Le sol et ses secrets (4 août - 18 août 2013)

Voir descriptif détaillé

Le sol et ses secrets (4 août - 18 août 2013)

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Lundi 5 août

Voilà la première journée sur le thème « Du sol à ses secrets » qui démarre !
Au programme : jeu, apparition de la vie et de l’homme sur terre et introduction à la pédologie.

Kery commence la coupe pédologique

Et maintenant c’est autours de Paul

— > Allez c’est partie pour une partie folle de « Totem en folie » !! Ce jeu a les mêmes règles que le Jungle Speed sauf que les cartes représentent des images de pollens et de faune du sol.
Après une partie de folie avec pour gagnant Kery, nous avons entamé une discussion sur l’apparition de la vie sur terre, en passant par la formation de la Terre, l’apparition des premiers êtres vivants, ... et enfin les premiers hominidés et leur évolution jusqu’à l’Homo sapiens sapiens (nous !).

— > Cette après-midi, pédologie au programme !

Allez Bénédicte s’y met aussi !

La pédologie est l’étude des différents types de sol. C’est partie pour une petite ballade jusqu’à une prairie bordée par la rivière ; pelle, feuilles et crayons en main !
Objectif faire un trou de 50 cm de profondeur... plus facile à dire qu’à faire... Après être partie sur les chapeaux de roues, les 5 premiers centimètres ont été fait les doigts dans le nez ! C’est là que les ennuis ont commencé... cause de notre ralentissement : les racines !

Girl power !

Finalement, après 15 cm de creusé et quelques rencontres appréciées : deux lombrics, une graines, deux araignées et un staphylin, on arrête de creuser et décide de regarder notre travail !

Et voici notre première graine observée !

Objectif : différencier les différentes couches ou horizons du sol et essayer de déterminer face à quel type de sol nous nous trouvons.

Mais qu’il y a-t-il dans ce trou ?

De la terre !!

Après avoir observé de près notre coupe, il faut toucher les différentes parties pour déterminer si nos horizons supposés sont bien différents. Cette étape où on prend un morceau de chaque horizon est très important en pédologie puisqu’il permet aussi de déterminer face à quel type de sol nous nous trouvons. Au toucher, nous avons confirmation de la présence majoritaire d’argile dans le sol.
Nous avons réussi à déterminer 3 horizons différents :
- L’horizon O : l’humus
- L’horizon mixte
- L’horizon intermédiaire
Finalement nous avons conclu que notre sol était de type argilo-humique !

Voici les horizons mixtes et celui intermédiaire

Deux éléments différents de la coupe pédologique



Mardi 6 août

Ce matin, après un petit forum par tranche d’âge, nous avons retrouvé le groupe « au cœur des grottes » afin de les accompagner dans leur sortie. Nous nous sommes lancés sur les sentiers de randonnée autour du centre afin de débusquer un affleurement de roches calcaires.

Munis de marteaux de géologue, nous avons marché environ 20 minutes et nous sommes montés à près de 700 mètres d’altitude. Une fois arrivés, nous avons pu collecter des échantillons de cristaux de calcite et même quelques ammonites fossilisées ! Nous en avons profité pour aborder les trois types de roches qui existent sur la Terre, leur formation, ainsi que la différence entre les roches et les minéraux.

Le temps de redescendre des hauteurs vers le centre Musiflore, nous avons creusé un bon appétit pour la suite des activités scientifiques de la journée et pour le repas de midi !

C’est donc après avoir bien mangé que nous nous sommes retrouvés dans la salle Géoclim pour étudier nos échantillons de plus près... A l’aide de microscopes et d’une loupe, nous avons pu observer les cristaux de calcite et les fossiles présents dans les roches sédimentaires que nous avons trouvées. Nous avons pu constater que ces outils étaient très utiles pour noter des détails que nous n’avions pas remarqué à l’œil nu, tel la géométrie et la taille des cristaux.

En parallèle, Kery (qui est sur le séjour biotech connection) et Bénédicte ( qui a montré un certain intérêt pour ce camp) ont abordé des notions de génétique : L’ADN c’est quoi ? Comment ça fonctionne ? et ont également commencé à réfléchir au protocole à mettre en place pour la suite des expériences.
Voici le lien du journal de bord que nous essayerons de tenir à jour afin de vous expliquer tout notre raisonnement scientifique : http://www.osi-perception.org/Biote...

Mercredi 7 août

— > Ce matin, nous avons commencé notre fil rouge scientifique !

L’équipe le sol a ses secrets !!!

— > Pour commencer, nous sommes retourner à la prairie de lundi matin afin de prendre des échantillons de sol. Nous avons pour objectif de regarder l’évolution de la densité de graines et de de pollen dans le sol sur un gradient de profondeur. C’est donc avec terrière en main, sac de congélation et marqueur que nous sommes partis.
Nous avons extrait 3 échantillons :
- le premier entre 0 et 15 cm de profondeur
- le deuxième entre 15 et 30 cm
- et le troisième entre 30 et 45 cm de profondeur.

