Au fil de l'eau/secrets de la forêt (25 octobre au 01 novembre 2009)

5 jeunes scientifiques en herbe vont se lancer dans l'étude de la pluviométrie de la forêt de Prabouré. Du ruisseau à la Canopée, c'est en 3 (...) Voir descriptif détaillé

Au fil de l'eau/secrets de la forêt (25 octobre au 01 novembre 2009)

5 jeunes scientifiques en herbe vont se lancer dans l'étude de la pluviométrie de la forêt de Prabouré. Du ruisseau à la Canopée, c'est en 3 (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Dimanche 25 octobre

Après un long voyage en train puis en minibus, nous (Yujin et Julien) arrivons enfin au Centre de Séjours Scientifique de St-Anthème à Prabouré. Nous rejoignons ainsi Manon, Olimpia et Léonardo qui sont déjà sur le centre depuis une semaine. Nous nous installons dans nos chambres, puis nous allons dîner. Ensuite, nous faisons une veillée connaissance pour apprendre à nous connaître ainsi que nos animateurs. Puis nous allons nous coucher.

Lundi 26 octobre

Le matin, nous nous levons à partir de 07h30. Nous prenons le petit-déjeuner entre 08h00 et 9h00, puis nous rentrons dans nos chambres pour nous habiller et faire les lits. Ensuite, nous avons un forum. Les animateurs nous expliquent le déroulement d’une journée-type (horaire, activités). C’est aussi l’occasion de définir des règles de vie.

Après le forum, nous avons notre première activité scientifique. Nous découvrons la forêt du centre. Nous marchons dans la forêt en essayant de regarder tout autour de nous. Nous notons nos impressions, puis, de retour en salle nous mettons en commun nos observations.
La forêt comporte de nombreux grands arbres. Ce sont des sapins et des hêtres. Il y a également quelques sorbiers qui portent encore leurs fruits (grosses boules rouges). Nous avons aussi vu un noisetier en lisière de forêt, près de la clairière.
Le sous-bois est sombre, peu dense. Il fait frais. Nous voyons quelques fougères et des myrtilliers. Il y a aussi des gros rochers recouverts de mousses et de lichens. Le sol est recouvert de feuilles de hêtre et de faines. Nous voyons quelques champignons. Dans la boue, nous découvrons des traces d’animaux.

A midi, nous allons déjeuner. Après le repas, nous avons un temps libre, puis nous sommes partis pour 2 heures d’activités extra-scientifiques. Comme il fait beau nous allons dehors pour jouer à la tèque. C’est un jeu d’origine normande qui ressemble au base-ball, mais qui est plus simple.

Ensuite, c’est le goûter et nous retournons en activité scientifique. Nous retournons au ruisseau pour faire quelques mesures. La température de l’eau est de 7,8°C et le pH de 5. Nous essayons également de mesurer la vitesse du courant. Il s’agit en fait de chronométrer le temps mis par un bouchon de liège pour parcourir une portion de ruisseau à peu près droite de 3 m de longueur. Nous pouvons ainsi calculer la vitesse du bouchon et donc la vitesse de l’eau. La réalisation est un difficile car il faut que les 2 opérateurs soient bien coordonnés et comme il y a peu d’eau, le bouchon est souvent bloqué par une racine. Nous recommençons plusieurs fois avant de réussir une mesure. Nous trouvons une vitesse de 0,2 m/s.

A 18h00, nous retournons au centre pour prendre notre douche, puis nous allons dîner. Ensuite, c’est la veillée. Nous jouons au jeu « t’es grillé ! ». il faut se déguiser pour qu’Ophélie (une animatrice) ne nous reconnaisse pas.

Nous retournons ensuite au centre pour notre dernière activité scientifique de la journée. Avec Jérôme, nous installons un pluviomètre en haut d’un hêtre situé
Nous goûtons sur place, puis nous rentrons au centre pour notre dernière activité scientifique de la journée. Avec Jérôme, nous commençons à installer un pluviomètre en haut d’un hêtre situé près du dispositif de jaugeage du ruisseau. Nous en profitons également pour capturer quelques gammares.

Il fait déjà nuit lorsque nous rentrons au centre pour dîner. Ce soir, la veillée, c’est la boum !

Mardi 27 octobre

Le matin, après le petit-déjeuner et forum, nous allons en activité scientifique. Nous retournons en forêt. La température de l’eau du ruisseau est de 7,9 °C (celle de l’air est de 12,1 °C).
Nous commençons ensuite l’installation d’un système de mesure du débit du ruisseau, l’ancien système ayant été détruit. Nous repérons un endroit favorable. Puis, nous détournons le cours du ruisseau pour pouvoir travailler tranquillement.

Ensuite, nous plaçons un tuyau en PVC à l’endroit que nous avions repéré. Nous mettons ensuite de la terre et des pierres pour caler le tuyau et pour empêcher l’eau de passer à côté.

A midi, nous allons déjeuner. En début d’après-midi, nous allons en activité extra-scientifique. Certains enfants vont en extérieur pour jouer au foot et à la balle au prisonnier tandis que d’autres restent à l’intérieur pour creuser des citrouilles.

Après le goûter, nous retournons au ruisseau. Nous continuons nos travaux de terrassement, puis nous remettons le ruisseau en eau. Nous attendons avec anxiété l’arrivée de l’eau. Tout se passe bien. L’eau passe dans le tuyau et il y n’y a pas de fuite. Nous pouvons rentrer au centre pour ranger le matériel et prendre une douche.

Après le repas, nous avons une veillée « vampire » préparée par les grands.

