Les mystères des hautes vallées dans le Vercors du 8 au 22 juillet (...)

Voir descriptif détaillé

Les mystères des hautes vallées dans le Vercors du 8 au 22 juillet (...)

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 8 Juillet :

Nous sommes tous bien arrivés au centre, notre groupe est alors au complet et la veillée consistait à des jeux de présentation. Nous sommes 7 dans notre groupe archéo : Pierre, Rodrigue, Guillaume, Hugo, Thomas, Juliette et Aurélia et notre animarteur est Alain.

Lundi 9 Juillet :

repérage avec Jonathan sur la vallée du Grésivaudan Nous avons rencontré un producteur de confiture à côté de Roissard .Il nous a prêté des documents à propos de la nécropole qui se situe dans une carrière à l’extérieur du village Nous avons poursuivi la randonnée vers la « Pierre du sacrifice » qui montre peu d’intérêt L’après-midi nous avons préparé un questionnaire que nous utiliserons pour interroger les riverains pour mener une enquête sur d’éventuelles légendes, les changements , les événements de la région. Nous avons lu attentivement le dossier sur la nécropole et nous avons recherché des informations sur la carrière romaine qui se trouve près du Pas de l’Aiguille où nous irons en bivouac.

Mardi 10 Juillet :

Matin : Nous avons préparé l’emploi du temps de la semaine. Nous sommes ensuite allés voir le carrière de Roissard où a été découvert une nécropole mérovingienne.

Après-midi : Une partie du groupe s’est déplacée vers la mairie de Roissard en minibus, pour prendre rendez-vous avec le maire (jeudi à 10h30) et pour avoir quelques informations sur la région et son histoire. La secrétaire nous a donc donné le nom de la personne la plus âgée du village, susceptible de nous donner des informations. Nous sommes donc allés rendre visite à cette dame et avons pris rendez-vous pour le vendredi matin suivant pour un entretient. L’autre partie du groupe est restée au centre pour faire des recherches sur la carrière de silex pour préparer notre futur bivouac des mardi/mercredi suivants.

Mercredi 11 Juillet :

Le matin, nous avons préparé le bivouac que nous ferons la semaine prochaine Ainsi nous avons fait la liste du matériel, des aliments que nous emmènerons et nous avons préparé notre itinéraire L’après-midi nous sommes allés aux musées de l’archéologie et nous avons visité la crypte St Laurent à Grenoble. Ces visites furent très enrichissantes pour notre projet car nous avons pu observer des objets datant de 800 av JC. La crypte Saint Laurent possède plusieurs tombeaux dans un ancien monastère bénédictin.

Jeudi 12 Juillet :

Matin : Ce matin nous sommes allés interviewer le maire de Roissard qui nous a expliqué l’histoire de la région et de son village. Il nous a montré des manuscrits retrouvés à Roissard datant du XVIIIe siècle et écrits en latin. Il nous a également expliqué les habitudes de vie à l’époque, les origine de certains noms de hameaux (le Fau = le hêtre) et nous a montré quelques photos d’époque.

Après-midi : Après une sortie à Monestier-de-Clermont avec tous les autres ados, nous sommes allés directement sur un lieu indiqué par le maire où il y a des vestiges des Chantiers des Jeunesses Françaises. Nous avions mal compris les indications de monsieur le maire et n’avons malheureusement pas trouvé le lieu des vestiges.

Vendredi 13 Juillet :

Nous avions rendez-vous avec une dame âgée du village des Hauches. Cela nous a permis de continuer notre enquête sur la région. Cette dame possédait un vrai savoir et ses souvenirs étaient très intéressants. Elle nous a, en effet, indiqué des lieux en ruines et leur histoire comme les chantiers de la Jeunesse française où nous pourrions faire des fouilles. Elle était vraiment très accueillante et sympathique à notre égard en nous faisant part de ses nombreux souvenirs.

