Au Fil de l'Arbre Provence du 05 Juillet au 19 Juillet 2015

10 jeunes de 6 à 13 ans ont décidé de découvrir le biodiversité au fil des arbres en venant sur le Centre de Séjours Scientifiques de Musiflore Voir descriptif détaillé

Au Fil de l'Arbre Provence du 05 Juillet au 19 Juillet 2015

10 jeunes de 6 à 13 ans ont décidé de découvrir le biodiversité au fil des arbres en venant sur le Centre de Séjours Scientifiques de Musiflore Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Vous grimpez dans les arbres depuis tout petit. Grimper dans les arbres, puis en redescendre… ou pas. Et passer une nuit dans un arbre… ça vous dit ? Véritable traqueur de biodiversité, c’est en les escaladant que vous irez à leur rencontre, jusqu’à leur sommet, et tout ça dans la plus grande sécurité ! Comme les explorateurs scientifiques de l’Amazonie c’est accroché à une corde que vous monterez avec une étonnante facilité le long de ces géants. C’est avec 100% de plaisir et de surprise que vous pourrez vous adonner à ce sport totalement scientifique !

Le Journal de Bord

Dimanche 5 juillet

Arrivée

Les enfants ont tous fait bon voyage et sont arrivés dans la joie et la bonne humeur sur le centre de Musiflore.

Après le dîner, nous avons pris le temps de nous présenter par le biais de minis jeux proposés par les éducateurs.

La journée ayant été tout de même éprouvante avec le voyage et la chaleur, tout le monde va se coucher assez rapidement.

Lundi 6 juillet

Aujourd’hui, pas une minute à perdre, dès la fin du forum durant lequel nous avons élaboré les règles de vie, nous partons en activité.

1. Phase contact

Ce matin, nous nous sommes réunis pour découvrir la salle au fil de l’arbre.

Face à nous, un tableau avec dessiné dessus un tronc et des branches.
Nous devions compléter le schéma de la structure d’un arbre au tableau blanc afin de centraliser toutes les interactions qui se passent au niveau d’un arbre que ce soit au niveau de la faune ou de la flore.
Nos éducateurs ont été surpris par notre imagination et nos connaissances.

Ensuite, nous sommes partis à la découverte de centre et de ses alentours afin de chercher un alphabet codé qui nous servira pour la suite.

Cet après midi, nous avons découvert la flore de la région. Une trentaine d’espèces étaient identifiées via des panneaux codés. Nous avons donc utilisé l’alphabet découvert le matin même lorsque nous ne savions pas reconnaître les espèces.

Après un goûter bien mérité, nous sommes allés installer notre campement dans la forêt située juste derrière le bâtiment.
Les éducateurs nous avaient parlé de tentes mais attention, elles ne sont pas comme les autres.......... elles sont dans les arbres !

Pas trop haut pour la première nuit puis pour les suivantes... nous verrons bien !
Nous nous sommes donc attelés à l’installation et au choix de l’emplacement, décisif pour la suite des opérations !
Cette première nuit nous permet de nous plonger pleinement dans l’univers forestier.


Mardi 07 juillet

Ce matin, premier réveil en pleine nature. C’est pas mal d’être réveillé par les rayons du soleil et le chant des oiseaux !
Surtout que comme il faisait très chaud hier, nous n’avions pas installé les bâches sur les moustiquaires de nos tentes. Première image de la journée, la forêt.

Aujourd’hui, pas une minute à perdre, dès la fin du forum durant lequel nous avons élaboré les règles de vie, nous nous séparons en deux groupes : Groupe 1 : Nous sommes allés nous équiper avec Gabriel, notre éducateur qui encadre également la grimpe d’arbre.

Nous nous familiarisons avec une technique de grimpe appelée « la moulinette ». Pour cela, il faut deux personnes : le grimpeur et l’assureur. Le dispositif est très simple. Il s’agit d’une corde qui va jusqu’au sommet et passe en glissant par des anneaux dans l’arbre dans lequel nous voulons monter.

Nous avons vu deux sortes de nœuds : le nœud de huit qui est utilisé par le grimpeur afin d’accrocher son baudrier à la corde principale et le nœud de prussik qui est utilisé par l’assureur afin de bloquer la corde principale et maintenir son partenaire dans les airs. Avant chaque ascension, il faut impérativement, c’est la règle, vérifier les 3B :
- Baudrier
- Bille verte (il s’agit ici d’un mousqueton « ball lock » à triple sécurité)
- Boucle du nœud

Ensuite, nous pouvons grimper. Nous commençons par une échelle qui nous permet d’atteindre les premières branches. Lors de notre montée et de la descente, il faut suivre la corde. Elle donne le chemin lorsque nous montons en moulinette.

Nous sommes donc montés dans des cèdres et des pins de 15 mètres. Sacré hauteur pour une première fois. Mais quelle vue !

Groupe 2 : Nous avons reçu en cadeau de bienvenue : un petit éventail avec une quinzaine d’espèces d’arbres différentes.
Ensuite nous avons réalisé tout un tas d’expériences afin de comprendre les différents phénomènes qui se passe dans une forêt et dans un arbre.
Nous avons donc pu observer la capillarité avec l’expérience des filtres à café
Nous avons également observé des cellules végétales au microscope. (oignon)

Et pour finir nous avons réalisé une petite scénette afin de bien comprendre ce qu’est la Photosynthèse.

Cet après midi nous avons interverti les groupes. Expériences pour ceux qui avaient grimpé ce matin et vice versa.

