Au fil de l’arbre (3 août au 17 août 2014)

Des participants ultra motivés, des éducateurs scientifiques passionnés, des paysages magnifiques et un projet de recherche passionnant….Et (...) Voir descriptif détaillé

Au fil de l’arbre (3 août au 17 août 2014)

Des participants ultra motivés, des éducateurs scientifiques passionnés, des paysages magnifiques et un projet de recherche passionnant….Et (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Le séjour Au fil de l’Arbre, qui fait partie du Programme de Recherche PERCEPTION et a pour but de mieux comprendre les relations entre tous les êtres vivants d’un écosystème dans le but de proposer des solutions écologiques innovantes de production agricole et de gestion des forêts. En effet, la forêt est aussi une ressource pour l’homme. Bien gérée, elle permet de nous fournir des matériaux de construction et de l’énergie… mais peuvent-elles aussi nous nourrir et nous soigner ? Dans de nombreux pays, les arbres concurrencent les terres agricoles et survie rime parfois avec déforestation… Alors peut-on cultiver en forêt ? A qui cette situation porte-t-elle préjudice ? C’est tout ce que ce projet souhaite mettre en lumière en nous rendant acteur de nos réponses… expérimenter pour comprendre, explorer pour connaitre…

Le Journal de Bord

Objectif de ce séjour

L’objectif de notre séjour cet été va être de comparer une forêt mono-spécifique et une forêt diversifiée ; d’y découvrir la faune et la flore qui s’y trouvent et d’en comprendre les intérêts ; la biodiversité ainsi que les services écosystémiques.

Dimanche 3 août

Arrivée

Les enfants ont tous fait un bon voyage et sont arrivés dans la joie et la bonne humeur sur le centre de Musiflore.

Après le dîner, nous avons pris le temps de nous présenter par le biais de minis jeux proposés par les éducateurs.

Ce que personne n’avait prévu, c’est qu’une seconde veillée « surprise » se déroulerait un peu plus tard... même beaucoup plus tard : la « Veillée Alarme Incendit » !
C’est donc à 1h du matin que cette dernière a décidé de se déclencher sans raison valable et que tout le monde à dû participer au magnifique défilé de pyjamas improvisé.
Dur dur de se réveiller en pleine nuit pour certain. Mais tout le monde a été assez réactif.
Une fois l’alarme désactivée et quelques contrôles effectués, nous avons pu reprendre le chemin de nos chambres et nous rendormir.

1. Phase contact

Lundi 4 août

Ce matin, le réveil est un peu piquant car notre veillée surprise de la veille nous a tout de même fatigué.

La dream team

Après le forum durant lequel nous avons abordé les règles de vie, nos envies et nos attentes, nous nous sommes réunis pour découvrir la salle au fil de l’arbre. Ensuite, nous avons fait une mutualisation de nos connaissances sur l’arbre et son écosystème.
Sur le tableau blanc, nous devions compléter le schéma de la structure d’un arbre.

Schéma d’un arbre et de son écosystème

Nos éducateurs ont été surpris par notre imagination et nos connaissances.

L’après midi, nous avons approfondi nos connaissances sur la forêt, son utilité et les services qu’elle nous rend.

Nous avons effectué une « chasse au vocabulaire » (sorte de course d’orientation) afin de compléter un texte à trous présentant les caractéristiques des forêts, les êtres-vivant qui y habitent et leurs utilités pour nous.

Pour qu’un ensemble d’arbres soit considérés comme forêt, il faut que ce-dernier face plus de 0,5 hectares et soit composé d’arbres d’au moins 5 mètres de haut, une fois l’âge adulte atteint.
Il faut également que le feuillage de l’arbre couvre au moins 10% de la surface au sol.

Nous avons également vu que se sont les océans qui méritent le surnom de « poumons de la planète ». En effet, le phytoplancton, producteur d’O2, a une biomasse bien plus importante que celle des forêts. Et puis saviez-vous qu’il existait des forêts sous-marines appelées « forêts de kelp » ? Ce sont d’immenses algues poussant entre 50 et 60 cm par jour ! Elles sont le plus souvent utilisées à des fins alimentaires ou pharmaceutiques.