Première terrière lancé !


On creuse... on creuse


Sortie du premier échantillon avec les terrière

Suspense

Cet échantillonnage a été effectué pour les analyses sur les graines, le pollen et un échantillon témoin.

Et voilà ! premier échantillon réussi !


Rangement des échantillons pour analysés

On est fier de notre 3e échantillons

Et voilà le jolie trou de 45cm

Clément, Victor et Paul content du résultat

Après avoir prélevé nos sol, nous avons décider de continuer d’extraire des des terrières de sol jusqu’à 95 centimètres de profondeur et surprise, plus on s’enfonce, plus le sol est argileux avec un peu de limon et de fer qui s’ajoute à la composition du sol.

Ouh ... le trou profond


de 95cm !!

Nous avons fini la matinée par une petite séance artistique pour Kery et Victor qui ont tenté de sculpté des animaux avec l’argile de notre sol prairial.

Avec les restes de notre sol argileux, session artistique ! Voici l’oeuvre d’art de Kery


et celle de Victor !

— > Cette après-midi, nous avons commencé à extraire les graines du sol.
Pour ce faire, nous avons passé nos trois échantillons dans différents tamis tout en cherchant les graines avec notre pince. Nous avons ensuite regardé le reste de la terre à la loupe binoculaire pour sortir les plus petites graines.


Des petites graines, des petites graines,toujours des petites graines

Mais, il nous reste encore du travail ! Demain on continu ....

Jeudi 8 août

Hier soir, la journée s’est terminée par le petit jeu du lapin/chasseur !
Ce matin, un lapin a tué un chasseur, c’était un lapin.....

Plus sérieusement, ce matin, nous avons continuer de chercher les graines dans nos carottes de sol. Tout d’abord, nous avons fini de passer les échantillons au tamis, tout en cherchant des graines.

Paul trie des graines sur tamis

Kery et Bénedicte trie aussi

Idem avec Clément

Ensuite, nous avons nettoyer les échantillons à l’eau avec un tamis de maille 0,1 mm. L’objectif de cette partie est d’enlever le plus de terre possible afin de pouvoir récupérer les plus petites graines plus facilement.

Pour finir, les échantillons sont passés à l’eau

Nicolas lave les graines

Une fois le tri terminé, démarre la partie identification des graines. Pour cela, nous avons utilisé une clef détermination pour les adventices des cultures (souvent communes avec les espèces présences dans les prairies).

On sépare les graines trouvées par taxon

Nicolas et Clément essaie de déterminer les graines

Détermination des graines 2e

Et voilà les graines triées !

Cette après-midi, pendant que Kery a commencé à préparer son expérimentation Biotech connection, que Bénédicte a fini la détermination des graines, avec les garçons nous sommes retourner dans la prairie pour prélever une carotte de sol sur environs 1 mètre de profondeur.

On refait quelques carottes de terre

Nicolas pleins de terre après avoir sorti une carotte !

Les garçons du sol a ses secrets de retour du terrain !

Vendredi 9 août

Ce matin, nous avons tenté d’extraire le pollen des carottes de sol de notre prairie. Pour cela, il suffit d’ajouter de la potasse à 2cm3 de terre, agiter et porter à ébullition le tout pendant 15 minutes. Ensuite, il faut laisser décanter 4h et centrifuger... Nous verrons les résultats demain.
Pendant ce temps, les garçons ont crée des figurines avec l’argile que nous avions extrait de notre prairie.

Bénédicte

Cette après-midi, nous avons commencé la préparation de la retransmission. Nous avons ensuite profité du retour du beau temps pour aller à la rivière.
Cette journée ce terminera par la boum traditionnelle du vendredi soir !

Samedi 10 août

Aujourd’hui se termine notre semaine Le sol a ses secrets avec notre équipe de choc !
Nous terminons donc de préparer notre retransmission :
— > Clément commencera par présenter son poster sur la formation des roches de calcite. Il expliquera ainsi la différence entre des veines et des géodes de calcite. Ensuite, il expliquera la formation des fossiles en prenant l’exemple des ammonites.
— > Victor enchaînera avec un poster qui résumera la coupe pédologique que nous avons faite à la prairie. Son poster présentera les différents horizons que nous avons observé (humus, zone mixte, zone intermédiaire, ...).

Victor présente une coupe de sol

— > Paul prendra la suite en présentant notre protocole d’extraction des graines du sol. Il présentera ainsi ce que nous avons fait sur le terrain (carottage) et en laboratoire (passage de sol au tamis, lavage de celui-ci, observation des graines à la binoculaire et détermination).
— > C’est Bénédicte qui terminera en présentant les premiers résultats que nous avons obtenu. Nos résultats seront affichés sous forme d’un histogramme représentant le nombre de graines en fonction de la profondeur d’extraction et de l’espèce.

