Au fil de l'arbre (4 août - 18 août 2013)

Au fil de l'arbre, un séjour entre sciences et accrobranche, entre ciel et terre, entre recherche et imaginaire. Voir descriptif détaillé

Au fil de l'arbre (4 août - 18 août 2013)

Au fil de l'arbre, un séjour entre sciences et accrobranche, entre ciel et terre, entre recherche et imaginaire. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Bienvenue au fil de l’arbre. Durant cette quinzaine, nos participants vont découvrir l’arbre. Un ami si discret et si omniprésent que l’on en oublie souvent son importance et ses mystères...

Qui est-t-il ? D’où vient-il ? Comment fonctionne-t-il et à quoi sert-t-il ?

La réponse se trouve peut être dans la canopée...

Le Journal de Bord

Dimanche 4 août


Aujourd’hui beau temps en direct de la Drome. Nos participants arboricoles sont arrivés sains et saufs au centre Musiflore, dans la petite localité de Crupies.
Après une visite du centre, un premier repas et une veillée très conviviale de présentation, tout le monde a pu rejoindre leurs quartiers, qui seront occupés durant cette prochaine quinzaine.
Au fil de l’arbre nous accueillons : Jade, Johan, Claire, Adrien, Nina, Tiphaine, Raphaëlle !
Bienvenue à tous donc, et à demain pour partir à la découverte de l’arbre !

Lundi 5 août


Bonjour à tous amis arboricoles,
Après un premier petit-déjeuner sous le soleil de la Drome, les participants se sont réunis, toutes tranches d’âges et tous séjours confondus, pour un forum. Le forum est traditionnellement le moment de la journée où chacun peut s’exprimer, proposer ses idées, et se tenir au courant du programme de la journée.
A 10h, début des activités scientifiques. Les attentes de chacun ont été formulées. Programme de la semaine : du sport, de la grimpe, et le plein de découvertes. On ne devrait pas être déçus cette quinzaine.

Phase contact :

Afin de découvrir notre salle d’activités et les lieux qui nous hébergeront pendant cette quinzaine, un jeu de piste en deux équipes a été mis en place. Grâce à diverses énigmes, ils devaient retrouver des points géographiques et y trouver un défi à relever concernant leurs connaissances sur les arbres, les fleurs, les insectes…
Une bonne occasion de faire du repérage, et de repérer les centres d’intérêts des participants.
Après tant d’émotions, un premier repas s’impose. Celui-ci a été pris en terrasse, à l’ombre d’un platane qui, pour anecdote, a été rebaptisé Henri par nos participants.



Phase découverte :


Suite au temps libre de 13h à 14h, les activités scientifiques reprennent. Afin de ne pas subir tout de suite la chaleur écrasante du début d’après-midi, nous nous sommes réfugiés dans la salle perception, bien fraîche à cette heure-ci, pour récapituler les notions survolées pendant la phase contact, sous la forme d’un brainstorming très visuel. Nous avons ensuite fabriqué des carnets qui serviront à prendre des notes de choses observées durant tout le séjour.

Afin de prendre conscience de la diversité des êtres vivants qui nous entoure, les participants ont été entraînés dans un parcours sensoriel. L’objectif étant d’identifier des choses au toucher, ou à l’odorat. Ce parcours les a mené jusqu’à la rivière, au bord de laquelle se dresse le Grand Frêne, l’arbre sur lequel ils pourront grimper durant la deuxième semaine du séjour, lorsqu’ils seront devenus des experts de la grimpe en arbre.



En attendant, il va falloir qu’ils se fassent les pattes sur le Grand Tilleul, derrière la fermette de la sorcière. Rendez-vous demain pour les premières leçons d’accrobranche.

Durant les activités de l’après –midi, les ados se sont retrouvés dans la forêt pour une grande séance de cache-cache amélioré. Après le repas du soir, ils se sont affrontés, équipe contre équipe dans une grande bataille de décospeed, et de théâtre d’improvisation. Le principe est simple : avec un temps limité et un matériel restreint, ils doivent reconstituer des tableaux ou des situations comiques. [1]

A la fin de la soirée, certains sont allés dormir dans des hamacs, d’autres sont allés observer les étoiles avant de retourner se coucher.