Pour ce qui est des services, nous avons vu que les forêts permettent de prévenir et de lutter contre les inondations et les coulées de boue. Et qu’en cas de sécheresse, les arbres sont capables de restituer au sol une partie de l’eau. Ils jouent également un rôle dans la purification de l’eau !

Pendant le goûter, une grosse dispute a éclaté entre deux individus étranges. Il s’agissait de deux chefs guerrier que s’accusaient mutuellement de voler des vivres.
Afin que cela cesse, une troisième personne est intervenue pour essayer de trouver un terrain d’entente.

Conflit entre deux grands chefs de tribu

Mais sa présence ne changea en rien la situation enflammée et la décision fut prise que les deux tribus devaient s’affronter dans le champ d’en face via une prise de drapeau.

Échantillon de guerrier


Mise en place de la stratégie


Cette histoire se termine bien car après 2 heures de techniques plus élaborées les unes que les autres pour capturer ces fameux drapeaux, les deux peuples ont préféré faire la paix et réaliser un drapeau commun.

Réconciliation des deux clans

Après le dîner, c’était veillée vampire ! Frissons garantis.

Et ensuite, nous avons pris nos duvets et nous sommes allés dans la forêt derrière le centre où nos animateurs nous avaient installé des hamacs. La nuit s’annonce fraîche, plus de nouvelles demain !

2. Phase Découverte

Mardi 5 août

Cette nuit, nous avons entendu beaucoup de bruits d’animaux. Malgré une légère attaque à coup de pommes de pin de la part de nos amis les écureuils, tout le monde s’est réveillé de bonne humeur. Suite au petit déjeuner, nous sommes allés au forum qui s’est bien déroulé. Pour l’activité scientifique, nous avons étudié les plantes en faisant un « Rallye Verdure ». Le but de cette activité était principalement de découvrir la biodiversité végétale des environs. Pour ce faire, Mathias nous a montré différentes photos de plantes inconnues que nous devions reconnaître ensuite dans le centre. La première plante était un chêne (arbre, Fagaceae), la seconde était une campanule raiponce (herbacée, Campanulaceae)... Ensuite, nous avons appris à reconnaître les différentes formes de feuilles des plantes (lobée, dentée, lisse,...).

campanule raiponce

Feuille de chêne


L’après-midi, nous sommes allés en bus à Dieulefit. Vincent, professeur de grimpe d’arbres, nous a appris à mettre le harnais et assurer la sécurité du grimpeur. Après nous avoir expliqué les règles de sécurité, nous sommes montés dans trois arbres dont un chêne et un séquoia.


Loic

Claire et Anna entrain d’assurer Mathieu


Maelle

Après cette deuxième séance d’activités scientifiques pour la journée, nous avons participé au Zagamore organisé par les adolescents du programme Au fil de l’arbre. Le but du jeu est de capturer le chef de l’équipe adverse tout en respectant une hiérarchie de rôles. Malgré une confrontation acharnée, les deux équipes ont fini à score égal.

Après une douche et un repas bien mérité, nous nous sommes attelés à la participation de la veillée « Docteur du globule », un jury de quatre éminentes personnalités (Dr Clean, Dr Karst, Dr Picodon et Dr Sketch’up) nous proposaient quatre définitions différentes d’un même mot. A nous de retrouver la bonne. Nous avons ainsi pu connaitre des définitions de mots comme « lapiaz », une formation géologique résultant du ruissellement des roches calcaires, et non une volaille enduite d’une sauce aigre-doux.

C’est sur cette note bien alléchante que nous vous laissons pour la journée.

3. Phase Approfondissement

Mercredi 6 août

Suite à un réveil délicieusement musical grâce aux « délicates attentions de nos animateurs préférés » (dixit Vincent), nous avons poursuivi nos préparations de bivouac pour jeudi.
C’est-à-dire la mise en place d’un protocole scientifique, d’un inventaire, et une méthode afin d’analyser la biodiversité d’une zone définie par un transec linéaire (on trace une ligne droite qui va définir un axe et l’on étudie les caractéristiques de la biodiversité sur cette ligne.)
Nous avons également revu quelques points de préparation du bivouac (responsabilité, qui prend quoi, les objets à prendre,…)

On a revu quelques points de base sur les arbres : la fonction des racines (principalement absorber des nutriments), celle du tronc (conduction de la sève, soutien l’arbre et lui donne de la hauteur afin que les feuilles atteignent les rayons du soleil), et celle des feuilles (la photosynthèse, qui crée des sucres et ainsi procure de l’énergie à l’arbre.)