Mercredi 28 octobre

Le matin, nous retournons au ruisseau. Notre installation a bien passé la nuit, nous pouvons faire notre première mesure de débit. Le principe de la mesure est le suivant. Nous plaçons un seau de masse connue pendant une durée donnée, par exemple 5 secondes, à la sortie du tuyau.

De retour au centre, nous pesons le seau. La différence nous donne la masse, et donc le volume d’eau recueilli dans le seau. Il suffit alors de diviser par 5 pour avoir le débit en L/s. Nous trouvons une valeur de 0,44 L/s. La température de l’eau est de 8,4 °C soit une augmentation de 0,5 °C.

Nous profitons de notre présence sur le terrain pour visiter les environs du centre. Nous visitons une plantation d’épicéa. Les arbres sont plantés en ligne et le sous-bois est très sombre avec très peu de plantes. Nous passons ensuite dans une forêt plus naturelle avec des sapins et beaucoup de hêtre. Nous découvrons un nouveau ruisseau plus important que celui du centre. Dans la boue nous remarquons une trace de sanglier.

Après le repas de midi et le temps libre, nous partons en randonnée dans les Hautes Chaumes. Ce sont des pâturages d’altitude. Il y a cependant quelques pins. Il y a aussi de la bruyère et des myrtilliers. Nous organisons des grands jeux et nous goûtons sur place.

De retour au centre, nous définissons notre projet. Il s’agit, avec l’aide de Jérôme, d’installer des pluviomètres dans des arbres afin de pouvoir mesurer l’interception de la pluie par la canopée. Il nous trouver un système permettant de faire descendre et remonter les pluviomètres afin de pouvoir lire la hauteur d’eau et les vider sans être obligés de demander à Jérôme de grimper dans l’arbre à chaque fois !

Après le diner, pour la veillée, nous regardons un film (l’age de glace).

Jeudi 29 octobre

Le matin, nous allons au ruisseau pour faire nos mesures habituelles. La température de l’eau de 9,1 °C (la température de l’air est de 14,2 °C), encore en augmentation par rapport à la veille. Nous mesurons également la vitesse de l’eau qui est de 0,18 m/s. Nous avons utilisé un petit morceau de polystyrène qui est plus pratique que le gros bouchon de liège que nous avions utilisé précédemment. Le débit est égal à 0,44 L/s.

Nous continuons ensuite à réfléchir à notre système pour faire monter et descendre nos pluviomètres. En fin de séances, nous pouvons faire un essai sur une branche basse d’un arbre du centre.

En début d’après-midi, nous partons en minibus au plan d’eau de Saint Anthème. Nous remarquons que le niveau est très bas. Pendant que certains enfants font des châteaux de sable, d’autres jouent à la balle au prisonnier.

Nous prenons le goûter sur place, puis nous rentrons au centre pour notre dernière activité scientifique de la journée. Nous allons en forêt pour installer, avec Jérôme, un pluviomètre en haut d’un hêtre situé près du dispositif de jaugeage du ruisseau. Il fait presque nuit lorsque nous rentrons au centre. Après le diner, nous allons à la boum.

Vendredi 30 octobre

Le matin, nous allons en forêt pour faire nos mesures habituelles. La température de l’eau est de 8,4 °C, en baisse par rapport à celle de la veille, ce qui est surprenant, les conditions météorologiques étant identiques. Nous nous demandons donc si cette mesure a été effectué correctement. Le débit du ruisseau est de 0,46 L/s.

Nous ramassons également quelques petits animaux dans le ruisseau. Nous avons trouvé de nombreux gammares, quelques planaires, une sangsue et 2 larves de tricoptère.

Nous terminons l’installation du pluviomètre placé en haut du hêtre.

Après le déjeuner, nous faisons une bataille navale géante en extérieur.

Après le goûter, nous retournons sur le terrain. Nous installons un pluviomètre au sol et nous récoltons encore quelques gammares.

Pour la veillée, nous jouons au cluedo. Nous devons trouver qui a volé la station météo du centre.

Samedi 31 octobre

C’est le dernier jour du séjour. La pluie n’a pas été au rendez-vous et nous n’avons pas pu mener notre projet jusqu’au bout. Cependant, nous avons quand même reconstruit le dispositif de mesure de débit du ruisseau et faire quelques mesures (débit, température, vitesse du courant). Nous avons également récolté de nombreux petits animaux dans le ruisseau. Et surtout, nous avons construit un système nous permettant de recueillir la pluie en haut d’un arbre.

Le matin, nous faisons un grand poster sur lequel nous expliquons nos travaux.

L’après-midi, après le déjeuner, c’est la retransmission. Nous accrochons notre poster au mur et nous présentons notre matériel (papier pH, thermomètre) ainsi que nos résultats. Nous avons aussi un aquarium dans lequel nous avons mis les petits animaux prélevés dans le ruisseau.

Nous expliquons nos travaux aux autres enfants et aux adultes qui viennent nous voir.

Ensuite c’est le goûter et nous allons jouer dehors. Puis, nous montons dans les chambres pour ranger nos affaires car nous partons demain matin.

Après un excellent diner préparé par Maryse, nous allons à la veillée. Les grands nous racontent des contes.

Dimanche 01 novembre

Le matin, nous nous levons très tôt. Nous partons ensuite en bus pour Saint Etienne. Malheureusement, notre TER pour Lyon est supprimé ! Finalement, nous prenons un TGV qui est direct pour Paris où nous arrivons avec une petite heure de retard, sous la pluie !

Nos partenaires

Voir également