Bonne nuit à tous, et à demain pour de nouvelles aventures !


Mardi 7 août


Ce matin, nous entamons la deuxième journée du séjour.
Après le petit-déjeuner, et le déjà traditionnel forum, rendez-vous en salle d’activités pour rassembler nos idées et notre motivation.
Nous nous sommes ensuite dirigés vers les deux tilleuls équipés pour la grimpe.

Les participants ont pu se familiariser avec le matériel d’accrobranche, et ont ainsi appris ce qu’étaient baudriers, harnais, sangles, longes et mousquetons...

Chacun a pu évoluer dans les arbres à son rythme. Tandis que certains exploraient la plus haute plateforme, d’autres ont pu rejoindre l’arbre frère de notre tilleul, grâce à une tyrolienne.


Les prises de ces arbres et toutes ses aspérités n’ont à présent plus aucun secret pour eux.


Bien entendu, ceci a été l’occasion d’introduire des notions scientifiques sur la nature de l’arbre. Ce matin, nous avons compris, en visualisant une souche d’arbre coupée, comment le tronc permettait de faire transiter l’eau et les minéraux, ainsi que les sucres, via les vaisseaux de xylème et de phloème, constituant respectivement le bois et le liber de l’arbre.


L’eau et les minéraux transitent des racines vers les feuilles, via les vaisseaux de xylème, via une sève que l’on appelle la sève brute, tandis que les sucres transitent des feuilles vers les racines, dans des vaisseaux de phloème au sein d’une sève dite élaborée.

La croissance du bois est dite centripète, puisqu’elle se fait vers l’intérieur, repoussant l’écorce à l’extérieur. C’est ainsi que le bois croit en épaisseur. Les cernes de bois, permettant d’évaluer l’âge d’un arbre, se comptent deux par deux (claires et foncées), puisqu’elles correspondent à une croissance rapide (bois d’été) alternée avec une croissance plus lente (bois d’hiver).


Phase approfondissement :


Suite à une discussion sur les différentes attentes des participants durant le séjour, la priorité à été donnée à la classification des espèces. Par conséquent, après le repas, nous avons donc commencé à identifier une grande variété d’arbres et d’arbustes avoisinant le centre de vacances.

Certaines espèces sont facilement reconnaissables, comme le chêne ou le tilleul... d’autres sont plus compliquées !

D’où l’importance d’utiliser une clé de détermination. Un outil permettant de retrouver le nom d’un arbre ou d’une fleur grâce à certaines de ses caractéristiques comme la forme, la couleur ou l’odeur des fleurs, des feuilles, des fruits...

Les feuilles déjà identifiées ont été conservées pour être séchées et aplaties. Nous envisageons déjà de réaliser un herbier contenant les diverses plantes du centre. A voir si tout le monde aura assez de patience pour mener ce projet jusqu’au bout... après tout la détermination d’espèces demande du sang froid, de la patience et de la persévérance !

Durant l’après midi, les adolescents ont pu jouer à un grand Zagamore, prise de drapeaux. Deux équipes s’affrontent pour dissimuler une relique à l’autre. La première équipe qui ramène la relique gagne la partie.


Après le repas du soir, une veillée ambassadeur a été organisée. Toujours en deux équipes, ils devaient être les premiers à faire reconnaître une liste de mots par le mime, et uniquement le mime. Une heure et demie de mimes acharnés, pour le plus grand bonheur de tous !


Bonne nuit à tous, et à demain pour de nouvelles aventures !


Mercredi 7 août


Jour de mercure, 9h, le ciel laissant négligemment tomber de grosses gouttes sur tout le Diois, notre joyeuse troupe pris l’alternative cornélienne de remplacer l’accro-branche par la maison des plantes aromatiques et médicinales.

Après 40 minutes de lacets dans de charmantes montagnes aux affleurements marno-calcaires, nous arrivâmes en commune de Buie-les-Baronnies, le temps était clément, du moins, par intervalle de 10 minutes entre chaque averse.

Rhinocéros



Jumelé avec l’office de tourisme, la maison des plantes aromatiques et médicinales nous offre une visite sur trois étages, tout au long de laquelle textes, images, objets et senteurs diverses concourent à imprimer en nous les nombreuses connaissances sur les rôles pharmaceutiques des plantes, ainsi que les processus de récolte ou d’extraction des odeurs et de multiplication des saveurs...





