nous remplissons nos boîtes de CARBOGLACE et l’expérience commence.

Nous avons 4 boîtes à gérer, tout le monde est à sa place, chacun sait ce qu’il à à faire, c’est maintenant une affaire de chronomètres, de notes, de patience durant 60 min et de magie physique et chimique.

Et ça marche !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Pour certain(e)s, moins pour d’autres ! Nous avons des flocons qui se sont produits le long du fil de notre bouteille placée dans la boîte. Chacun est affairé sur sa boîte à cristaux dans l’impatiente de voir grandir ses flocons. Il est 18H30 déjà, l’expérience a duré plus d’une heure et demie.
Nous terminons la journée en convertissant nos mesures données en Omh en mesures en degrés Celsius. Demain nous établirons nos courbes. Ce sont elles qui vont parler...

Allez, hop, à la douche tout le monde.
Et nous voilà autour de la soupe de légumes qui entame notre repas du soir. De grandes discussions nous entraînent vers des théories folles, celles de Nicolas et de sa nourriture du futur, celles de Erwann et de son couscous local. Le dîner, comme tous les repas pris autour de cette table cette semaine s’allongent, anecdotes, débats, pronostics, projets, tout est bon pour allonger avec plaisir ces moments communs, avec les animateurs.
Ce soir Nicolas et Gaétan nous proposent de vérifier le passage d’un satellite de télécommunication dans le ciel. La précision du rendez-vous est époustouflante. Nous sommes tous assis sur la terrasse, bien couverts, guidés par les explications de Nicolas : « regardez tous Nord-est. Tel angle dans le ciel. Là bas près de cette étoile. Masquez le halo lumineux de la lune il vous gêne, attention plus que deux minutes...attention dans quelques secondes vous allez voir apparaître un point lumineux, progressif, qui avancera de là..vers là..., rapidement, regardez bien cela ne va durer que quelques secondes... » AH OUI IL EST LA ! nous nous exclamons tous en coeur. Effectivement un satellite passe, point lumineux dans la nuit stellaire. BRAVO NICOLAS. FELICITATIONS. MERCI NICOLAS.

Et nous voilà partis pour une ballade en forêt, la nuit, à l’écoute des bruits. Bien couverts, bien chaussés nous arpentons les sentiers dans le sous bois de la forêt de Prabouré. Un clair de lune éclaire nos pas et nos visées. Nous cherchons des traces d’animaux, ici un chevreuil a cheminé, là un lièvre a bondi, lentement, sans se presser, et puis nous arrivons à la cîme du plateau. Au loin l’horizon du ciel se confond avec les crêtes des monts. Les étoiles touchent la terre. Les villages se signalent. Mais tout est silencieux, et nous aussi, à l’affût. Le retour c’est fait par la piste de ski, glacée. Certains ont pu faire des descentes sur leurs chaussures. Nous rentrons, il est tard. Nous allons nous coucher. Tout le monde s’endort aussitôt. Bonne nuit, à demain.

Vendredi 18 février 2011

Bonjour, nous sommes réveillés, il est 7H30, certains sont à la bibliothèque, d’autres à la cafétéria, le petit déjeuner est prêt, nous irons le prendre à 8H00.

Après le petit déjeuner et le forum, nous nous divisons en 2 groupes. Nicolas, Gaëtan et Vinh partent avec Antoine sur le terrain pour relever les pièges photographiques.

Sur les 3 sites, nous constatons que la nourriture a été presque entièrement mangée. Le dépouillement promet d’être riche !

Une martre est photographiée près du ruisseau dès 20h58.

Nous la retrouvons un peu plus tard près de la souche (00h52). Il s’agit probablement du même individu car les 2 sites sont proches. Cette martre sera prise en photo de nombreuses fois sur ce site entre 00h52 et 03h16 (12 photos prises).


Elle revient à nouveau sur le site à plusieurs reprise entre 08h08 et 08h23 (3 photos prises).

Ensuite un geai (famille des corvidés) viendra picorer les restes de nourriture, toujours près de la souche, entre 08h26 et 10h10 (8 photos prises).

A 00h10 un renard est photographié par le piège placé dans la prairie. Il semble venir de la plantation d’épicéas voisine.

renard

Nous avons 7 photos prises entre 00h10 et 00h43.

Surprise, à 00h51, un deuxième renard apparaît dans les épicéas !

A 00h59, nous n’avons plus qu’un seul renard.

A 01h19 un renard est photographié près du ruisseau.

