Au fil de l'eau - expédition du 13 au 20 août 2017

Récit d’un séjour scientifique en itinérance le long de la Drôme, à l’affût des castors et des petites bêtes ! Voir descriptif détaillé

Au fil de l'eau - expédition du 13 au 20 août 2017

Récit d’un séjour scientifique en itinérance le long de la Drôme, à l’affût des castors et des petites bêtes ! Voir descriptif détaillé

7 participants de 8 à 13 ans
Poursuivre les suivis de qualité de la Drôme
Séjour en itinérance

Introduction

Cette semaine, nous allons parcourir une section de la rivière Drôme en itinérance entre Luc-en-Diois et Saillans. Nos objectifs seront multiples : cartographie de la présence du castor et des espèces végétales invasives, relevés physico-chimiques réguliers sur l’eau, indice biologique de la rivière. En bref, nous établirons un bilan de santé de la Drôme !

Le Journal de Bord

Dimanche 13 août

C’est sous le soleil et dans la bonne humeur que nous nous sommes tous retrouvés au Claps de Luc en Diois. L’équipe de la semaine : Yanis, Virgile, Clotilde (alias Lady Clotilde), Théophile, Nans, Alexandre (alias Sir David Alexandre), Elie, Julie (alias Lady Zoé) et Chloé (Lady Charlotte) (D’après notre « renommeur » mister Elie...). Il y avait même Léo et sa super perruque !
Après une petite marche vers notre lieu de bivouac, nous avons pu partir à la découverte des petites bêtes de la rivière avec nos épuisettes, loupes et livres de détermination. Nous avons vu : des gammares, des larves d’éphémères et de perles, une loche franche et de nombreux allevins. Puis nous avons monté le bivouac : hamac, tentes au sol et dans les arbres, belle-étoile, il y en a pour tous les goûts ! Après un bon repas nous avons joué au loup-garou sous les étoiles avant de s’endormir au chaud dans nos duvets. Première journée et déjà beaucoup de rires et de bonne humeur, ça promet une super semaine !

Lundi 14 août

Après une fraîche nuit sous les étoiles, c’est plein de motivation que nous nous sommes réveillés prêts pour de nouvelles aventures. Après le petit déjeuner, nous avons fait notre premier rangement de camp puis nous sommes partis à la découverte du Claps de Luc-en-Diois : géologie, histoire, hydrologie. Nous avons pu apercevoir de prêt un rouge-queue. Puis nous sommes allés à la découverte des petites bêtes à côté du Claps. Nous avons ainsi pu constater l’absence de larves dans cette zone contrairement à hier. Les alevins eux, étaient au rendez-vous. Notre hypothèse est que cette différence est due à l’affluence des baigneurs au Claps. Après de délicieux sandwichs préparés en groupe (avec amour !), quelques dessins et jeux nous sommes partis en petite randonnée jusqu’à Luc-en-Diois. Sur le chemin, nous avons fait un jeu de piste, à la découverte des traces de castors, des moyens d’analyse de l’eau, des clés de détermination, etc, ... bref tout ce qui nous sera utile cette semaine. A notre arrivée au camping de Luc-en-Diois, nous avons pu tester la piscine (nous n’avons pas vu de traces de castor dedans ...) , un rafraichissement bien mérité. Après un solide repas et une veillée Dixit tout le monde a rejoint son duvet pour une bonne nuit, sous les étoiles !

Mardi 15 août

Après une bonne nuit revigorante, nous sommes rentrés dans le vif du sujet : relevés physico-chimiques de l’eau, inventaire des indices de présence du castor et de la faune aquatique comme des grenouilles rousses ou des écrevisses à pattes blanches. Nous avons pu apprendre a mesurer différents paramètres de la rivière et de l’eau : largeur, vitesse du courant, pH, concentration en nitrates, ... Nous avons aussi appris à reconnaître certains indices de présence du castor. Sur place, baguettes rongées en sifflet, excréments et rejet de saules étaient présents. Nous sommes arrivés à une heureuse conclusion : la qualité de la Drôme dans la section étudiée était très bonne. Après un pique-nique bien mérité, nous somme partis pour une après-midi de vélo sous le soleil à travers les paysages drômois. Ce soir bivouac à Recoubeau-Jansac. Après une soirée conte (en québecois !) tout le monde a rejoint son duvet, mais pas d’étoiles ce soir ... A demain pour de nouvelles aventures des Castors Sauvages !