A l’heure où le soleil devait très certainement être au zénith, quelque 150 millions de km derrière les nuages, notre charmante équipe se trouva un coin calme où la quiétude se dispute à la tranquillité, aux abords d’une rivière.

Tombera, tombera pas



Après avoir sauvé une cigale d’une noyade bien entamée, nous pûmes nous repaitre assis sur d’erratiques blocs de calcaire, les pieds dans l’eau (les baskets pour Tiphaine) et le reste du corps plus ou moins étant donné les accès de morosité du climat.

La cigale grise



Une fois repu, et après avoir expérimenté, nostalgie oblige, chaque agrès du jardin pour enfant avoisinant, nous entamèrent un jeu de piste au sein du village, avec des étapes sur l’historique de la cité et le noms de la flore sur notre passage, pour arriver de nouveau à la maison des fleurs aromatiques et médicinales où nous avons enfin pu voir la vidéo qui nous avait tant fait défaut le matin même.

Roses

La cour des soeurs


Voici quelques photos du village, charmant, de Buis-les-Baronnies.




Sur le chemin du retour, une halte dans les gorges de l’Ouvèze nous permis de prendre notre goûter au cœur de la roche, au bord d’un torrent charmant, face à des grimpeurs qui ne semblaient pas plus effrayer par la hauteur que par les variations hygrométriques.

Team spirit

Jeudi 8 août


Ce jeudi matin le ciel n’ayant pas encore tout à fait fini d’essorer les nuages de la veille, nous gratifie de quelques douches écossaises dont lui seul à le secret.


Alambic maison



L’équipe ’’Au fil de l’arbre’’ commença par du bricolage, en effet, s’étant promis la veille que l’extraction de l’essence de lavande par distillation était à la portée de tous, il nous fallait le réaliser.


L’équipe au complet



Après la cueillette collective de lavande et d’autre fleurs à analyser, les grands s’occupèrent de confectionner un alambic et séparateur d’essence avec la verrerie du labo, pendant que les petites s’occupaient de la préparation florale. Un erlenmeyer, un chauffe ballon, une colonne de refroidissement avec circuit d’eau ’’fait maison’’... confection réussite.


L’équipe de préparation florale


L’équipe de constructeurs



Il ne nous restait plus qu’à lancer la distillation. Pendant ce temps là, nous pûmes nous attarder sur les autres fleurs. Apprenant ainsi comment nommer chaque partie et l’intérêt de réaliser un diagramme floral et une formule florale pour une identification précise et juste.


Diagramme et formule florale


Les différentes parties de la fleur



Nous en profitâmes pour retenir le noms des principales familles de fleurs rencontrées.
Après manger, le retour au labo fût précoce pour vérifier avec envie la réussite de l’extraction. Quelques décilitres d’eau de lavande et quelques millilitres d’essence de lavande, opération réussite, comme des pros..!

Essence de lavande



Ensuite après la reconnaissance des fleurs, il fallait nous attaquer à celle des insectes. Après avoir brièvement trouver ensemble les points communs, nécessaire à l’attribution du qualificatif ’’insecte’’.

Jeune mante blanche


Jeune mante brune



Nous décidâmes de retenir au moins les 10 principaux ordres et d’aller en chercher un exemple de chaque sur le terrain, profitant ainsi du soleil qui venait miraculeusement de refaire son apparition, étant très certainement informé de notre planning.

Synpetrum sanguineum


Papillon de nuit



La chasse fût parfaite, de magnifique spécimens de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de chaque ordre désiré.

Les deux super prédateurs
Jeune mante verte
& Anax imperator (libellule)



La journée s’acheva avec fureur dans un blind test admirablement bien préparé qui électrisa la foule. Vivement demain, le temps étant clément, direction accro-branche...!

Vendredi 9 août


Merci vénus, ce matin le soleil brille bien haut, en tractant avec lui les degrés qui ne cesse de croître dangereusement. Une fois arrivé à la forêt de Robin, une légère brise nous rendit néanmoins la chaleur toute à fait supportable.

