Au fil de l'Arbre - 11 au 18 août 2019

7e semaine du séjour Au fil de l'Arbre ! Voir descriptif détaillé

Au fil de l'Arbre - 11 au 18 août 2019

7e semaine du séjour Au fil de l'Arbre ! Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Pour voir l’intégralité des photos du séjour, suivez le lien !
http://www.osi-photos.org/thumbnail...
N’hésitez pas à voter pour vos photos préférées, elles seront dans le best of de l’année !

Dimanche 11 août

Lorène, Luca, Axel, Charlie, Aurélien, Arthur, Léo et Anna sont bien arrivés et se sont rapidement plongé dans le projet scientifique de l’été : L’étude de la Pyrale du Buis.
Le soir lors de la veillée, nous avons fait des petits jeux comme dauphin dauphine ou lucky luke, afin de faire connaissance et d’apprendre les prénoms de chacun !

JPEG

Lundi 12 août

Aujourd’hui nous avons trouvé dans un coffre un GPS ainsi que des exemplaires du mail qui avait été envoyé à chacun et qui faisait état d’un mystérieux envahisseur... Nous avons réussi à déchiffrer les coordonnées GPS codées en morse de ce message. Celles-ci nous ont conduit à une malle qui contenait une lettre de l’INRA, plein de matériel, des pièces de puzzle et des photos. Nous avons découvert que le mystérieux envahisseur en question n’était autre que la pyrale du buis, un papillon nocturne importé d’Asie dont la chenille dévore le buis, un arbuste ornemental ou sauvage que l’on trouve dans le coin. Grâce au puzzle nous avons pu voir à quoi ressemblaient la belle chenille, la chrysalide et le papillon de la pyrale du buis. La lettre de l’INRA nous demande de mettre en place au fil de la semaine différents protocoles afin de chercher des solutions naturelles de régulation des populations de cet insecte, comme des prédateurs ou des parasites. Nous avons ensuite commencé à observer dans la salle d’activités scientifiques les chenilles, les chrysalides ainsi que les papillons de pyrale du buis récoltés lors des semaines précédentes.

L’après-midi nous sommes tous partis au parc de Dieulefit. Nous avons grimpé dans un magnifique cèdre de 150/200 ans grâce à la technique de la corde de déplacement : les participants ont pu monter de façon autonome, en s’auto-assurant. Certains ont même pu prendre une pause bien méritée dans les hamacs suspendus au milieu de ce bel arbre.

Nous avons ensuite fait des activités tel que ballon prisonier ultimate frisbee et foot magique !
Nous avons fini notre journée par une veillée grille magique, durant laquelle les participants répartis en deux équipes devaient se déguiser pour ne pas se faire reconnaître par les animateurs gardiens de la grille magique et pour pouvoir venir observer chacun leur tour cette grille de symboles, qu’ils devaient réussir à reproduire à l’identique.

Mardi 13 août

Ce matin nous sommes partis sur le terrain mettre en place nos 2 protocoles. Nous avons commencé par le protocole collecte, qui consiste à récolter des branches de buis sur lesquelles il y a des chenilles de pyrale et à les mettre dans une boite caubère. Le détenteur de la boîte caubère est responsable du comptage, nous mettons une centaine de chenilles par boite. Nous avons ainsi rempli deux boîtes caubères, pour un total de 200 chenilles. Ces chenilles seront élevées en salle pour une partie ou envoyées à l’INRA pour l’autre, afin de surveiller l’émergence de potentiels parasites des chenilles ou des chrysalides. Puis nous sommes passés au deuxième protocole, le protocole battage : quelqu’un donne 5 coups de bâtons sur le buis, faisant ainsi tomber de potentiels prédateurs sur le parapluie japonais installé préalablement sous l’arbuste. Ceux-ci sont aspirés grâce à un aspirateur à insectes et mis dans un tube. L’après-midi nous avons grimpé à des cèdres grâce à la technique de la moulinette : un grimpeur et un assureur. Nous avons ainsi vu comment l’arbre grandissait au cours des années à la suite d’une analyse des cernes d’une tranche d’une branche de cèdre.
JPEG
L’activité de l’aprés midi fut une capture de drapeau effréné suivi par une veillé loup garou vs vampire.

Mercredi 14 août

Aujourd’hui nous avons commencé la journée par un jeu de plateau parsemé de questions sur les pyrales, leur cycle, les moyens de régulation existant ainsi que sur le buis et les insectes en général.
Nous avons ensuite envoyé nos échantillons à l’INRA via un transporteur et effectué nos premières observations des individus prélevés la veille. Nous avons aussi préparé une cage de reproduction afin de ne pas avoir à chercher les oeufs dans la nature mais les avoir in situ !
JPEG

L’après midi nous avons grimpé aux arbres et préparé notre bivouac et notre nuit dans les arbres. Nous en avons profité pour se poser des questions tel que « le pingouin peut il voler ? » « Le lichen ou le lierre sont ils néfaste à l’arbre ? » « Les mamans oiseaux peuvent elles privilégiées une progéniture au détriment d’une autre ? »

Jeudi 15 août

Ce matin au réveil d’une belle nuit à la belle étoile nous avons eu des viennoiseries pour le ptit dej ! En activité scientifique nous avons pu faire pleins de différents choses. Nous avons pris soins de nos anciennes chenilles en leur redonnant du buis et en humidifiant le milieu ! Une des chenilles de la première semaine a finaliser son cycle : elle est devenu papillon ! Nous avons aussi recherché des chrysalides pour essayer de voir une émergence de papillon en direct, de même pour les grosses chenilles pouvant potentiellement nymphoser.
D’autres ont effectués des origamis mésanges bleus, une des prédatrices de la pyrales ou réalisé un puzzle sur leur cycle afin de mieux le connaitre. Certains ont essayé de voir si des parasites émergeaient enfin de nos grosses boites caubere. D’autres ont réalisé de super dessins suite à l’observation à la loupe. Nous avons aussi effectué un mémori sur les parasites de la pyrales afin de connaitre les potentiels insectes présents dans nos grosses boites. D’ailleurs nous en avons trouvé précédemment, certains ont donc essayer de mettre cet insecte avec une chenille pour voir ce qu’il se passe. Ainsi qu’avec d’autres espèces de la même famille... Nous verrons bien !
JPEG

L’après midi nous sommes allé grimpé de nouveau passant d’arbre en arbre tel des primates que nous sommes, mais contrairement aux autres grâce à une highline. Ceci dit nous avons eu plus peur que les animaux qui eux ne sont pas munis d’un baudrier et sécurisé par une corde.
JPEG
Ensuite nous avons réalisé des fusée à eaux !
Puis le soir nous avons fait une soirée jeu de société et pour les plus grands nous sommes allés au village de bourdeaux voir un feu d’artifice !

JPEG

Vendredi 16 août

Samedi 17 août

Dimanche 18 août

Nos partenaires

Voir également