Au fil de l'Arbre du 12 au 26 août 2018

Voir descriptif détaillé

Au fil de l'Arbre du 12 au 26 août 2018

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Cette semaine, les participants vont reprendre les études lancées lors des séjours précédents en continuant la relève des pièges à pyrale du buis. De nouveaux pièges comprenant des substances répulsives vont aussi être testés.

Le Journal de Bord

Dimanche 12 août

Ce dimanche après-midi, les participants qui restent pour une seconde semaine ont accueilli les nouveaux arrivants au centre Musiflore. Après s’être installés dans leurs chambres, les jeunes ont commencé à faire connaissance autour de jeux de société. Après un repas ensoleillé sur la terrasse, nous nous sommes retrouvés dans la prairie pour faire des jeux pour mieux se connaître et apprendre les noms de chacun. Tout le monde s’est bien endormi pour être en forme pour la première journée du séjour !

Lundi 13 août

Après une bonne nuit de sommeil à peine perturbée par un gros orage, chacun a pris son petit-déjeuner à son rythme avant de se retrouver à 9h30 pour le forum. Les règles de vie pour la semaine ont été élaborés tous ensemble, c’est-à-dire les 31 participants des séjours d’Objectif Sciences International.
Ensuite les participants du séjour au Fil de l’Arbre se sont donné rendez-vous dans leur salle de travail pour se lancer dans les activités scientifiques : pyrales du buis et papillons en général, jeu de sensibilisation à la rigueur des protocoles scientifiques puis relève des pièges à phéromones. Nous avons aussi réalisé de nouveaux pièges où une substance répulsive a été ajoutée aux phéromones : nous espérons y trouver moins de pyrales adultes que dans les pièges standards. La fin d’après-midi s’est déroulée dans un champ fleuri : une capture de drapeau avec tous les participants ! Et puis pour terminer la journée, tout le monde s’est retrouvé après le dîner pour un jeu de l’oie géant.

Le petit mot de Marion et Lorraine :
« Aujourd’hui nous sommes restées à l’intérieur et nous avons fait beaucoup de sciences car le terrain pour grimper était humide. Nous avons étudié les papillons puis nous nous sommes aussi déguisés pour comprendre l’importance des protocoles. Nous avons remplacé le contenant des pièges à pyrale du buis.
A la fin de la journée nous avons fait un jeu collectif. »

Mardi 14 août

« Aujourd’hui, nous avons passé la journée à Dieulefit. La matinée a été occupée par diverses activités en rapport à l’identification des insectes, pendant que certains installaient les cordes pour grimper aux arbres. Nous avons ensuite pique-niqué dans la prairie afin de reprendre des forces pour l’après-midi : en effet, nous nous sommes séparés en deux groupes, et les plus jeunes sont montés dans les arbres, pendant que les ados sont partis en reconnaissance arboricole. Puis, inversions des roles et gouter. Nous sommes ensuite rentrés, après que les deux autres camps aient fait une partie de football imaginaire. Enfin, ce soir, veillée ambassadeur ! »

Rédigé par Anne et Anna


Mercredi 15 août

Aujourd’hui, ce sont les grands qui ont rédigé le journal de bord :

"Lever, petit-déj tranquille. Lors du forum de 9h30, une accusation a été lancée contre un mystérieux personnage qui sévit à Musiflore, le concombre masqué. Malgré le climat de méfiance rendant l’atmosphère étouffante, nous avons débuté l’activité scientifique.
Nous avons étudié plus précisément le cycle de la pyrale du buis, c’est-à-dire les différents stades par lesquels passe l’espèce au cours de l’année.
Puis nous avons fait la récolte des pièges quotidienne par petits groupes. Il y a 12 pièges à Musiflore, 9 pièges à phéromones sans répulsif et 3 pièges avec répulsif ; le répulsif consistant en une application importante de macérat de crottes de chenilles de pyrales sur le piège.
Nous avons terminé l’activité scientifique par l’attribution des rôles pour la fin de semaine. Il y en pour tout le monde, maitre du temps, maitre du soleil, maitre du rangement…

Après de bonnes rations de lasagnes au thon (du Roubion, quoiqu’on a des gros doutes là-dessus), nous sommes allés en minibus à Dieulefit pour grimper ! Aujourd’hui c’était grimpe en moulinette ! Donc, on grimpe par paire avec un assureur et un grimpeur et ce dernier ne s’occupe pas de l’assurage, il est en totale communion avec l’arbre !

