Les pelotes, c'est chouette !

organiser un atelier de dissection de pelotes de réjection de chouette Voir descriptif détaillé

Les pelotes, c'est chouette !

organiser un atelier de dissection de pelotes de réjection de chouette Voir descriptif détaillé

Mulot

Dans un monde gigantesque peuplé d’arbre immense au milieu d’étendues infinies, il existe un univers miniature : celui des micro-mammifères. Ces rongeurs et insectivores sont un maillon essentiel des réseaux trophiques. Rapides et timides, ils sont difficilement observables dans leur milieu naturel (les forêts, les champs, les jardins, etc...). Pour les répertorier et les compter, il existe plusieurs techniques comme celle du piégeage. Malheureusement, le rendement est parfois laborieux... C’est pourquoi les pelotes de réjection sont très intéressantes, c’est une mine d’information à porter de doigts ! Que ce soit pour étudier les rapaces et leur alimentation, ou pour répertorier les micro-mammifères de la région, l’atelier de dissection des pelotes de chouettes et autres rapaces plaira à tous !

Matériel

- avoir localisé un nichoir de rapace (clochers d’église, greniers, arbres...) et s’assurer de la présence de pelotes. Les enfants et les participants pourront venir ramasser les pelotes tous les 2-3j.
- des loupes binoculaires (au mieux) ou des loupes simples
- des pinceaux, des brosses à dents et des petites pinces (type pinces de dissection ou pinces-à-épiler)
- des clefs de détermination dichotomiques (de complexité variable, adapté à l’âge des participants)
- des grandes feuilles de papier pour travailler sur un sous-main, les pelotes c’est salissant !

Démarche expérimentale et objectif

Après être allé récolter les pelotes, les enfants pourront s’installer autour d’une table avec chacun une loupe, une pince, une brosse et un sous-main. Ils pourront alors décortiquer les pelotes, trier les différentes parties du squelette, notamment les mandibules et les crânes. Ils pourront apprendre à différencier les rongeurs à dents planes ou tubulaires, les insectivores, etc... et donc apprendre de nombreuses choses à propos des différents régimes alimentaires. Ensuite, ils pourront essayer de déterminer les espèces trouvées, avec l’aide d’un éducateur scientifique et d’une clef dichotomique.

Après avoir déterminé la liste des espèces, des statistiques pourront être faites pour les plus grands, ou bien une carte de localisation des espèces trouvées avec des images pour les petits.

Conclusion

Cet atelier ludique et pratique intéressera petits et grands. Il est rapide à mettre en place et ne demande pas beaucoup de matériel. Il y a une partie sur le terrain (la récolte) et une partie au centre pour le dépouillement. Il permet d’aborder les terme de chaîne alimentaire et réseau trophique, de régime alimentaire, d’anatomie, et beaucoup d’autres domaines !

Nos partenaires

Voir également