Dans le sillage des Astyanax du 12 au 25 février 2018

Expédition scientifique au pays des Astyanax mexicanus, fascinants petits poissons vivant à la fois en surface et dans des grottes, afin d'étudier (...) Voir descriptif détaillé

Dans le sillage des Astyanax du 12 au 25 février 2018

Expédition scientifique au pays des Astyanax mexicanus, fascinants petits poissons vivant à la fois en surface et dans des grottes, afin d'étudier (...) Voir descriptif détaillé

7 entre 16 et 63 ans
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Merveilleux, tout le monde est bien arrivé à Mexico city !

Mardi 13 Février

Première journée de terrain à puente de dios !

Au programme : échantillonnage, mesures physico - chimiques du milieu (eau-air-sédiments)

D’après François : « Une journée fatiguante mais constructive d’un point de vue scientifique ! »

En effet :
- Etape 1 : Attraper les Astyanax
- Etape 2 : Prise de photos, mesure de taille, identification du sexe et échantillonnage d’ADN
- Etape 3 : Relacher les poissons

Il faut bien avouer que l’étape 1 a été laborieuse. Après des heures et des heures de dur labeur, nos techniques de peches sont clairement à revoir.... seulement 12 Astyanax d’échantillonés en 6 heures !

Pour finir, quelques mots de participants :
« Je n’avais jamais vu les poissons sous cet angle » Guy
« On a pu noter l’intelligence suppérieure des Astyanax sur les autres poissons.... et sur nous aussi ! » Marion

Ce soir, direction Tamasopo !

Nous mangeons dans un petit restaurant local et les filles, pleines de courage, décident suite au conseil de notre hôte, de goûter les fameux piments verts !
La preuve en image

Mercredi 14 février

Ce matin, nous profitons de la matinée ensoleillée pour visiter le centre ville de Tamasopo et y prendre notre petit déjeuner.
Petit village assez pittoresque du Mexique... nous vous laissons découvrir à travers les images que nous avons capturées.

A midi nous prenons la route direction Ciudad Valles où nous nous installons dans une maison qui sera notre petit chez nous pour les 10 prochains jours.

Jeudi 15 février

Aujoud’hui c’est notre première journée en grotte !
Départ 7h00 direction le petit village de Los Sabinos. Une fois sur place, il faut négocier avec le propriétaire afin d’obtenir l’autorisation d’accéder au terrain où se situe la grotte de Tinaja.

Ensuite ce n’est pas terminé, il nous reste un peu moins de 2h de marche à travers la végétation Mexicaine en suivant une rivière asséchée. On débroussaille, on grimpe, on saute, on escalade… et tout ça avec tout le matériel scientifique nécessaire pour nos mesures en grotte.

Une fois arrivé devant l’entrée de la grotte, une petite pause encas s’impose ! On sort les barres de céréales, les bananes et on se reremplit le ventre pour tenir jusqu’à la fin de l’après-midi.

En effet, une fois dans la grotte, plus question de manger ou boire car nous portons des masques afin de nous protéger d’une éventuelle contamination d’histoplasmose. Vous savez, ce petit champignon microscopique qui se développe sur le guano des chauves-souris. Et bien s’il est présent, nous risquons, lorsque nous nous déplaçons dans la grotte de mettre en suspension des spores qui une fois inhalées restent bloqués dans les poumons et provoquent une infection.

Donc une fois tous équipés, c’est parti pour plusieurs heures sous terre.
Nous progressons pendant 30 min sur un sol assez glissant avant d’arriver à la première piscine (étendue d’eau sous-terraine stagnante).

Ça y est ils sont là… nos premiers Astyanax cavernicoles !

Aujourd’hui on ne les embêtera pas trop. Nous sommes avant tout là afin de réaliser le protocole Eau - Air - Sédiments.

Nous commençons par prélever un échantillon de sédiments, c’est-à-dire de la boue présente sur le sol.

Ensuite nous mesurons différents paramètres tels que la température de l’air, la température de l’eau, son pH et sa dureté.

Puis nous réalisons 3 tests nous permettant de déceler la présence ou non de Phosphates, d’Ammoniaque et enfin un test d’alcalinité.

Enfin nous prélevons quelques centilitres d’eau afin de réaliser les tests colorimétriques plus tard.

Ces derniers nous permettent d’obtenir des informations sur la quantité de Nitrites (NO2-), Nitrates (NO3-), Ammoniaque et dureté totale, (GH et KH) dans l’eau.
Ces données nous permettrons de mieux comprendre les caractéristiques du milieu de vie des Astyanax.

Une fois toutes ces étapes terminées, nous remballons notre petit laboratoire itinérant et poursuivons notre progression dans la grotte.
Deuxième piscine, deuxième session d’analyses.

Après 4h passées sous terre, nous profitons d’un dernier instant d’obscurité et de calme en éteignant toutes nos lumières et en écoutant les bruits autour de nous.

Retrouver la lumière et un peu d’air est un vrai plaisir. C’est un peu comme si nous redécouvrions le paysage.

Vendredi 16 février

Aujourd’hui nous avons pris la direction de la rivière de Rascon.

Au programme échantillonnage (cette fois ci nous avons réussi à atteindre les cinquante astyanax) et analyses de l’air, de l’eau et des sédiments. Le tout sous un soleil de plomb !

L’équipe de l’université de Mexico nous a également rejoint aujourd’hui. Eux étaient en quête d’écrevisses !

Samedi 17 février

Après un solide petit-déjeuner maison nous prenons la route pour notre deuxième grotte : la grotte de Chica. Cette fois-ci 30 mètres de marche d’approche pour arriver à la grotte ! Une fois à l’intérieur nous sommes vite arrivés à notre zone d’échantillonnage. Nous sommes de plus en plus efficaces et sortons de la grotte 3h plus tard avec tous nos échantillons et nos mesures. Hormis les tests colorimétriques que nous effectuons une fois de retour à la maison.
Le reste de la journée aura été pleinement utilisé à un repos bien mérité ... avant nos prochaines aventures !
Phrase de la journée : « Bim bam boum ». A bon entendeur !

Nos partenaires

Voir également