Odeurs et Parfums.

Tous ce qu'on peut savoir sur avant, dedans, pendant un parfums. Voir descriptif détaillé

Odeurs et Parfums.

Tous ce qu'on peut savoir sur avant, dedans, pendant un parfums. Voir descriptif détaillé

L’un de nos 5 sens nous permet de sentir, mais qu’est ce qu’on sent ? et comment peut on jouer avec ?

Il est important pour cette article de bien faire la distinction entre odeur et parfum. Ici on pourra les définir comme tel :

  • Odeur  : Émanation transmise par un fluide et perçue par l’appareil olfactif.
  • Parfum  : Substances aromatique d’origine naturelle ou synthétique.

L’origine des odeurs

Les parfums ont une odeur, mais d’où vient elle ? On peut repéré plusieurs types de composés odorants, dont les principaux sont :

- Des hydrocarbures, surtout des alcènes (limonènes)

Les alcènes non cycliques possèdent une formule brute de la forme CnH2n où n est un entier naturel supérieur ou égal à 2,


- Des alcools (Menthol, linalol)

Ensemble des composés organiques dans lesquels un groupe hydroxyl (-OH) est lié à une chaine carbonée,


- Des phénols (eugénol)

Molécules aromatiques portant une fonction hydroxyle directement liée à un carbone du cycle aromatique,


- Des éthers-oxydes (eucalypol)

Substances chimiques, de la forme R-O-R’, où R et R’ sont des chaînes carbonées,


- Des aldéhydes (citral, vanilline),

Composé organique dont l’un des atomes de carbone primaire (relié au plus à 1 atome de carbone) de la chaîne carbonée porte un groupement carbonyle,


- Des cétones (camphre, civettone)

Composé organique dont l’un des carbones porte un groupement carbonyle,


- Des esters (acétate de linalyle, acétate de benzyle)

La fonction ester est constituée d’un atome de carbone lié simultanément à un atome d’oxygène par double liaison et à un groupement OR,


- Des composés azotés (musc xylol)

Composé organique dans lequel on retrouve, au moins, un atome d’azote.

Extraction

Les techniques d’extraction des composés odorants on bien évolué au fur et à mesures des ages, les techniques les plus connues, pour ce qui concerne le domaine végétal :

- Le pressage : Il s’agit d’exercer une pression sur une orange pour obtenir le jus, ou d’écraser des fleurs pour extraire les arômes.

- L’enfleurage : Les fleurs fragiles (violette ou jasmin) sont posées sur des châssis enduits de graisse animale très pure et inodore qui absorbe le parfum des fleurs au contact ; en fin de séchage, les graisses sont imprégnées de substances odorantes que l’on extrait avec de l’alcool. Cette techniques peut être réalisée de 2 façons : à froid, comme expliqué, mais également à chaud. A chaud, l’on met à chauffer la graisse, et l’on change les fleurs, mises dans la graisse chaude, plusieurs fois.

- La décoction : On place la racine ou l’écorce d’une plante dans de l’eau froide ; le tout est porté à ébullition et les constituants se dissolvent dans l’eau. Cette méthode pourrait être mise en place sur les centres, sur une longue durée en utilisant un four solaire pour chauffer notre eau, et permettre une décoction lente.

- L’infusion : On verse de l’eau bouillante sur les feuilles ou les fleurs finement hachées puis on les laisse tremper pour dissoudre les principes actifs. Le thé en est un exemple.

Dans le cadre de la décoction et l’infusion, il subsiste un problème : On fait fasse rapidement à une perte des composés odorants.

- La macération : Une substance séjourne à froid dans un solvant organique pour en extraire les constituants solubles dans ce solvant.

- Entraînement à la vapeur ou hydrodistillation : Les parfums de la plante (huiles parfumées ou huiles essentielles) sont entraînés par de la vapeur d’eau. Cette technique est très intéressante, car facile à faire et à faire comprendre aux enfants, ensuite la récupération peut se faire par simple décantation.

Montage de distillation


- Extraction par solvant : c’est un procédé qui permet d’extraire des composés qui ne peuvent pas l’être avec de l’eau, on utilise le plus souvent comme solvant, l’hexane.

On appelle huile essentielle toutes substances aromatiques d’origine végétale obtenues par extraction.