L’après-midi nous sommes allés sur les lieux de la Jeunesse française où nous avons découvert des ruines de la cuisine et des écuries . Ce fut très intéressant.
Le soir nous nous sommes tous amusés lors de la boum pour clôturer une semaine exceptionnelle.

Samedi 14 Juillet :

Nous avons rédigé le journal de bord et nous avons continué la préparation du bivouac. L’après midi nous sommes retournés sur les lieux des ruines pour fouiller plus minutieusement ses ruines pleines d’histoire.

Dimanche 15 juillet :

Nous avons fait une randonnée, séparés en trois groupes jusqu’au centre de Lus. Nous avons camper dans une ambiance harmonieuse, guitare et histoires étaient présentes.

Lundi 16 juillet :
Le matin a était consacré au retour au gîtes APAS en mini bus.
L’après midi, nous avons repris tranquillement les activités scientifiques. Nous avons préparer le bivouac du lendemain, qui consistait a se rendre a une ancienne carrière romaine, ainsi qu’a une taille de silex, situé sur le Haut plateau du Vercors.

Mardi 17 juillet :
Le matin, nous sommes partis en mini-bus. Ce dernier nous a déposer au Parcours aventure, a 3.5 km du Bas du Bachassons. La montée fut très éprouvante, mais la vue en valait la peine. Nous avons déjeuner a la limite d’une forêt.
L’aprés midi, nous sommes arrivé au Bas du Bachassons, suivi des haut plateaux du Vercors, où se trouvait la carrière romaine. Suite a une prospection de la carrière, qui a était sans succès, nous avons décider de camper a cinquante mètre de la carrière. Nous avons fait un petit tour au dessus de la carrière, où nous avions une vue magnifique sur la totalité du Vercors.

Mercredi 18 juillet :
Le matin,après avoir manger et ranger les tentes, nous nous sommes attelé a la marche qui séparait la carrière romaine de la taille de silex. Nous avons marché six km. Nous avons décider de manger en arrivant a coté de la taille de silex.
Au début de l’après midi, nous nous sommes rendus dans deux petites grottes, dont l’une a était le refuge de vingt cinq braves résistants, dont huit sont morts sous les balles allemandes durant les trente six heures d’assaut. L’autre grotte avait son entrée effondrée, rendant l’accès impossible. La taille de silex n’a pas révéler grand chose, puisque l’herbe avait recouvert la majeure partie du site, mais les silex, eux, étaient toujours la. Nous avons ensuite attaquer la descente jusqu’au point de rendez vous, a Chichilianne, où le mini-bus devait venir nous chercher pour nous ramener au centre.

Jeudi 19 juillet :
Dés la matinée, nous nous sommes rendu sur le chantier des jeunesses françaises, puis nous nous sommes séparés en deux groupes, l’un a l’écurie et l’autre a la cuisine. Chacun des groupes comporté un dessinateur chargé de reproduire les édifices dans les deux secteurs, les autres fouillaient les sites, pour trouver des choses intéressantes. Le groupe de la cuisine a découvert sous un tapis de feuille, un sac d’engrais datant de la seconde guerre mondiale, avec un nom d’usine : ONIA, située a Toulouse, inactive depuis 2001. Le groupe de l’écurie a découvert deux rigoles qui séparent en deux parties l’écurie et l’un des planchers est affaissé, les fenêtres sont localisées, mais pas la porte.
L’après midi, la quasi totalité du centre s’est rendu au plus grand parc d’accrobranche de France. Les participants a cette activités, aussi bien les monos que les colons, ont trouver cela très divertissant et amusant.

Vendredi 20 juillet :
Le matin les uns prépare petit à petit la retransmission du lendemain, pendant que les autre écrivent le journal de bord.
L’après midi fût plutôt calme, quelques colons sont partis faire de la voile, tandis que je continue a écrire ce journal de bord.

Nos partenaires

Voir également