Après cette révision du système interne, Mathias nous a envoyé retrouver un arbuste (l’aubépine), que l’on a identifié comme rosacée grâce à ses fruits (les restes de sépales sont encore visibles), puis l’on a parlé et observer rapidement d’autres espèces.

Le repas s’étant bien passé, l’on a eu droit de préparer des pizzas pour ce soir. Une fois la pâte et le feu fait, nous avons été embarqués en activité scientifique.

Là-bas, Vincent – non pas le moniteur, mais un grimpeur d’arbres – nous a emmenés pour retourner grimper sur les arbres. Nous avons observé ces derniers : sur certains se trouvaient des nids de fourmis et d’insectes - on retrouvait des chemins de fourmilière sur des branches, un vieux nid et des protubérances, des loupes, et des maladies sur le tronc. Ainsi, nous avons pu être avec l’arbre, le « sentir » lui et la vie qui l’utilise comme maison (ou nourriture.)
Notre technique de grimpe se pratiquait avec deux personnes, (comme en escalade), un escaladeur et un assureur – celui qui retient la corde afin qu’elle ne glisse pas et que le grimpeur ne tombe pas. Vincent – toujours le grimpeur – nous a donc montré une nouvelle façon d’utiliser et d’escalader les arbres : « l’arbresenteur » ou la « grimpe autonome », plus besoin de binôme !
Pour se faire, il nous faut d’abord apprendre à faire un nœud blake puis un nœud pédale. Le nœud blake permet de faire coulisser la corde et de l’arrêter facilement, le tout en étant rattaché au nœud. Le nœud pédale nous permet, en appuyant avec le pied, de nous lever et d’ainsi nous faire « grimper » sur la corde.

En rentrant eu lieu un ambassadeur (où nous avons pu mimer de formidables mots – ou des phrases - tels que « carrosse tiré par des loutres sur un arc-en-ciel », et toute ces cocasseries furent concoctées par notre ami Vincent – le moniteur, cette fois… !)

4. Le Projet de Recherche

jeudi 7 août

Ce matin nous partons pour un bivouac... nouvelles à venir !

Pour patienter, voici une vue du centre musiflore réalisée par l’équipe des drones :

Le centre Musiflore —> Merci les drones

Les nouvelles sont enfin arrivées !

Aujourd’hui est une grande journée car NOUS PARTONS EN RANDONNÉE !
Nous ripaillons lors d’un petit déjeuner fort fourni et nous attelons donc au chargement du minibus suivant les différentes fonctions qui nous ont été attribuées.

les grands randonneurs

les grands randonneurs aussi

Un défit a également été mis en place : il s’agissait de porter un déguisement chacun dans l’optique d’accéder à un petit déjeuner très spécial…

Esteban sur son 31

la pitchoune

Après de nombreuses péripéties pédestres, nous arrivâmes au sommet duquel nous avons pu admirer une vue dont la magnificence n’avait d’égal que sa majesté.

magnifique

Nous avons donc participé à plusieurs activités fort réjouissantes.
Un « cube » (mélange de pétanque et de bataille navale. Ça vous intrigue, hein ?), une activité de repos et un « oui seigneur des ténèbres » (jeu de carte fort dynamique).

Suite à ces activités, nous nous séparâmes de nos confrères drones, qui avaient également effectué l’ascension avec nous. Nous nous sommes divisés en deux groupes. L’un encadré par Mathias et Vincent (Moniteur). Ce groupe avait pour but de mettre en place le protocole vu en activité les jours précédents. Il s’agit d’un relevé linéaire.

la réunion

On trace une ligne droite dans la forêt. Nous nous arrêtons tous les 5 mètres de cette ligne pour répertorier toutes les caractéristiques de la flore.

le relevé linéaire

Tandis que ce groupe s’attelait à la tâche, le deuxième grimpait dans les arbres avec Vincent (le grimpeur arbre).