Bénédicte présente les résultats de notre semaine

Cette après-midi, tous à nos stands ! Tout le monde s’en est sorti comme des chefs !

Et voici l’équipe de choc !

Tous prêt pour la retransmission !

La journée c’est terminée par une ballade conté sur le thème des arbres.

Dimanche 11 août

C’est le grand départ de notre équipe sur Le sol a ses secrets ...
Au revoir et à bientôt !

Lundi 12 août

Aujourd’hui, une nouvelle équipe composée d’Ivan sur Le sol a ses secrets et de Thibault sur Au fil de l’eau arrive !

— > Ce matin, c’est partie pour une partie folle de « Totem en folie » !! Ce jeu a les mêmes règles que le Jungle Speed sauf que les cartes représentent des images de pollens et de faune du sol.
Après une partie de folie rejoint par Dylan du clan des Loups, c’est Thibault qui a gagné la partie !

— > Cette après-midi, Thibault a rejoint le groupe Au cœur des grottes pour mesurer le débit d’un ruisseau tributaire de la rivière Roubion. Nous avons commencé par une discussion sur l’importance des mesures de débit au niveau de l’infiltration et de la résurgence de l’eau dans les réseaux karstiques pour comprendre l’architecture des grottes. Puis nous avons décidé ensemble du protocole scientifique à suivre pour mesurer le débit du ruisseau. Arrivés sur place, nous avons commencé par choisir une portion du cours d’eau à étudier. Nous avons mesuré le PH et la température de l’eau ainsi que la largeur et la profondeur à un point déterminé. Ayant opté pour l’usage de la Fluorescéine pour mesurer la vitesse du courant, nous avons introduit une petite quantité de ce colorant inerte dans le ruisseau et nous avons chronométré le temps requis pour que le colorant parcoure une distance mesurée d’avance. Ce fut facile grâce à la couleur vert fluo de la Fluorescéine ! De retour dans le frais de notre salle de travail, nous avons donc pu calculer la vitesse du courant et le débit du ruisseau. Nous aurons l’occasion de pratiquer ces mesures de nouveau dans le cadre d’une vraie grotte cette semaine...

— > Pendant ce temps, avec Ivan nous avons travaillé sur les base de la pédologie. La pédologie est l’étude des différents types de sol.
Et c’est partie pour une petite ballade autour du centre ; terrière, feuilles et crayons en main !
Objectif : différencier les différentes couches ou horizons du sol et essayer de déterminer face à quel type de sol nous nous trouvons.
Après avoir observé de près notre coupe, il faut toucher les différentes parties pour déterminer si nos horizons supposés sont bien différents. Cette étape où on prend un morceau de chaque horizon est très important en pédologie puisqu’il permet aussi de déterminer face à quel type de sol nous nous trouvons. Au toucher, nous avons confirmation de la présence majoritaire d’argile dans le sol.
Nous avons réussi à déterminer 3 horizons différents :
- L’horizon O : l’humus
- L’horizon mixte
- L’horizon intermédiaire
Finalement nous avons conclu que notre sol était de type argilo-humique !

Mardi 13 août

Ce matin, nous partons direction la chapelle Saint Jean !
Construite sur un site gallo-romain, les sondages électriques et les photos aériennes à l’infra-rouge permettraient de connaître l’agencement de ce site archéologique non mis à jour. Église catholique jusqu’en 1806, elle est accordée au culte protestant à cette date par décret Napoléonien.

Désaffectée depuis 1902, puis premiers travaux en 1960 par la Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de la Drôme. Derniers travaux en 2007.

Dans un premier temps, nous cherchons les indices des différentes présences :
— > la présence romaine
Des calcaires coquilliers ont été importés à l’époque romaine. Des traces de coquillages sont visibles dans les pierres d’angle du mur sud-Ouest.
— > la présence carolingienne
Au-dessus du portail d’entrée, on peut observer une sculpture en melpat représentant un oiseau qui picore une figue.
— > trace du onzième siècle
La poussée des voûtes est maintenue par des contreforts massifs : trois sur le mur Sud-Ouest, quatre sur le mur Nord-Est.

Après cette petite chasse aux observations, nous nous attardons dans le cimetière de la chapelle. Deux nom de famille reviennent régulièrement. Après des recherches sur internet, nous découvrons qu’une des tombes les plus anciennes appartient à l’adjoint au maire qui est suspecté d’avoir organisé des réunions secrètes contre la répression de Napoléon III !