Mercredi 16 août

Après quelques gouttes de pluie cette nuit, nous nous sommes réveillés sous un beau ciel bleu. Le rangement du camp est de plus en plus efficace ! Ce matin nous continuons notre étude de la rivière. Au programme, Indice Biologique Global Normalisé (alias IBGN), c’est à dire inventaire des petites bêtes de la rivière afin de connaître son état de santé. Nous avons trouvé entre autres, des larves de perles et d’éphémères, caractéristiques d’une eau de très bonne qualité. Bonne nouvelle ! Puis nous avons pris le bus jusqu’à Die, où nous nous installons en camping. Cet après-midi détente bien méritée dans la piscine où nous nous sommes bien défoulés. Quelques gouttes de pluie nous ont forcé à passer du temps dans la tente mais ce fut l’occasion de jouer à un jeu d’énigmes. Ce soir, le beau temps est de retour pour la soirée poulet au curry et fondue au chocolat en dessert. Il faut prendre des forces pour demain en canoé. Après une veillée loup-garou (en pays de Feng) menée par Elie, notre maitre du jeu, tout le monde a rejoint sa tente pour se reposer et être en forme demain.

Jeudi 17 août

Aujourd’hui c’est le jour tant attendu : descente de la Drôme en canoé. Nous sommes partis de Pontaix pour arriver à Vercheny. Pour cela nous avons fait la connaissance d’Aurélien, le Be kayak qui nous accompagnera pendant ces deux jours. Après quelques explications nous avons commencé la navigation au fil de l’eau. Bien sûr, nous n’avons pas oublié notre mission et nous avons pu repérer de nombreuses empreintes différentes sur les rives : rat musqué, ragondin, campagnol amphibie héron et ... Castor ! Ces empreintes et de nombreux autres indices nous ont permis d’affirmer la présence de castor sur une bonne partie de la section parcourue (barrage, réserves hivernales, baguettes coupées, canaux, coulées, ...). Ce soir nous bivouaquons près de Vercheny au bord de la Roanne, un affluent de la Drôme. Le ciel est encore une fois magnifique et l’on décide de tous dormir à la belle étoile après une soirée castor garou avec les papillons.

Vendredi 18 août

Pour débuter notre journée, nous réalisons un relevé de qualité de l’eau ainsi qu’un inventaire des petites bêtes présentent le long de la Roanne près de notre bivouac. Parmi nos observations nous avons trouvé notre première larve de tricoptère et une belle larve de perle indiquant une qualité de l’eau excellente.
Puis nous partons pour notre 2e journée de canoë sur la Drome en direction de Saillan. Nous profitons d’un soleil généreux et d’une journée bien chaude, une bonne excuse pour faire des pauses baignade et se rafraîchir (saut, nage à contre courant, jeux...). Ce soir après cette grande journée riche en émotions, tout le monde est bien fatigué (et nos bras aussi) et nous allons nous coucher.

Ce soir pas de photos car le débit internet est beaucoup trop faible, nous en rajouterons dès demain.

Bonne nuit à toutes et à tous.


Samedi 19 août

Ce matin, nous avons commencé la journée par un bilan de la semaine et la préparation de la retransmission. Imagination et créativité étaient au rendez-vous avec notamment la création d’un jeu. L’après midi a été consacré à une nouvelle série de relevés de la qualité de l’eau. Puis nous sommes allés nous balader à Saillans ce qui fut l’occasion de manger une glace. Une journée un peu plus calme que d’habitude car nous n’avons pas de bivouac à installer ni de déplacement mais au final une journée tout de même bien remplie. Après une ultime veillée de loup garou, nous allons nous coucher sous les étoiles.

A demain.

Dimanche 20 août

Ce matin dernier démontage de bivouac. Après avoir pris le petit-déjeuner, nous partons en direction du centre de Saillans pour notre retransmission. Nous avons préparé différents posters sur les empreintes et petites bêtes rencontrées pendant notre séjour et certains ont conçu un jeu qui permet de tester ses connaissances sur le castor et sur la rivière Drôme. Nous avons également pu montrer à nos parents les différents outils utilisés pendant la semaine (épuisette, GPS, thermomètre, bandelettes de test de l’eau, clés de détermination, ...) ainsi que des indices de présence du castor : baguettes rongées et empreinte moulée dans du plâtre. Puis tout le monde est rentré chez soi, des souvenirs plein la tête ! A bientôt !



Vidéo

A venir ...

FAQ

Posters (parcours, empreintes, petites bêtes)
Jeu de société « le castor et sa rivière »
Moulage d’empreinte de castor et de campagnol amphibie

Nos partenaires

Voir également