« fais coucou à la camera »

Une fois terminé, les groupes ont changé d’activités. Ainsi, à la fin des dites activités, nous nous retrouvons autour d’un feu de camp afin de manger.
Pour finir cette dure journée, une partie de notre groupe à repris de la hauteur afin de dormir dans des hamacs placés dans les arbres, tandis que l’autre à dormi dans d’autres hamacs après une soirée musicale, à hauteur d’homme, cette fois ci.

Au feu !

vendredi 8 août

C’est après une grasse matinée sylvestre que nous nous retrouvons. Nous aurions du nous préparer : notre petit déjeuner fut promptement dérangé par une sournoise attaque de nos amis les ânes, qui cherchaient à nous chiper notre pâte à tartiner et nos pizzas. Mais nous n’allions pas nous laisser déposséder de nos précieux biens, et leurs sinistres plans furent vite enterrés pour laisser place aux activités.

Père à gauche, fils à droite

C’est une invasion !

En cette fin de matinée, notre petit groupe s’atèle tout entier aux données du relevé linéaire, avant de se diviser en plusieurs équipes pour le feu, la nourriture, ou encore la plonge. Nous sommes quasiment certains que cette organisation gérée au millimètre près à dû faire pâlir de jalousie nos confrères scouts dont le campement jouxtait le notre.
Nous avons également eu l’idée de mettre en place une sorte de surprise tous ensembles, mais je n’en dis pas plus… nierk nierk nierk.
Après un deuxième repas au feu de camp, nous nous sommes redivisés en deux groupes, l’un s’attelait au chargement du minibus et autres rangement avec Vincent (moniteur), tandis que l’autre montait dans les arbres avec Vincent (grimpeur). Les groupes ont tourné par la suite.
En fin d’après midi, nous sommes retournés sur Musiflore où les drones nous avaient tendu un vil piège aqueux. Étant rentrés par le biais d’une randonnée, nous l’avons très bien et délibérément (bien sûr) pris.
Nous nous sommes ainsi retrouvés au repas du soir et à une veillée plus calme, compte tenu de nos efforts.

Samedi 9 août

Aujourd’hui, c’est le grand moment de la retransmission. Il s’agit d’un jour un peu particulier car il nous permet à la fois de faire un point sur nos connaissances, de présenter notre travail et de se préparer pour le programme de la prochaine semaine. Nous avons donc réalisé de nombreuses affiches (formes des feuilles, schéma du relevé linéaire et grimpe), une présentation powerpoint (ma foi caucasse).

La retransmission

Nos amis droneux nous ont offert leur aide par le biais d’un incroyable film pris dans un de leurs étranges (mais non moins géniaux) appareils. Nous nous appliquons donc à la tâche, tout en gardant des forces car ce soir, c’est le grand soir… c’est… LA BOUM !

Tandis que Vincent (moniteur) nous concocte une de ces généralissimes playlists (dont seul lui à le secret, mais quel homme !), nous nous préparons suivant le thème vu ensemble : « chapi chapô »
Cette soirée s’annonce être bonne, très bonne !

Et c’est à la hauteur du thème que nous nous sommes présentés à la Boum ! tout autant que nos éducateurs, qui se sont bel et bien lâchés !

ying yang

el crouner

Princesse Amandine

Mathou whisky

Terminus, 23h, tous le monde descend ! Rapatriement en règle la soirée s’est vraiment bien déroulée, merci à tous !

Dimanche 10 août

Et ben dis donc...Les anims nous ont bel et bien réveillé plus tard que d’habitude, sans pour autant que cela soit efficace !

reveil et matin

Aujourd’hui c’est dimanche ! le programme si bien pensé et réalisé par nos encadreurs d’amour (hum hum...) nous permet de se réveiller en douceur et dans la bonne humeur ! eh oui, au programme pic-nics sacs à dos et activité baignade dans un magnifique décors que la pays de Bourdeaux ! Le Roubion coulait à flots et sa fraîcheur en a fait bleuir plus d’un !

pic nic party

soleil, sandwich & body builder

trempette méritée

Anne elfig à l’eau !!!

Rentrée différée à Crupies en minibus, Taxi Mathou à la rescousse nous reconduit avec à son bord de la puuuuuure musique imposée par le chauffeur et amplifier avec les enceintes portatives du doux Vincent ! Cool !

