Envoyer à un ami

Au fil de l'Arbre - 04 au 11 août 2019

Voir descriptif détaillé

Au fil de l'Arbre - 04 au 11 août 2019

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Pour voir l’intégralité des photos du séjour, suivez le lien !
http://www.osi-photos.org/thumbnail...
N’hésitez pas à voter pour vos photos préférées, elles seront dans le best of de l’année !

DIMANCHE
L’ensemble de nos 9 participants du séjour au fil de l’arbre est bien arrivé sur le centre et a pu prendre possession des lieux !! Nous avons passé notre première veillée avec l’ensemble des 27 participants sur le centre cette semaine et nous avons fait des petits jeux comme dauphin dauphine ou lucky luke, afin de faire connaissance et d’apprendre les prénoms de chacun !

LUNDI

Aujourd’hui nous avons trouvé dans un coffre un GPS ainsi que des exemplaires du mail qui avait été envoyé à chacun et qui faisait état d’un mystérieux envahisseur... Nous avons réussi à déchiffrer les coordonnées GPS codées en morse de ce message. Celles-ci nous ont conduit à une malle qui contenait une lettre de l’INRA, plein de matériel, des pièces de puzzle et des photos. Nous avons découvert que le mystérieux envahisseur en question n’était autre que la pyrale du buis, un papillon nocturne importé d’Asie dont la chenille dévore le buis, un arbuste ornemental ou sauvage que l’on trouve dans le coin. Grâce au puzzle nous avons pu voir à quoi ressemblaient la belle chenille, la chrysalide et le papillon de la pyrale du buis. La lettre de l’INRA nous demande de mettre en place au fil de la semaine différents protocoles afin de chercher des solutions naturelles de régulation des populations de cet insecte, comme des prédateurs ou des parasites. Nous avons ensuite constaté dans la salle d’activités scientifiques que les chenilles de buis récoltées lors des semaines précédentes avaient besoin d’être ravitaillée en buis. Nous sommes donc aller en ramasser à côté du centre, en prenant soin de bien le trier pour que les branches ne comportent pas d’oeufs, de chenilles ou de chrysalides de pyrale. Nous avons pu observer par la même occasion nos premières chenilles de pyrales dans du buis sauvage !!!
L’après-midi nous sommes tous partis au parc de Dieulefit. Nous avons fait deux groupes. Pendant que l’un grimpait dans un magnifique cèdre de 150/200 ans, l’autre groupe s’initiait à l’identification d’arbres ou d’insectes. Puis nous avons inversé. La technique de grimpe utilisée était celle de la corde de déplacement : les participants ont pu monter de façon autonome, en s’auto-assurant. Certains ont même pu prendre une pause bien méritée dans les hamacs suspendus au milieu de ce bel arbre, et retrouver des pièces de puzzle sur le cycle de vie de la pyrale du buis, qui avaient été cachées dans l’arbre.JPEGJPEG
Nous avons fini notre journée par une veillée loup garou vampire. A demain pour la suite de nos aventures !!

MARDI

Aujourd’hui mardi nous nous sommes servis du puzzle trouvé dans les arbres hier pour parler du cycle de la pyrale du buis. Nous avons appris qu’elle peut faire jusqu’à 3 cycles par an et qu’elle passe l’hiver sous forme de chenille : c’est la diapause hivernale. Nous avons ensuite fait un jeu de plateau avec différentes questions sur la pyrale, afin de nous remémorer ce que nous avons découvert depuis le début du séjour. Puis l’après-midi nous avons grimpé jusqu’à une vingtaine de mètres, avec la même technique qu’hier (corde de déplacement) mais cette fois-ci dans un grand séquoia de 35 mètres environ ! Nous avions fait deux groupes comme hier : grimpe et jeux de carte étaient au programme. Nous avons fini la journée par la fameuse veillée loup-garou. A demain !

