Biodiversité 3/3 : ...dans l'Education

Voir descriptif détaillé

Biodiversité 3/3 : ...dans l'Education

Voir descriptif détaillé

Quelles sont les principales structures d’éducation à la biodiversité ?

L’éducation à la protection de la biodiversité

La notion de biodiversité est récente et la nécessité de la sauvegarder est l’affaire de tous. Les Etats et d’importantes organisations internationales prennent de grandes décisions, les organismes de recherche et d’expertise font des découvertes primordiales mais il faut pour que l’espèce humaine vive en bonne entente avec le reste de la biodiversité que les informations soient relayées auprès du plus grand monde et que chacun se sente concerné par la sauvegarde de la biodiversité.

Pour cela, plusieurs programmes d’information du grand public ont déjà été mis en place. De nombreuses ONG œuvrent pour que la biodiversité soit reconnue et respectée du plus grand nombre.

En plus les Nations unies ont déclaré la décennie 2005-2014, décennie pour l’éducation en vue d’un développement durable avec l’Unesco comprise comme l’agence support de cette opération.

Mais plus près de nous, la biodiversité étant l’affaire de chacun, chacun doit en connaître l’existence, la complexité et l’importance. Le ministère de l’éducation a mis en place en 2004 l’éducation à l’environnement et au développement durable (EDD) dans lequel le biodiversité est inscrite. Elle a donc sa place dans les programmes scolaires, il reste maitnenant à savoir si celle-ci est suffisante.

Enseignement de la biodiversité en école primaire, collège et lycée général

Ces niveaux d’enseignement sont suivis par la majorité de la population française. C’est donc par ce biais que l’idée de protection de la biodiversité peut toucher un nombre très important de personne. En 2003, l’IFB (Institut français de la biodiversité) fait le constat suivant dans sa stratégie nationale de recherche sur la biodiversité :

Dans le primaire, l’enseignement des sciences à travers lequel il est possible d’aborder l’environnement n’est pas une priorité nationale. Au total, en dépit d’opérations de grande ampleur telle la Main à la Pâte ou Preste, la politique du Ministère de l’Education Nationale en matière d’éducation à l’environnement reste à développer.

Ce constat indique clairement que l’école n’a pas encore complètement intégré la biodiversité à ses programmes ou que les moyens mise en œuvre pour l’aborder ne sont pas suffisant. Tout au plus, si le terme est connu de tous, sa définition et les enjeux qui y sont liés ne semblent pas clairement enseignés, tout juste les aborde-t-on lors d’évènements ponctuels.

Une éducation à la biodiversité complémentaire de celle déjà proposée par l’Éducation Nationale serait donc à envisager.

Nos partenaires

Voir également