Nouvelle surprise dès la rentrée au camp, de nouveaux participants droneux et arboricoles sont arrivés ici pour partager la semaine OSIenne avec nous !
Pas le temps de tergiverser, un bon repas puis veillée à l’extérieur orientée présentation et découverte des affinités de chacun pour mieux se connaitre ! Nickel chrome ! A demain...........

Lundi 11 août

Aujourd’hui, après un petit rappel des règles de vie au forum pour les nouveaux arrivants, nous nous sommes retrouvés en salle Arbre (perception) pour les activités scientifiques.

Le forum du matin

Nous avons commencé par suivre le récapitulatif de Vincent de la semaine passée. Puis avec comme scribe Claire, nous avons suivi une énonciation du matériel nécessaire pour le bivouac (tel que les lampes, la nourriture ainsi que le matériel pour faire un feu, par exemple).

Première ébauche du bivouac

Nous avons terminé cette séance avec Mathias qui nous a appris à définir un insecte (avec deux jolis dessins). Il s’agissait d’une activité introductive à notre nouveau thème d’étude.

« Pour vous, qu’est-ce qu’un insecte ? »

On se rapproche, on se rapproche

Cet après-midi nous avons commencé l’activité scientifique par une « course d’orientation » : deux équipes pour quatre pochettes chacune contenant soit des noms d’ordres d’insectes, soit leur étymologie. La recherche fut dure car les éducateurs étaient quelque peu mesquins...

La recherche

Toujours de la recherche

Encore de la recherche

Trouvéééééééé !

Les comparaisons

Mathias décida de nous expliquer plus précisément leurs appareils buccaux (Broyeur, Suceur, Piqueur ou Lécheur) ainsi que leurs caractéristiques discriminantes.

Les caractéristiques communes aux insectes

Une superbe affiche illustrée !

Les ordres d’insectes

Pour une première approche des insectes, ce fut très complet et intéressant. La semaine s’annonce bonne et riche en apprentissage.
Ce soir, nous avons fait une veillée séparée. Les plus jeunes jouant aux jeux de la « balle au chasseur » et de la « calculatrice », tandis que les plus vieux regardaient un film (« princesse mononoke »).
Bonne nuit à tous !

La veillée filmique !

Mardi 12 août

Après un réveil en musique, nous avons commencé l’activité scientifique du matin par caractériser des espèces d’insectes. Nous avons fait un inventaire des hamacs et du matériel dont nous allions avoir besoin pour capturer des insectes (parapluie japonais, filet à insectes, tubes ...). Nous sommes ensuite partis à la chasse aux insectes.

recolte insecte groupe ado

Nous avons déterminé les insectes capturés précédemment (grillon => orthoptère, punaise => hétéroptère ...).

Orthoptères ?

Détermination sérieuse !

L’après-midi, nous sommes allés en bus à Dieulefit. Vincent, notre professeur de grimpe en arbres, a appris aux deux nouveaux arrivants à faire le nœud de prussik, le nœud en huit et à assurer la sécurité du grimpeur. Nous sommes ensuite montés dans trois arbres dont un chêne, un séquoia et un hêtre.

Pour l’activité extra scientifique, nous avons fait une capture de drapeau dans le champ en contrebas du centre avec une victoire (écrasante (tout est relatif)) des bleus (1-0).

equipe de choc

Après un repas gargantuesque, les animateurs nous ont concocté une veillée « carré magique ». Nous devions user de notre imagination et se déguiser au mieux afin de n’être pas reconnu par les animateurs arbitres. En trompant leur sens, nous avons observé et reproduit plusieurs images rocambolesques imaginés par les valeureux Vincent, Noé et Bastien.

Michael ???

bagage autorisé ?

Arbitres attentifs !

Mercredi 13 août

Ce matin, le groupe des adolescents est parti avec Vincent (le grimpeur d’arbre) pour apprendre, d’un côté le foot-lock (technique d’arbresenteur utilisée par les « Voyageurs des Cimes »). Les nouveaux arrivants se sont contentés d’une mise à niveau sur l’auto assurance.
Le groupe des plus jeunes, quand à lui, a effectué de nombreux petits jeux sur les insectes ainsi qu’une ébauche d’affiches pour la retransmission.