MERCREDI

Ce matin nous sommes partis sur le terrain pour mettre en place nos protocoles et prélever nos échantillons. Malheureusement nous nous sommes fait surprendre par la pluie et avons du rebrousser chemin et repousser le terrain au lendemain.
JPEG
L’après-midi nous avons fait un atelier dessin pour découvrir comment poussent et vivent les arbres.
Un employé de L’INRA est venu récupérer nos échantillons en camion, nous avons dû rapidement transvaser les chenilles des boîtes caubères vers d’autres boîtes, la hotte a été très utile !
JPEG
Nous avons terminé l’après midi avec le jeu Sagamore qui a permis à chacun de se défouler puis nous avons fait une mémorable veillée ambassadeur qui nous a fait incroyablement rire et lors de laquelle les deux équipes de participants devaient mimer des mots le plus rapidement possible.

JEUDI

Nous avons enfin pu faire le protocole collecte : nous sommes allés à Gumiane et la récolte a été particulièrement bonne : nous avons récolté deux cent chenilles de pyrale du buis que nous avons réparties dans 2 boites caubères.
Nous avons aussi à nouveau mis en place un protocole de battage sur les buis que nous avons trouvé, nous avons obtenu différents insectes qui seront envoyés à l’INRA dans de l’alcool pour la conservation.

Puis nous avons dû rentrer sur le centre pour manger et partir pour la grimpe et le bivouac. Nous avons grimpé dans un sapin d’Espagne pour faire une tyrolienne poids mort : nous avons fait une chute libre de 5 mètres avant d’être retenus par la tyrolienne et de descendre au milieu de la prairie. Nous avons passé la nuit dans les arbres sur des tritentes : des toiles triangulaires tendues entre 3 arbres.

VENDREDI

Ce matin nous nous sommes réveillés bien tôt dans les arbres, la descente vers le sol a commencé vers 6h30.
Nous avons déjeuné tous ensemble au pied des grands cèdres et sapins.
Ensuite, dans les hamacs, quelques parties de loup garous ont permis à tous le monde d’émerger tranquillement.
Nous avons rangé le camp puis nous sommes repartis pour le centre.
Une fois de retour tout le monde a pu prendre sa douche avant de se rassembler dans la salle arbre où la préparation de la retransmission a commencé. Nous avions tous une mission ; préparer les déguisements de papillons et de buissons de buis, créer le diaporama, faire les affiches du stand sur le cycle de la pyrale et les activités de la semaine, trouver des idées pour la présentation etc. L’après midi, après une bonne sieste, nous avons continué ces activités jusqu’au goûter.
Les trois groupes se sont ensuite rassemblés pour le grand jeu de la journée ; des énigmes, des mimes, des intrigues et un jeu sportif nous ont mis à l’épreuve !
Le soir, après mangé, a commencé la Boum ! Tous le monde s’est rassemblé dans l’auditorium pour danser et s’amuser.
C’est à 22h30 que nous sommes tous allés nous coucher après une journée bien dense !

SAMEDI

Après un forum « bilan » de la semaine commence le rangement et les inventaires pour préparer le départ.
Vers 10h nous reprenons les préparations de la retransmission, nous répétons la présentation orale et nous mettons en place le stand pour l’arrivé des parents.
À 15h, les stands commencent, nous présentons des boites caubères contenant une centaine de chenille récupérées durant les protocoles récoltes. Des papillons ont émergé, nous pouvons donc présenter tous le cycle de vie de la pyrale.
Les échantillons du protocole battage sont aussi exposés aux parents.
Les puzzles, images et posters permettent d’étoffer la présentation du stand.
JPEG
C’est à 16h que les présentations orales commencent, une petite mise en scène a permis de rendre le tout amusant ; des déguisements de papillons, de buissons et de scientifiques étaient de la partie.

À la fin de la présentation chacun a obtenu son diplôme de recherches participatives sur la pyrale du buis !
JPEG
Le soir, après avoir mangé de délicieux hamburgers, nous avons joué ensemble à « la trace maudite », une jeu bien amusant pour finir cette super semaine.

Pour suivre le journal de bord de la semaine suivante, voici le lien « http://www.osi-perception.org/ecrir...

Nos partenaires

Voir également