C’est parti pour l’accro-branche, journée spéciale, Lionel, le responsable drone nous avait suivi pour filmer à l’aide de son bijou de technologie nos prouesses arboricoles.





Toutes les voies vertes et bleus furent décimées par nos troupes, la semaine prochaine nous nous attaquerons aux parcours rouges et noirs, dévastateurs...


Après une collation bien méritée l’après midi fût toute aussi joyeux, baignade pour tous au bord du Roubion, légèrement en crue vu les pluies diluviennes des derniers jours. Du coup, l’eau coulait à flot, formant des toboggans et massant le dos de nos jeunes compagnons.

Le retour au centre pour le repas fut suivis de la boum, temps fort, sans doute le plus attendu de la semaine.


Samedi 10 août


Journée de saturne très chargée, préparation des retransmissions le matin, avec confection de nombreux posters, très exhaustifs sur les connaissances abordées pendant la semaine. Puis création de quelque support matériel pour l’explication, type alambic, refabriqué pour l’occasion.





L’après midi se déroula sans difficulté et la présentation de la semaine aux parents présents se déroula dans une atmosphère calme et sereine.


Voici quelques photos... Ils ont bien travaillé n’est ce pas ?










En exclusivité, la vidéo montée par Lionel de « Drone connection », suite aux prises de vue réalisées la veille grâce à son drône suréquipé.



La soirée très ’’au fil de l’arbre’’ fut une somme de contes en rapport avec les arbres, des histoires provenant de toutes les cultures... Au cours de cette ballade contée, ils ont découvert les mythes scandinaves, les contes d’explication amérindiens concernant tous les arbres du monde...


Dimanche 11 août


Aujourd’hui, Tiphaine, Nina et Adrien nous quittent malheureusement.
Les participants restants sont partis de bonne heure pour une bonne randonnée à la découverte des sentiers de la Drôme.
Après quelques heures de marche et un bon pic-nique, tout le monde est revenu au centre. Ce soir, soirée spéciale pour les nouveaux arrivants. Les uns ont pu observer les étoiles filantes grâce à nos téléscopes de compétition, les autres ont pu observer les insectes nocturnes grâce à un grand drap blanc tendu et une lampe hallogène, accompagnés de Sylvain, notre expert entomologiste.


Nous sommes rejoints cette semaine par Maoka, bienvenue à elle !


Lundi 12 août


Bonjour à tous, amis arboricoles !
La journée commence en beauté ce matin avec un soleil radieux dans la Drôme. Après le forum, tout le monde étant encore un peu fatigué suite à la nuit passée à la belle étoile pour observer les étoiles filantes, la plupart ont décidé de passer leurs activités scientifiques dans la quiétude.
Dans notre cas, nous nous sommes vêtus de nos plus beaux harnais pour nous réfugier dans nos hamacs pour un petit temps calme, une discussion autour de ce que nous avons réalisé la semaine précédente, en particulier à l’attention de Maoka.

Après le repas, en discutant avec les participants, nous avons décidé de tenter de produire un document recensant les principales espèces de fleur, d’insectes et ou d’arbres présents sur le centre, et réutilisables par Musiflore.

Nous avons donc commencé notre exploration du terrain par le petit cours d’eau du bas, autour duquel nous sommes parvenus à identifier une dizaine d’espèces d’arbres ainsi que de nombreuses fleurs.

sympetrum sanguineum


Tabac d’espagne


Grande prêle



Echinops





Deux par deux, les participants ont également pu s’essayer à la grimpe sur un grand peuplier noir, beaucoup plus haut que notre couple de tilleuls.

L’ascenscion du Populus Niger


Après ce fastidieux travail et un copieux goûter, les ados se sont affairés à la réalisation de pizzas au feu de bois, tandis que les plus petits préparaient des cookies. Un vrai régal !







Suite au repas du soir, ils se sont réunis pour une veillée vampire nocturne... ambiance garantie... et tout le monde au lit !

A demain pour de nouvelles aventures !

