Deviens un véritable entomologiste !

« Il faut ruser pour mieux observer ». Cet article présente la panoplie du parfait entomologiste...fabrique ton équipement et pars à (...) Voir descriptif détaillé

Deviens un véritable entomologiste !

« Il faut ruser pour mieux observer ». Cet article présente la panoplie du parfait entomologiste...fabrique ton équipement et pars à (...) Voir descriptif détaillé

Tu es un entomologiste en expédition, tu vas partir en mission dans la forêt afin de découvrir ses habitants. Tu devras affronter cette forêt mystérieuse, de jour comme de nuit, pour quelle puisse te révéler tous ses secrets tu devras être ingénieux et curieux. A toi l’aventure !

Les enfants sont regroupés devant l’éducateur qui est déguisé en expéditeur. Il est habillé en randonneur il a un sac à dos avec une carte, une boussole, une loupe et une gourde. Il annonce le texte (écrit au dessus) et leur présente la problématique suivante :
« Pour partir avec moi les enfants, ils faut que vous vous construisiez des outils pour capturer les petits bêtes sans les tuer. Voici tout le matériel qu’il vous faut, je reste à votre disposition pour vous faire part de mon expérience d’entomologiste. »

Démarche expérimentale

l’entomologiste en expédition
l’entomologiste en expédition

Les enfants pourront observer et toucher le matériel. En groupe, ils pourront discuter et schématiser leurs outils. L’éducateur Alias « entomologiste » racontera des anecdotes rigolotes aux enfants (anecdotes rocambolesques « je me suis battu avec un escargot au Pérou ….. J’ai dormi dans un champ recouvert de coccinelles multicolores…) mais dans ces histoires farfelues, il donnera des pistes pour aider les enfants à avancer.
Les enfants passeront à la conception de leurs outils après validation de l’éducateur.

Objectifs

* Créer son propre matériel d’entomologiste en se posant des questions et émettre des hypothèses.

* L’objectif est d’amener l’enfant à expérimenter en groupe la conception de différents outils qu’ils pourront s’approprier tout au long du séjour.

* Faire la part des choses entre ce qui est imaginaire et la réalité afin de renforcer son esprit critique.

Matériels :

Feuilles blanches
Crayons
Règles
Compas
Ciseaux
Planche en bois ou en carton ondulé d’au moins 50cm *50cm
Des boites de conserve ou en plastique
Cuillères
Des petits pots de yaourt
Du miel
Du jus de raisin
De la compote de pomme
Entonnoirs
Papiers Aluminiums
Le parapluie japonais
2 tasseaux de 70 cm
4 vis à bois et 4 rondelles
1 boulon et son ecrou
Une toile claire de 90cm * 90 cm
Une perceuse
Fils de fer épais
Scotch marron
1 bâton de bois environ 1 m
Voilage de couleur clair
Aiguille
Fil pour coudre

Protocoles :

1 : La planche d’observation

« Les petites bêtes aiment les recoins humides et sombres »
Pose une planche en bois ou en carton ondulé d’au moins 50cm*50 cm dans différents endroits de la forêt.

Résultats attendus
Au bout de quelques jours plusieurs hôtes auront élus domicile dessous (limaces, cloportes, araignées, vers, araignée.

Appareil de Berlèze

2 : Fabrique ton appareil de Berlèse

« Ce piège sert à recueillir les petites bêtes qui vivent dans le sol et qui craignent la lumière ».

Matériel :
Un bocal
Du papier aluminium
Du scotch transparent
Un entonnoir
Une lampe de bureau

Placer un entonnoir au-dessus d’un bocal obscurci par un papier aluminium.
Dans un entonnoir, dépose quelques cuillères de terre de forêt.
Place une lampe de bureau allumée au-dessus.

Résultat
La chaleur va dessécher le terreau, les petites bêtes vont chercher l’obscurité et l’humidité au fond du terreau. Elles vont s’enfoncer et tomber dans le bocal par le col de l’entonnoir.
On peut ainsi observer à la loupe les collenboles (0.2 cm) les acariens (0.1 cm) et les protoures (0.5 cm)

3 : La miellée bien cachée

« La miellée est un mélange sucré qui attirent les insectes. »

Matériel :
Des boites de conserve
Des petits pots de yaourt
Du miel
Du jus de raisin
De la compote de pomme

La miellée est un mélange sucré qui attire les insectes, pour cela on peut mélanger un verre de jus de raisin avec 2 cuillères de miel et 2 cuillères de compote de pomme.

Enfouis à ras le sol un bocal et place la miellée sous une feuille de carton trouée de minuscules trous de compas (ainsi, les insectes qui tomberont ne seront pas noyés dans la miellée)
Couvre le tout d’un toit surélevé par des cailloux pour éviter que la pluie inonde ton piège.

Résultat
On observera les insectes prélevés chaque jour, on pourra voir des carabes (violacés et dorés), des staphylins, et même des nécrophores.

4 : Le parapluie japonais

« A l’aide d’un bâton frappe les branches vigoureusement au dessus du parapluie japonais déplié. Une foule de petites bêtes se laissent tomber dans ton parapluie japonais ».

Parapluie Japonais

Matériel :

entomologiste fou
entomologiste fou

2 tasseaux de 70 cm
4 vis à bois et 4 rondelles
1 boulon et son écrou
Une toile claire de 90cm * 90 cm
Une perceuse

Il faut percer un trou au milieu de chaque tasseau après l’assemblage avec le boulon et écrou les deux tasseaux pourront s’articuler.
A l’aide des vis accroche le tissu aux quatre extrémités des tasseaux

Résultat
Des insectes vont tomber des branches telles que les charançons, des larves, des chenilles, des coccinelles, des punaises et des araignées.

Une idée de raquette filet !!

5 : Le filet

« Il sert à faucher les petites bêtes vivantes dans les hautes herbes. »

Matériel :
Fils de fer épais
Scotch marron
1 bâton de bois environ 1 m
Voilage de couleur clair
Aiguille
Fil pour coudre

Arrondis du fils de fer pour faire un arceau. Lorsque le cercle est fait, rajoute deux tiges de fer parallèles afin de mets du scotch d’emballage (scotch marron) sur les deux extrémités qui entoure ton bâton en bois. Il ne reste plus qu’à coudre le voilage le long de l’arceau.

Résultat

Ainsi on récolte des punaises, des pucerons, des chenilles, des sauterelles, la mante religieuse, le clairon des abeilles, des cantharides.

Conclusion :

entomologiste actif
Cet atelier de conception d’outils d’observation des petits bêtes pourra s’effectuer dés le début du séjour, il pourra se poursuivre par une séance de manipulation des objets fabriqués dans la forêt en plein jour et en séance nocturne. Tous les objets sont conçus pour saisir les petites bêtes sans les tuer, ils seront donc possible de proposer différents mise en place de terrarium aux jeunes (terrariums de chenille, de grillons, de criquets, de vers, de coléoptères, de mantes et d’escargots.

Références bibliographiques

Copain des Petites Bêtes, le guide du petit entomologiste de Rogez Léon édition Milan 2000
Le petit guide de la nature de Remillieux Monique édition France Loisirs 1999

Nos partenaires

Voir également