S’agit il d’un nouvel individu ou d’un des 2 renards photographiés dans la prairie ? Il est impossible de le dire, mais nous pouvons remarquer que les 2 sites ne sont pas éloignés et qu’il n’y a pas de photos de renards prises simultanément aux 2 endroits...
Nous avons 5 photos de renard (1 seul individu à chaque fois) prises près du ruisseau entre 01h19 et 02h10.


A 02h39 et 02h42, un renard est à nouveau photographié dans la prairie. Cette fois, il est seul.

Sao Maï, Erwann, Kim Anh et Xuan quant à eux restent en salle de travail pour effectuer une synthèse des manipulations de la veille. Principalement, il s’agit de réaliser les courbes de températures relevées dans la boîte à cristaux. Mais avant il faut convertir, à partir d’un tableau, la « température » ou plutôt la résistance mesurée en Ohm en températures en degrés Celsius. Tout ceci n’a plus de secret pour les deux filles du groupe qui manipulent Ohm, degrés Celsius, sondes numériques, résistances en platine etc... etc...

Retransmission

Samedi 19 février

Ce matin, nous avons un programme chargé. Nous devons relever et placer une dernière fois les pièges photographiques et préparer la retransmission de l’après-midi.

C’est pourquoi, après le petit déjeuner et le brossage des dents, nous nous mettons tout de suite au travail.

Gaëtan, Nicolas et Vinh partent sur le terrain avec Antoine. Les pièges sont ramenés au centre et les photos transférées sur ordinateur. Il faut ensuite retourner dehors pour repositionnés et replacer la nourriture. Ces pièges serviront à Alain pour le séjour suivant.

Le dépouillement des photos se révèle fructueux.

Dans l’après-midi du vendredi (16h22) un geai est photographié près de la souche.

Dès la tombée de la nuit (18h48) un renard est photographié dans la prairie. Nous avons 11 photos prises entre 18h48 et 19h14.

A 22h16, un renard est photographié près du ruisseau (une seule photo) et à 22h50 un renard est photographié dans la prairie. Il peut s’agir du même individu car les 2 sites ne sont pas très éloigné. Nous avons 6 photos prises entre 22h50 et 22h56 dans la prairie.

A 00h02, un renard est photographié à nouveau dans la prairie (3 photos consécutives).

Un peu plus tard, entre 00h42 et 00h49, nous avons 4 photos de renards prises dans la prairie et une photo (00h44) prise près de la souche. Il s’agit donc là probablement de 2 individus différents car la distance entre les 2 sites paraît trop importante pour faire le trajet aller et retour en si peu de temps.

A 01h06 (3 photos consécutives), puis à 05h34 (1 seule photo) un renard est à nouveau photographié dans la prairie.

La martre à été photographiée en début de nuit près du ruisseau. Nous avons 14 photos prises entre 19h21 et 20h11.

A partir de 21h14, elle est active près de la souche. Nous avons 14 photos entre 21h14 et 22h23.

La martre revient près la souche en fin de nuit (6 photos prises entre 06h06 et 06h25), puis en début de matinée (4 photos consécutives entre 09h08 et 09h09).

Toujours près la souche, en début de matinée, nous avons la visite du geai (3 photos à 08h23) et le passage d’un chevreuil à 08h40 (3 photos).


Pendant ce temps, Kim-Ahn, Sao-Maï, Xuan et Erwann qui sont restés sur le centre avec Alain préparent les posters qui seront présentés lors de la retransmission.

A midi, tout le monde se retrouve pour le déjeuner, puis c’est le temps libre et la retransmission arrive !

Les enfants présentent leurs travaux de la semaine.




Après la retransmission, nous allons dans nos chambres pour préparer nos valises et faire l’inventaire. Puis c’est le goûter.

Ensuite, nous allons dans la prairie du centre pour jouer à la balle au prisonnier et à la gamelle.

Peu après 18h00, nous rentrons pour prendre la douche et l’heure du dîner arrive.

Pour la dernière veillée du séjour, nous faisons un match d’improvisation. Trois équipes s’affrontent durement, mais toutes seront récompensées par le jury composé d’Alain et Antoine.

Nous nous couchons peu après 22h00, alors que la neige se met à tomber.

Dimanche 20 février

Nous nous levons vers 07h00. Les environs du centre sont tout blancs. Après un petit déjeuner léger, Alain nous emmène en minibus à Saint Étienne. Là, nous prenons le TER pour Lyon, puis le TGV pour Paris. Le voyage se déroule sans encombres et nous arrivons à l’heure à la gare de Lyon.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également