L’après midi est consacré au prélèvement d’échantillons.
Thibault s’occupe de prélever des échantillons d’eau à différent endroit du ruisseau pendant que Ivan prélève trois échantillons de terre à l’aide de la terrière : le premier au bord de la rivière, le deuxième dans la zone à l’interface de la rivière et de la prairie et le troisième au centre de la prairie.
Et par hasard, nous avons trouvé une ruine caché derrière la prairie. En rentrant, nous nous sommes renseigné sur ces ruines. Après quelques recherches, nous avons supposé que cette ancienne maison datait probablement du début du 18e siècle.

Mercredi 14 août

Hier, Thibault a prélevé des échantillons d’eau de la rivière à plusieurs endroits tandis qu’Ivan a récupéré 3 carottes de sol : au bord de la rivière, dans la zone intermédiaire rivière/prairie et le dernier dans la prairie.
— > Aujourd’hui, nous avons décidé de travailler sur l’extraction des graines des échantillons de sol. Pour ce faire, nous avons passé nos trois échantillons dans différents tamis tout en cherchant les graines avec notre pince. Ensuite, nous avons nettoyer les échantillons à l’eau avec un tamis de maille 0,1 mm. L’objectif de cette partie est d’enlever le plus de terre possible afin de pouvoir récupérer les plus petites graines plus facilement.
— > Pour finir cette journée, Thibault a rejoint Au coeur des grottes pour la 2e fois où il a fait une petite expérience avec deux bouteilles, de petits tuyaux, de pâte à modeler, de scotch et d’eau colorée. Il a pu observer un courant se former : l’eau froide colorée en bleu s’écoule en profondeur car plus dense alors que l’eau chaude reste en surface. Cette activité a permis d’expliquer les courants marins ou atmosphériques et conjointement le rôle du contact eau/roche dans la formation des karsts.

Thibault expérimente sur les courants

et prépare le test : mélange de l’eau chaude avec l’eau froide

Jeudi 15 août

— > Ce matin, Ivan a fini l’extraction des graines du sol prélevé. Pour ce faire, après avoir passé tous les échantillons de sol sous l’eau avec le tamis à maille 0,1 mm, Ivan a observé à la loupe binoculaire ce qu’il restait de l’échantillon afin d’essayer de récupérer les plus petites graines qui ne se voient pas à l’œil nu.
— > Pendant ce temps, Thibault a analysé les 9 échantillons d’eau qui ont été prélevés suivant un gradient le long de la rivière. Il a d’abord mesuré le pH de chaque échantillon. Celui-ci s’avère être quasi neutre (entre 3,6 et 7,5). Bonne nouvelle ! Les conditions de pH sont donc bonnes pour la vie ! Thibault a ensuite observé chaque échantillon d’eau à la loupe binoculaire. A part, un annélide nous n’avons riens observé d’intéressant.

- Cette après-midi, nous avons commencé la préparation de la retransmission.

Vendredi 16 août

Ce matin, nous sommes retournés voir les ruines que nous avions découvertes le mardi. Nous avons essayer d’enquêter dans un premier temps sur les événements qui ont pu entraîner la chutes du toit et du des mur. Ensuite, nous avons schématisé sur papier l’architecture de la maison.

L’après-midi, nous avons continué de préparer la retransmission du lendemain.
— > Ivan a préparé un poster qui reprend une coupe pédologique typique. Son poster représentera les différents horizons : humus, zone mixte, zone intermédiaire, zone d’altération et roche mère.
— > Ivan présentera aussi un poster sur notre protocole d’extraction des graines du sol. Il présentera ainsi ce que nous avons fait sur le terrain (carottage) et en laboratoire (passage de sol au tamis, lavage de celui-ci, observation des graines à la binoculaire).
— > Thibault, quant à lui, a préparé une affiche qui résume ce qu’il a fait avec le groupe Au cœur des grottes : comment mesurer le débit d’une rivière et une deuxième partie sur les courants d’eau chaude et froides.
— > le deuxième poster que présentera Thibault portera sur son travail au bord de la rivière, à commencer par un schéma des lieux échantillonnés, puis une explication de ce que nous avons fait avec les échantillons (pH et observation).

Ce soir, BOUM avec pour thème : les filles en garçon et les garçons en filles !

Samedi 17 août

Aujourd’hui se termine notre semaine Le sol a ses secrets avec notre équipe de choc, tous à nos stands ! Tout le monde s’en est sorti comme des chefs !

Thibault devant son poster pour la retransmission

Ivan est prêt à expliquer ce qu’il a fait pendant la semaine !

Ce soir, afin de conclure en beauté cette quinzaine, les adolescents nous ont préparé un petit spectacle.

Dimanche 18 août

C’est le grand départ... C’est donc avec un petit pincement au cœur que tout le monde se dit au revoir !

Photos / Vidéos

Clément

On tri les graines, on tri les graines

Nos partenaires

Voir également