Mardi 13 août


En cette radieuse matinée du 13 août 2013 à Musiflore (Latitude 44.55389 Longitude 5.17222), l’équipe ’’Au fil de l’arbre’’ poursuit avec ardeur la préparation de son guide de la biodiversité, par un échantillonnage de tous les arbres présents sur le centre, dont les feuilles seront ensuite prisent en photo et analyse à l’aide d’une flore pour connaître le noms exacte. Ils entreprirent aussi de concevoir ce guide, de réaliser tout d’abord une maquette et décider des pages qu’ils allaient devoir confectionner (une page de sommaire, une carte des environs, etc...)
Escalade du peuplier noir, près de la rivière, qui tout comme les tilleuls était équipé de ligne de vie, mais qui montaient cette fois ci jusqu’à 15m de haut.

Grimpe en arbre

L’ascension de Maoka



Les filles contemplent l’ascension

Johan à 15m sommet du populus niger



Jade à 9m sur la plateforme naturelle

Jade in populus niger





Pour le repas, une image des cookies de la veille, confectionnés exclusivement par les plus jeunes :

Cookies made in OSI

L’après midi se poursuit sur le même travail que la matinée, il est admirable de constater à quel point nos jeunes chercheurs sont devenus autonome et entrent / sortent librement du labo pour alterner échantillonnage sur le terrain et travail en labo.
Ensuite, détente cérébrale pour tous et activités physiques collective avec une Olympiade : Composée de 6 équipes qui tournent sur 6 ateliers de défis à réaliser en collaboration par tout les participants de l’équipe. L’enjeu était de taille, si les jeunes faisait un bon score, il gagnait une surprise jeudi.

Course coussins

Lancer tyrolienne



Relai Oeuf

Les participants se sont bien investis physiquement et ont fait preuve de solidarité, ils ont ainsi remporter le droit de passer le jeudi après midi et soirée à la fête médiévale de Bourdeaux, qui s’est achevée par un magnifique feu d’artifice avec fumée, sons et jeux de lumière sur toute la ville, splendide !


Mercredi 14 août


Mercredi rime avec sortie. L’équipe ’Au fil de l’arbre’ quitte le centre aux aurore (enfin 9h mais avec les montagnes l’aurore traine un peu) pour se rendre une dernière fois à l’accro-branche où nos jeunes, sur-entrainés à présent, ont pu tenter les voies les plus difficiles.

Non sans peine, après frayeurs et sudation, l’équipe toute entière fît un adieu déchirant à la forêt de Marsanne, pour se rendre au bord de l’eau prendre une collation bien méritée.
Repas à la suite duquel notre équipe fît une halte pour visiter les ruines du chateau de Soyans,

avant de se rendre au bord de la rivière pour y passer un dernier après midi baignade, bronzette, plongeons et tyrolienne...



Cascade en crue



Jeudi 15 août


Jeudi matin ! Déjà ! La fin de la semaine approche, notre équipe met les bouchées double pour que son guide soit terminée en temps et en heure, déjà les premières pages apparaissent (page de garde, plan de Musiflore, pages de présentation de chapitres,...) Nos jeunes participants se montrent très bien organisés et capables de prouesses artistiques.





L’après midi fût la continuité de la matinée mais quelque peu écourter pour pouvoir partir faire la fête et brandir les étendards d’OSI à la fête médiévale de Bourdeaux. Très célèbre dans toute la région, la ville entière est transformée et devient l’espace d’une journée noir de monde, dont bon nombre d’entre eux semblent sortie tout droit du moyen-âge.
Le spectacle pyrotechnique, sons et lumière le soir fût une pure merveille.
Puis comme chaque soir de cette dernière semaine, les jeunes et moins jeunes se relayèrent dans les hamacs pour y passer la nuit, sous les étoiles et les feuillages, de 6 à 9m du sol, là où la nature vous oublie et reprend son cours, pendant que vous la contemplez en silence, au chaud sous la couette.

Vendredi 16 août


Samedi 17 août


Dimanche 18 août


Le centre étant privé d’internet depuis Jeudi les journaux de bords de tout les séjours ont pris du retard. Nous faisons le nécessaire pour rétablir le tout dans les plus brefs délais

Notes:

[1Une mention spéciale est attribuée au sketche d’improvisation sur le coucher des ados et la nuit des moniteurs...

Photos / Vidéos

L’équipe de choc

Sauge et pollinisation entomophile

Nos partenaires

Voir également