Préserver la ressource en eau

Voir descriptif détaillé

Préserver la ressource en eau

Voir descriptif détaillé

Les gestes déjà mis en place, afin de préserver notre ressource en eau sont nombreux et variés. Dans les écoles, l’eau devient un sujet sur lequel ont débat, des intervenants viennent afin d’expliquer le comment du pourquoi, qu’est-ce qu il ne faut pas faire et ce qui est bien de faire !
Les gestes pour lesquels on sensibilise déjà sont :
ü Le bain et la douche
ü Le brossage de dents avec un gobelet au lieu de laisser coller l’eau
ü Se laver les mains sans laisser couler l eau
ü Laver la vaisselle en utilisant une bassine ou une machine à laver économique est préférable à laver la vaisselle en laissant couler l’eau
ü Dans le cas ou on a un jardin, il est nécessaire de mettre en place un récupérateur d’eau de pluie ou pratiquer le paillage mais cela est à développer dans un autre chapitre

Le réchauffement climatique !! Ah !!Sujet vaste et complexe cependant, l’eau douce se raréfie dans certaines régions et peu devenir cause de guerre pour cet or bleu. L’ensemble des êtres vivants en ont besoin pour vivre !! Que se passerai-t-il si la raréfaction devient générale ou si on la privatise ???
Pour le moment, elle reste un bien commun, aussi il faut la protéger en l’économisant, c’est un premier point, parler de quantité, mais parler de qualité c’est tout aussi un sujet intéressant !! Ceci sera sûrement à développer ultérieurement…

Troisième partie, les idées utopistes qui seraient intéressantes à mettre en place…

ü L’attrape nuage qui a déjà été développé au Chili, dans les Landes et au Mali je crois…
Mettre en place un dispositif :
Tendre plusieurs draps de textures différentes, mesurer chaque matin la brume récupérer et voir qu elles sont celles les plus efficaces.

ü Récupérer la condensation des salles de concert ou encore l’évapotranspiration des plantes en serre.
Dispositif :
Imaginer un récupérateur efficace qui serait valable dans les 2 cas.

ü Récupérateur de l’ensemble des eaux usées dans la maison (de la vaisselle, de la douche, du brossage de dents…) et réintroduire cette eau dans les toilettes.
Dispositif :
Imaginer un tuyau multi entrée et avec une unique sortie (dans les toilettes).

ü En ce qui concerne les toilettes, parlons de toilettes sèches, mais la question serait comment mettre en place des toilettes sèches à partir de toilette dite « conventionnelle ».
Dispositif :
Créer des sacs adaptables qui permettent de récupérer les excréments, ces derniers pourrait être utilisés comme combustible dans des chaudières à méthanisation.

ü Recyclage de l’urine comme le font déjà les astronautes.
Dispositif :
Déterminer la composition de l’eau « propre », comment à partir de l’urine comment peut-on arriver à cette eau « propre ».

ü Technique de potabilisation de l’eau déjà utilisé en Afrique ; mettre de l’eau dans une bouteille, la laissé se chauffer au soleil (donc associer cette technique aux panneaux solaires) et en chauffant l’eau se stérilise.
Dispositif :
Mettre en place un protocole qui permet de stériliser une eau, en connaître la composition et reproduire l’expérience pour ensuite voire la possibilité d’introduire cette technique au quotidien.

ü Cactus récupérateur d’eau.
Dispositif :
Voire comment cette plante accumule-t-elle autant d’eau et voire comment la restituer et l’utiliser.

ü Faire pleuvoir, en Amérique dans les années 60, ils utilisaient de l’iodure d’argent.
Dispositif :
Recréer un nuage, et voire quelles sont les facteurs qui entraînent la pluie.

ü Récupérateur de la glace qui se forme en hivers sur les voitures ou sur les murs…

ü Récupérer la vapeur d’eau de l’air, des moyens coûteux sont déjà connu comme l’installation de Rupson par exemple dans les maisons, mais l’eau récupérée pourquoi pas la transformer ??

ü Récupérer la vapeur d’eau du sèche linge.

ü Travailler sur les chaudières à condensation, elles permettent de chauffer la maison à partir d’eau chaude, mais cette eau qu’en fait-on après, penser à un dispositif qui permet de la réutiliser.

ü Travailler sur un système de pré épuration à adapter au niveau même de notre évacuation, le chardon actif par exemple du coup il serait intéressant de revoir le traitement de l’eau, et aussi le cycle de l’eau.

Nos partenaires

Voir également