Analyse Chimique

Pour analyser les éléments sortant de notre extraction, une technique est majoritaire : la chromatographie. on peut par contre la faire par 2 méthodes différentes : La CPG (Chromatographie Phase Gaz) et la CCM (Chromatographie sur Couche Mince)

- CPG : Pour la CPG il faut un matériel très complexe dans lequel on va injecter notre produit, et la CPG va nous séparer notre produit, et grace à un détecteur nous montrera par des pics, la présence des différents composants.
(Exemple : Composition de l’odeur de Lavande par CPG)

- CCM : Cette technique est beaucoup plus simple, elle va donc plus nous intéresser. La chromatographie sur couche mince repose principalement sur des phénomènes d’adsorption : la phase mobile est un solvant ou un mélange de solvants, qui progresse le long d’une phase stationnaire fixée sur une plaque de verre ou sur une feuille semi-rigide de matière plastique ou d’aluminium.
Après que l’échantillon ait été déposé sur la phase stationnaire, les substances migrent à une vitesse qui dépend de leur nature et de celle du solvant. On va donc observer différentes taches correspondant au différents composant. Pour déterminer la nature des composants, on peut soit utiliser une autre méthode d’analyse ou tout simplement placé un échantillon pur du composé hypothétique lors de la chromatographie.

Synthèse

Il est possible de synthétiser un parfum par les méthodes de chimie organique, souvent le produit revient moins cher que dans le cas d’une extraction, mais il pose des problèmes écologique. Par moment, par contre, les méthodes utilisé pour la synthèse coute plus cher, l’extraction sera donc mise en avant.
Dans les composé odorant, les esters sont les plus facile à synthétiser, par une simple réaction d’estérification.

Le Parfum

La partie la plus importante est l’élaboration et le fabrication du parfum, en tant que produit final « industriel ». Lors de cette phase rentre en jeu des gens qu’on appelle des nez, qui grâce à leur odorat vont développer de jolis assemblements.
La composition est assez simple :

    • 60% d’alcool (attention à l’alcool dénaturé)
    • 37% d’eau déminéralisée
    • 3% de base parfumante (quelques gouttes de géranium sont conseillé afin de permettre une bonne liaison entre les odeurs)

Ensuite la préparation de la base parfumante est importante, en effet il faut prendre en compte les différentes notes, qui dépendront de la volatilité des huiles, et qui interviendront après l’application sur la peau par exemple :

  • Note de tête, qui ne dure pas longtemps, formée d’agrumes, de lavande, ou de fruit...
  • Note de cœur, moins légère, composée surtout de fleur.
  • Note de fond, qui peut durer 24 heures formées de mousses, bois...



Appartenance aux différentes notes de différentes huiles :

Notes de tête Notes de cœur Notes de fond
Bergamote Achillée Angélique
Cajeput Aneth Basilic extra
Camphre Anis Benjoin
Cardamome Bigaradier amer Bigaradier
Cédrat Bois d’aloès Bois de rose
Citron Cacao Camphre Shiu doux
Citron extra Camomille bleue Cannelle
Citronnelle Camomille romaine Carotte
Coriandre Camomille sauvage Casse
Cumin Cardamome Cyprès
Estragon Coriandre Encens
Eucalyptus Cumin Galbanum
Eucalyptus citronné Cumin noir Genévrier
Eucalyptus radiaire Estragon Gingembre
Fenouil doux Fenouil doux Hélicryse
Lemon grass Fleur d’oranger Marjolaine
Lime Frangipanier Miel
Litsea Genêt absolu Mousse de chêne
Magnolia feuilles Géranium Myroxyle
Mandarine Géranium Myrrhe
Mandarine extra Gingembre Nard
Mandarine sanguine Hysope Noix de Muscade
Mandarine verte Ilang-ilang Oeillet feuille
Mélisse 30% Iris de Florence Origan
Menthe naine Jasmin Patchouli
Menthe poivrée Jasmin d’Espagne Pin de Corse
Menthe romaine Laurier Pin maritime
Niaouli Lavande Pin Mugho
Orange amère Lavande bleue Pin pignon
Orange douce Lavande en épi Pin pleureur de l’Himalaya
Orange extra Lavande extra Pin sylvestre
Orange sanguine Lavande véritable Poivre noir
Pamplemousse Magnolia Reine des prés
Ravensara Mélisse 100% Romarin
Thym citronné Miel absolu 60% Santal
Verveine odorante 10% Millepertuis Sapin blanc
Verveine odorante 100% Mimosa absolu 50 % Sapin de Douglas
Myrte Sapin rouge
Narcisse absolu 80% Sarriette
Nard Saule
Noix de muscade Thé
origan Thym blanc
Ortie Thym rouge
Palmarosa Vétiver
Pin cembro
Poivre vert
Rhododendron
Rose absolue
Rose blanche
Rose bulgare
Rose de mai absolue
Rose indienne
Rose marocaine
Rose turque
Sauge
Sauge sclarée
Vanille absolue 80%
Violette

Fiches d’activités

Extraction
Analyse
Synthèse
Parfums

Nos partenaires

Voir également