Créer un engrais biologique en 15 jours

Créer un engrais, naturel, riche, en 15 jours, en suivant la méthode japonaise développée par Bocashi. Voir descriptif détaillé

Créer un engrais biologique en 15 jours

Créer un engrais, naturel, riche, en 15 jours, en suivant la méthode japonaise développée par Bocashi. Voir descriptif détaillé

Une méthode japonaise, Bocashi, permet de créer un engrais très riche et biologique en 15 jours à partir de bouses de vaches ou de fientes de poule, de charbon, de sciure, de levure et de miel. Un mélange dont la température monte à 50°C.

Ingrédients pour 150 kg

- 100 kg de bouses de vaches ou de fientes de poules
- 20 kg de charbon moulu
- 20 kg de sciure de bois ou de paille moulue
- 10 kg de miel de cannes ou 1 kg de sucre dans 10L d’eau
- 0,5 kg de levure

Rôle des différents ingrédients

Les fientes ou bouses apportent essentiellement du nitrogène et des fibres (cellulose, lignine).
Le charbon moulu contient des pores dans lesquelles vont se loger les microorganismes et les nutriments.
La sciure ou la paille ont pour rôle de donner du volume, de l’espace au mélange.
Le miel apporte du sucre essentiel à l’activité des microorganismes.
Ces derniers sont apportés par la levure.

Méthode

  1. Mettre une couche de bouses ou de fientes + un peu de levure + un peu d’eau.
  2. Par dessus ajouter une couche de charbon + un peu de levures + un peu d’eau.
  3. Ajouter une couche de sciure + un peu de la levure + un peu d’eau.

Répéter ces 3 étapes jusqu’à avoir utiliser la totalité des ingrédients. Mélanger de l’extérieur vers l’intérieur plusieurs fois (3, 4).

La teneur en eau doit être de 50%-55% du volume total. C’est un critère qui détermine la qualité du compost et est en relation directe avec l’augmentation de la température. Quand on en prend une poignée et qu’on l’écrase, il ne doit pas sortir plus d’une ou deux petites gouttes d’eau.

on peut rajouter des ordures comme la peau des fruits, du papier, mais pas de viande !

Garder ce composte à l’ombre et le protéger en cas de pluie par un plastique.

Déroulement

Contrôler la température interne une à deux fois par jour. Au bout de 4 jours, elle doit augmenter aux alentours de 50°C. A partir de ce moment, mélanger le compost une fois par jour. Buts : garder une température aux alentours de 50°C et conserver une fermentation aérobie.

Si la température dépasse les 60°C, mélanger deux fois par jour et ouvrir un peu le compost pour qu’il refroidisse sinon les microorganismes risquent de mourir.

La texture et l’odeur changent, elles passent de bouse à terre après une semaine.

Au bout d’environ 15 jours, la température redescend, l’engrais est prêt !!

Composition et utilisation

L’engrais est au final composé d’humus, d’acides humiques,de fibres, de nutriments et de microorganismes bénéfiques pour le sol. C’est un engrais très riche et « vivant ».

Il est conseillé d’en mettre une poignée par plante, ou de le mélanger avec de la terre pour un épandage (20% engrais, 80% terre).

Attention cependant, il y a un risque de réactivation au contact de l’humidité si le processus n’est pas bien terminé.

Idée à développer

Peut-on utiliser cette source naturelle d’énergie et faire d’une pierre deux coups ? Par exemple en refroidissant par un circuit d’eau et non en remuant ? On récupère alors de l’eau chaude. Problème : sytème anaérobie, rentabilité...

Nos partenaires

Voir également