Les grands passent l’après-midi au marché médiéval de la ville de Bourdeaux. Ils retournent au centre pour le repas.
Dans l’après-midi, les moins grands identifient différents papillons dans un jeu de vitesse, ils organisent ensuite un débat scientifique sur des thèmes diverses.
Dans la soirée, les moins grands jouent au Loup-garou, puis vont se coucher dans les arbres."

Jeudi 16 août

C’est au tour de Philéas et d’Ilyess de prendre la plume :

"On s’est levé du bivouac de la veille, il faisait froid mais le réveil fut impressionnant tant nous étions haut dans les arbres. Gabriel [le moniteur de grimpe d’abre] nous a aidé à descendre dans les tentes et plateforme. Nous avons ensuite pris le petit déjeuner dans la forêt.
Nous sommes rentrés au centre pour 10h afin de retrouver les plus grands pour commencer à travailler sur la retransmission. C’était ensuite au tour des plus grands de partir pour le bivouac tandis que nous sommes allés nous baigner dans la rivière près de Bourdeaux."

Les grands ont aussi eu le droit à une baignade dans le Roubion avant de rejoindre Dieulefit. Pendant que certains installaient leur hamac dans le grand cèdre de l’Atlas, une équipe a construit une magnifique table dont nous avons bien profité !


Vendredi 17 août

De retour de bivouac, les grands ont rejoints les plus jeunes pour la relève des pièges et nous nous sommes rassemblés pour réaliser une expérience sur la production d’amidon par la chlorophylle lors de la photosynthèse.
L’après-midi, nous nous sommes tous rendus dans le parc de Dieulefit, notre campement favori. Les grands ont commencé à préparer la retransmission de demain tandis que les plus jeunes sont montés dans le grand cèdre de l’Atlas pour profiter de la vue depuis des hamacs.



A notre retour à Musiflore, nous avons participé à des Olympiades enflammées, puis, après le dîner, nous avons faire un blind test spécial Disney. Les plus âgés ont pu terminer la soirée avec une boom !

Samedi 18 août

La fin du séjour approchant, nous avons consacré cette journée à la retransmission des connaissances acquises durant le séjour aux parents et aux autres participants. Ce matin, l’équipe Au Fil de l’Arbre s’est répartie en petits groupes pour relever les pièges, préparer des posters sur le cycle de vie d’une génération de pyrale, les pièges à phéromones et la grimpe d’arbre ainsi qu’une présentation sur ordinateur et une pièce de théâtre.
L’après-midi, nous avons accueilli les parents autour de stands avec les autres participants (drone make-it et fly-it, puces sur le terrain). En plus des posters, nous avons présenté les nymphes dont nous tentons d’immortaliser l’éclosion, ainsi qu’une démonstration de grimpe sur arbre ou des participants et des visiteurs ont pu se tester !
Après une délicieuse plâtrée de ravioles à la courge et une fabuleuse tarte aux framboises, nous avons fait une trace maudite avec les parents et fratries. Une équipe est parvenue à trouver 7 des 10 animateurs cachés !
Pour finir, Guillaume de Musiflore nous a offert un superbe spectacle de bolas enflammées. Les grands ont ensuite prolongé la soirée avec un blind test très animé !

JPEG
JPEG

Les photos de la semaine se trouvent sur osi-photos :
http://www.osi-photos.org/thumbnail...

Dimanche 19 août

Lundi 20 août

Ce matin, comme tous les lundi matin, nous avons décidés tous ensemble des règles de vie qui vont accompagner notre séjour.

