Quand huit jeunes présentent leur projet de recherche à l'ONU de (...)

Huit participants du séjour Au fil de l'arbre du Programme de Recherche PERCEPTION (ONG - Objectif Sciences International), ont présenté les (...) Voir descriptif détaillé

Quand huit jeunes présentent leur projet de recherche à l'ONU de (...)

Huit participants du séjour Au fil de l'arbre du Programme de Recherche PERCEPTION (ONG - Objectif Sciences International), ont présenté les (...) Voir descriptif détaillé

Adrien (16 ans), Ann-Elfig (17 ans), Lancelot (17 ans), Anna (15 ans), Clément (11 ans), Anne (11 ans) , Loïc (16 ans) et Hugo (16 ans)

Ce jeudi 15 décembre avait lieu à l’ONU de Genève la 5e Conférence Annuelle Internationale sur les Droits de la Nature. Comme chaque année depuis sa création, elle rassemble un grand nombre d’associations, de politiques et de curieux.
Mais la particularité cette année était lors de la conclusion !

En effet, huit jeunes de 11 à 17 ans ont eu le privilège de présenter devant l’assemblée leur projet de recherche participative.

Durant l’été, ils ont participé au séjour Au fil de l’arbre encadré par le programme de recherche et d’éducation PERCEPTION de l’ONG Objectif Sciences International.


Ce séjour de Recherche Participative affichait le label « Give a Hand to the United Nations ». Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?
Et bien c’est un dispositif pédagogique qui permet aux citoyens de venir s’impliquer à l’ONU, en présentant par exemple les résultats des recherches menées lors des différents projets.

Le thème central de leur étude portait sur le mode de vie des chenilles processionnaires du pin ainsi que les moyens de lutte biologique contre cette dernière. En effet ce thème est au cœur de l’actualité depuis quelques années car la prolifération de ces dernières provoque un réel problème sanitaire pour les animaux domestiques mais également pour l’homme. Cette espèce endémique au bassin méditerranéen s’est emparée ces dernières années d’environ 100 000km2 du territoire français et s’étend vers le nord de 5 km par an environ.

Grâce à l’implication de ces jeunes, l’ONG Objectif Sciences International a collecté des données et testé un protocole établit en collaboration avec l’INRA d’Avignon. Cette collaboration a permis aux enfants de participer à un réel travail de recherche scientifique, de rencontrer les chercheurs et d’utiliser leur matériel ; tandis qu’il a permis à l’INRA de sensibiliser les plus jeunes à cette problématique particulière, mais aux sciences de manière plus large, ainsi que de récolter de nouvelles données.

Pour en savoir plus sur leur projet scientifique :

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également