Une Mare en boîte

Voir descriptif détaillé

Une Mare en boîte

Voir descriptif détaillé

Réaliser une petite mare dans un aquarium, c’est l’occasion d’introduire de nombreux concepts de biologie (espèces, reproduction, nourriture), d’environnement (écosystèmes...), d’hydrologie (pH, température, turbidité...), de faire une belle balade, du sport (porter les bidons d’eau), une grande bataille d’eau....euh et je suis sûr plein d’autres trucs encore.

Thème abordé

Biologie marine et aquariologie

Concepts techniques à mettre en valeur

- Ecosystèmes
- Chaîne alimentaire
- Photosynthèse
- Cycle de vie
- Composition physico-chimique de l’eau
- Granulométrie

On les stocke dans des seaux avec un peu d’eau

Concepts humains à mettre en valeur

- Collaboration
- Pluridisciplinarité
- Travail en sous-groupes
- Respect de l’environnement et des êtres-vivants

Moyens matériel à présenter

- Aquarium
- Table en bois massif
- Couvercle grillagé (grosses mailles)
- Seaux, bassines plastiques et bocaux
- Thermomètre , ph-mètre, conductimètre
- Tests Nitrates/Nitrites, test phosphates
- Filets et épuisettes...

Points de sécurité à aborder

- Noyade dans la rivière
- Position du dos pour porter des objets lourds (bassines, aquarium, pierres...)
- Ne pas casser l’aquarium, ni se couper avec

Scénario

- Afin de servir de témoin et de support pédagogique dans le labo d’hydrologie, on va construire un ou plusieurs aquariums récréant l’organisation d’une mare.

Poser une assiette au fond et verser doucement de l’eau dessus

- A l’intérieur de chaque équipe, on va trouver des responsables « biotope » (qui se chargent des cailloux, sable, limons...), des responsables « eau, analyses et aquarium », et des responsables « vivant » (faune et flore).
- Chaque équipe doit se concerter et établir un plan d’aquarium à l’aide de recherches bibliographiques. Puis, les différents responsables des équipes partent à la recherche de leurs matériaux et les disposent dans leurs aquariums respectifs.
- La fin de l’activité présente les différents aquariums accompagnés de leur description systémique : qui mangent quoi, quelle plante fournit de l’air aux autres, quelles larves, données physico-chimiques de l’eau. Pourquoi l’aquarium est-il organisé comme ça ?

Contraintes proposées

- Contraintes de temps, sur une journée ou deux demi-journées. L’activité peut prendre du temps, mais elle empiète déjà sur « Découverte » et « Approfondissement ».
- Tous le même aquarium de départ.
- Tous les matériaux doivent être transportables sans moyens motorisés.
- Ne pas tuer d’animaux dans le processus et prélever avec précaution les échantillons.
- L’écosystème doit être viable dans le temps.

Matériel

- Les outils cités ci-dessus
- Du carton, bois, draps.
- Eau, roches, sable, sédiments...
- seaux, bacs plastiques

Points de repère techniques

- Utiliser un bac aquarium verre ou plexiglas d’environ 100X50X50 cm.
- Le poser sur une table robuste, solide et bien équilibrer.
- La table doit être positionnée à l’extérieur, à l’abri de la pluie, à la lumière, sans être complètement au soleil.
- Recueillir sable, limon gravier fin et grossier, petites et grosses pierres avec algues et plantes.

Répartir le sable au fond de l’aquarium

- Laver le limon, sable et gravier pour les débarrasser du gros de la vase. On peut par exemple faire un tas que l’on nouera dans un drap que l’on trempera dans une bassine d’eau ou que l’on arrosera au tuyau.
- Répartir le sable et le limon au fond de l’aquarium.
- Positionner et planter les premières plantes aquatiques.
- Recouvrir le fond sableux de graviers fins et grossiers.
- Positionner les pierres de différentes tailles, ainsi que d’autres plantes avec racines et terre.
- Prendre bien garde à aménager des trous, caches, reliefs, cavités avec les pierres.
- Poser une assiette au fond et verser doucement de l’eau de rivière dessus en prenant bien garde à ne pas troubler l’eau.

Laver le sable pour le débarasser de la vase

- Dans l’idéal, on laisse reposer l’eau 48 heures, mais là ce n’est pas grave, car c’est de l’eau de rivière et non de l’eau du robinet chlorée et traitée.
- On peut tout de même laisser reposer un peu et en profiter pour récupérer les petites bêtes à mettre là dedans. Tétard, grenouilles, ditiques, vers de vase, crevettes gammares, plantes avec leurs racines et algues sur leurs cailloux. On les stocke dans des bacs plastiques, des seaux avec un peu d’eau ou des petites boites trouées pour laiser passer l’air.
- Déposez toutes vos petite bébettes dedans.
- Poser un grillage à mailles suffisamment grandes pour permettre aux insectes de pouvoir pénétrer votre écosystème.

Résultats

- Exposition permanente en extérieur avec panneaux explicatifs.

Déposez toute vos petite bébettes dedans

- Durant le reste du séjour, on étudiera l’évolution des paramètres de l’eau quotidiennement et on mettra à jour une feuille de suivi.
- On tentera d’interpréter les évolutions observées, y compris les évolutions des êtres-vivants.
- Si on est méchant, on peut y mettre des polluants (phosphates, peinture, gaz d’échappement...) et en étudier les effets.

Variante

L’Aquarium dans une bouteille de soda transparante découpé. Chaque participants a le sien, marque son nom dessus et observe l’évolution au cours de la semaine.

Variante avec des bouteilles vides

Liens

http://www.passionbassin.com/

http://aquariophilie.chez.free.fr/

http://environnement.wallonie.be/pu...

Photos / Vidéos

Récupérer les petites bêtes

Nos partenaires

Voir également