Ensuite nous avons réunis au fil de l’arbre et Drone make it pour penser de futurs projets.
Au début, nous avons découvert une notion importante de la science depuis plusieurs dizaines d’années : le biomimétisme. C’est le fait de s’inspirer de ce qu’il y a déjà dans la nature pour développer de nouveaux outils ou technologies, créer ou innover. Nous avons vu par exemple une araignée pouvant se déplacer sous l’eau grâce à une bulle d’air retenue par ses fils, qui a inspiré le scaphandre, ou encore un coquillage ayant inspiré les toitures en tôle ondulée...

Nos projets étaient des drones qui pourraient servir pour différents camps scientifiques scientifiques.
Il y a eu beaucoup de bonnes idées.
Quelques-unes sont déjà en construction, comme un drone bateau capable de faire la bathymétrie d’un lac
Il y avait 3 catégories d’idée, pas possible, projets et projets d’avenir.
(Aucune n’est allée dans pas possible).
Il y a eu de très bonnes idées.

Ensuite nous sommes allés tout l’après midi dans le parc de Dieulefit afin de découvrir certaines techniques de grimpe.

Mardi 21 août

Ce matin nous avons rejoint l’équipe de « Au fil de l’eau » pour la journée. En effet, leur équipe avait besoin d’un renfort afin de prospecter le long de la rivière afin inventorier d’éventuelles traces de castor.
Au programme, randonnée les pieds dans l’eau entre Luc-en-diois et Recoubeau-Jansac. Sur le chemin nous avons croisé trois terriers de castors, de nombreux bâtons rongés en sifflet et en crayon, des pistes striées, des empreintes. Bref, le castor était bien présent même si nous ne l’avons pas vu !

La journée était chaude et nous en avons profité pour de nombreuses baignades (dont une mémorable bataille d’argile !). Il parait que c’est bon pour la peau.

Nous sommes arrivés sur le lieu de bivouac du séjour Au fil de l’eau, juste avant la pluie qui heureusement fût de courte durée.

Nous sommes arrivés au centre juste à temps pour le repas du soir.

Mercredi 22 août

Ce matin, réveil difficile... l’alarme incendie a été farceuse et s’est déclenchée sans raison à 1h30 et 3h30 cette nuit..... Du coup ce matin, pas de forum mais une petite grasse matinée bien méritée !
A 10h00, tout le monde a rejoins sa salle d’activités et là, nous n’avons pas chaumé !
Yana et Maé ont fait l’inventaire des cages en tissu contenant nos chenilles. Nous avons également séparé les pupes afin de repérer et tenter de capturer en timelaps le passage de chrysalide en papillon.
Nous avons reconstitué différents puzzles qui nous ont permis d’en apprendre plus sur la pyrale du buis... son cycle, comment cette espèce est arrivée en France et surtout, nous avons pris connaissance des protocoles d’étude mis en place par les autres participants depuis de début de l’été.

Cet après midi nous sommes allée prendre un goûter perché à 20 mètres de haut. Quelle expérience !
De retour sur le centre nous avons fait la tournée des 10 pièges à phéromone qui sont installés sur le centre. Certains pièges avaient plus de 100 papillons....

Jeudi 23 août

Ce matin, l’équipe au fil de l’arbre n’était pas très en forme et nous avons fait Au fil du médecin puis nous sommes rentré nous reposer jusqu’à l’heure du repas.
L’après midi, tout le monde allait déjà mieux donc nous avons tranquillement fait l’entretient des cages d’élevage, puis nous sommes allé chercher du buis afin de nourrir nos dernières chenilles.
Cette mission s’est avérée plus compliquée que prévu car les autres chenilles n’ont quasiment rien laissé sur les buis près du potager. Nous avons pu constater par nous même que en effet, quand il n’y a plus de feuilles, les chenilles s’attaquent à l’écorce, ce qui affaiblit considérablement les buis.

Vendredi 24 août

Samedi 25 août

Dimanche 26 août

Nos partenaires

Voir également