Cotation de la difficulté de grimpe d'un arbre

Voir descriptif détaillé

Cotation de la difficulté de grimpe d'un arbre

Voir descriptif détaillé

Le système de classification de treeclimbing international évalue la difficulté générale d’un arbre. Cette cotation est divisée en 6 classes ayant chacune une extension de .0 a .12 pour décrire la difficulté de la grimpe. Ainsi l’arbre le plus facile est coté en classe 1 et pour affiner l’évaluation on lui rajoute une décimale entre 1 et 12. S’il y a quelques passages techniques on peut ajouter .3, ainsi la cotation est de 1.3. Il pourra adapter son jugement par rapport aux conditions de grimpe.

CLASSE 1 : Très Facile, montée que sur les branches (on parle de montée de type échelle) les prises pour les pieds et mains sont faciles, la corde n’est pas nécessaire. La hauteur de l’arbre va de 3m à 7,5m

CLASSE 2 : Facile, montée que sur les branches, les prises pour les pieds et les mains sont faciles. Du fait de la hauteur, la corde est obligatoire. La hauteur va de 7,5m à 15m.

CLASSE 3 : Moyen, montée sur corde. Une corde est indispensable pour monter jusqu’aux premières branches. Possibilité de placer la corde sans utiliser le petit sac. Petite distance entre les branches. La hauteur va de 7,5 à 23m

CLASSE 4 : Difficile. Montée sur corde. Un lancer de petit sac est nécessaire pour pouvoir placer sa corde. Les branches sont plus éloignées les unes des autres. La hauteur d’arbre va de 15m à 40m.

CLASSE 5 : Très difficile. Montée sur corde. Un lancer de petit sac est nécessaire pour pouvoir placer sa corde. Ces arbres présentes des problèmes d’escalade. Difficultés physiques et techniques, de grosses branches éparses espacées, plusieurs systèmes de montée sur cordes doivent être utilisés, utilisation des techniques de passage d’arbres à arbres. La hauteur va de 40m à 70m

CLASSE 6 : Extrêmement difficile. Des techniques spéciales de montée sur cordes sont requises. Les premières branches sont vers 25m ou plus et le petit sac ne les atteint pas. Pour lancer le petit sac il faut utiliser un arc, une arbalète ou une fronde. Des systèmes mécaniques de remonté sur cordes sont utilisées. La hauteur va de 45 à 90m

Les indices de difficultés sont réalisés par temps clair et sec. Mais les conditions glissantes crées par la pluie ou la glace, le grand vent, la chaleur ou le froid, peuvent affecter les conditions d’escalades. L’état physique et mental du grimpeur vont aussi déterminer la difficulté d’une grimpe . C’est pourquoi une cotation ne pourra jamais prédire avec justesse le déroulement d’une escalade. C’est juste un facteur de plus permettant d’apprécier l’arbre et d’adapter sa manière de faire et ses outils pour être en sécurité.

Cette cotation, la seule présente sur le web, n’est juste qu’une cotation parmi d’autres. Elle est sûrement à améliorer avec notamment l’introduction de l’envergure de l’arbre. En effet la grimpe en arbre ne se résume pas qu’à une montée au sommet de l’arbre. Le plus par rapport à l’escalade est que l’on peut évoluer dans l’arbre en se déplaçant sur les branches. Aller au bouts de ces branches représente plus de difficultés que d’aller au sommet de l’arbre. Ainsi il faudrait trouver le moyen de caractériser l’évolution sur branches dans l’arbre.

Nos partenaires

Voir également