Nos artistes

De l’art venant de Russie

La prépa retrans’

Une salle active

Un exemple de mini jeu

les corrections (stop a la triche !)

Cet après-midi, certains ont aidé Pierrick à la préparation des pizzas jusque 14h. Ensuite, Vincent et Mathias nous ont guidé dans la préparation du bivouac (les rôles de chacun, les groupes pour arranger l’organisation (qui dort dans les arbres et qui dort au sol).

De l’organisation, j’ai dis !

Après cette petite préparation, Mathias nous a fait faire la préparation de la récolte des insectes et des plantes tandis que Vincent et Lancelot se sont activement mis à la préparation d’une surprise pour la retransmission.
Les pizzas nous ont ensuite été servies lors du dîner. Cette fringale fut très bonne.
Après avoir installé quelques hamacs pour les plus courageux, les drones nous ont rejoint lors d’une veillée improvisation (trois équipes, un thème, une minute de préparation, Shakespeare n’a qu’à bien se tenir !)

Jeudi 14 août

Aujourd’hui, nous entamons la seconde session de bivouac de la quinzaine.
Tandis que les plus courageux effectuent l’ascension à pied avec Vincent (moniteur), les autres s’y rendent en minibus accompagnés de Mathias et de Vincent (grimpeur arbre). Nous nous sommes surpris de constater un énorme gain de temps d’ascension comparé à la semaine passée. L’air montagnard fait des miracles.
Après avoir installé le campement (hamacs, couches…) et avoir mangé un bon pique-nique, nous nous retrouvons pour les activités scientifiques de l’après-midi.
Tandis que le plus jeune groupe se prépare pour la grimpe avec Vincent (qui leur avait prévu un joli programme à base de plateforme mouvante), l’autre groupe continue le relevé linéaire entamé la semaine passée et approfondie ses connaissances botaniques en compagnie de Vincent et Mathias. Les groupes sont par la suite échangés si ce n’est que celui des plus jeunes se concentre sur la capture et l’identification d’insectes.
Après un repas au feu de bois, une partie des jeunes montent en arbresenteur se coucher, tandis que l’autre part en compagnie de Vincent sur un plateau pour une partie de « loup garou » immersive sous les étoiles avec de la musique d’ambiance, avant d’aller se coucher.

Vendredi 15 août

Un bon réveil, est un réveil pluvieux. Cela n’entame néanmoins aucunement notre bonne humeur et le groupe des hamacs au sol se met même à la concoction d’un petit déjeuner pour ceux qui sont en hauteur. Puis, après une séance d’activité scientifique et un deuxième feu de camp, nous nous préparons pour le départ et partons aux alentours de 15 heures pour Musiflore car nous nous rendons au village de Bourdeaux dans l’après midi pour la fête médiévale.
Nous nous attendions à une attaque de la part des droneux (Vincent était un agent double et faisait semblant de nous espionner pour leur compte). Grâce aux informations de Vincent, nous avons pu les prendre à revers à l’aide de Mathias et gagner cette bataille.
Nous partons ensuite pour Bourdeaux. Malgré une légère crevaison de pneu, rien a signaler… Ah si, mais que suis-je bête : le feu d’artifice fut MAGIQUE !!

Samedi 16 août

Dimanche 17 août

Jour de départ pour tout le monde, sauf pour deux d’entre nous, et espoir de grasse matinée... déçu : réveil encore plus matinal que d’habitude, suivi du bazar habituel lors de l’approche des au revoir. Suite à ça, calme plat. Nous ne sommes plus que quatre dans le centre, avant l’arrivée des nouveaux arrivants, qui ne sont pas plus de dix, dont un seul nouveau membre pour Au fil de l’arbre, ce qui nous fait trois sbires au service de la nature, devant succéder à l’équipe de quinze fous de la semaine précédente.

Nouvelle et dernière semaine du 17 au 24 août 2014

Tout se passe pour le mieux ici, voici quelques photos en attendant le descriptif de nos activités !




Photos / Vidéos

Corentin Mattias et Yvain à la découverte de la forêt

Nos partenaires

Voir également