Par ce temps de forte chaleur, nous sommes allés prendre le goûter au bord de la rivière. Nous avons pu jouer, sauter et nous rafraîchir pendant 2 heures.

Ce soir, nous retournons dans notre campement pour notre deuxième nuit dans les arbres.

Mercredi 08 juillet

Après un réveil tout doux au cœur des racines et des mousses bercés par une brise matinale et la mélodie de la nature ,nous partons en direction de Dieulefit ,le village dans lequel un magnifique parc arboré nous attends.

Nous nous séparons en deux groupes, pour partir sur deux activités différentes.

Groupe 1 :

Un cèdre d’environ 155 ans nous attends nous proposant une forêt de cordes de déplacement.Ce système d’auto-assurage permets de monter en autonomie et en toute sécurité.

Nous réutilisons les mêmes nœuds et mousquetons que la veille en moulinette,mais de nouvelles techniques sont au rendez-vous.

Pas facile au début puis rapidement on décolle à la découverte de ce cèdre d’une trentaine de mètres.

Enfin seul face à nos envies et nos peurs transportés par la magie de cette force de la nature.

Groupe 2 :

Nous partons découvrir les différentes familles d’ insectes qui vivent dans le parc de Dieulefit. Nous découvrons les coléoptères (coléo=protection et ptère=aile) qui possèdent une carapace qui recouvre leurs ailes comme les bousiers ,les diptères (di=deux et ptere=aile ) eux, possèdent une seule paire d’ailes ou encore les lépidoptères (lépido = écailles ) comme les papillons.

Nous utilisons le filet à papillons, les aspirateurs à insectes et le parapluie japonnais pour capturer les insectes sans leurs faire de mal .

Nous utilisons ensuite les loupes pour pouvoir les observer avec précision, ce qui nous permet de trouver dans les livres d’identifications leurs noms.

L’identification terminée nous relâchons l’insecte dans son habitat. Nous avons fait des prises trop cool comme un flambé et une araignée heliophanus .

Le pique nique du midi arrive à temps pour recharger les batteries.
Nous prenons un temps après le repas pour nous relaxer dans l’herbe et jouer ensemble à des jeux de sociétés.

L’après midi ,nous échangeons les groupes, les grimpeurs passent à l’identification et inversement .

Jeudi 09 juillet

Ce matin, nous entrons dans le vif de notre sujet de recherche.
Nous commençons par une discussion autour de l’agriculture et des besoins alimentaires dans le monde. De l’importance des forêts sur le climat et des solutions qui pourraient permettre un compromis entre ce besoin d’augmenter la production alimentaire mondiale et la conservation des forêts.
Nous avons donc décidé de tester nous même la culture en sous bois dans les arbres et de créer notre propre « forêt jardin ».

Dans un premier temps nous avons fait le design de nos pots. Quelle forme, quelle taille, quels matériaux, quelle sorte de graine ?
Ensuite il a fallu identifier un lieu propice et décider de la hauteur à laquelle nous placerons nos plantations.

Une fois toutes ces questions abordées et nos schémas réalisés, il faut trouver de la terre.

Nous décidons donc d’aller prélever notre terre au bord de la rivière. Elle sera riche et apportera pleins de nutriments pour nos futurs pousses.

Cet après midi nous nous sommes séparés en deux groupes :

Groupe 1 :

Nous peaufinons notre technique de grimpe en moulinette dans des cèdres d’environ 20 mètres.

Nous recevons un texte à trou sur le thème de l’importance des forêts.
Dans les arbres, des faux insectes sont caché. Il faut dans un premier temps les trouver et ensuite trouver les mots clés inscrits dessus.

Groupe 2 :

Nous récoltons des échantillons de différentes pousses afin de les replanter dans des conditions différentes dans nôtre « forêt jardin ».
Une fois cette étape terminée, nous commençons à identifier les différentes espèces de flore et de faune du parc.

Vendredi 10 juillet

Aujourd’hui nous commençons la journée non pas par l’activité scientifique mais par une ballade au marché de Dieulefit.
Par petit groupes nous nous promenons à travers les stands et achetons quelques souvenirs et bonbons.

Après le déjeuner, nous partons direction le parc de dieulefit où nous devons installer nos hamacs dans l’arbre. Nous serons 8 à dormir entre 10 et 25 mètre de haut ce soir !
Les autres seront dans des hamacs ou en tente.
Nous faisons également un jeux de piste bien particulier.
En effet nous avons les yeux bandés et sommes attachés par le poignet deux par deux. Le but étant de redécouvrir notre environnement de façon différente.

Samedi 11 juillet

Ce matin, réveil échelonné entre 6h et 7h30.
Dormir dans un arbre c’est bien mais on se réveil quand même tôt !

Après avoir petit déjeuner au pied de l’arbre, nous rentrons à Musiflore pour préparer les stands de la retransmission de cet après midi.
Chacun choisi un thème et c’est parti, poster, préparation du matériel pour faire tester nos expériences aux parents, préparation de jeux de réflexions et installation d’un atelier pour faire monter les parents dans un arbre.
Parce ce que nous avons beau raconter notre ressenti, rien ne vaut l’expérimentation.
Constance fera observer les cellules végétales au microscope.
Eulalie a préparé un jeux sur les insectes. Saurez vous les identifier ? Attention il y a des pièges !
Fleur à préparé des cocottes en papier où sont noté des questions sur les insectes.
Florelle présentera les insectes que nous avons capturé et placé dans un vivarium pour le temps de la retransmission.
Chloé quant a elle a pour mission de faire réaliser aux parents les différentes expériences sur la capillarité.
Pablo Gauthier et Théophile présenteront le matériel de grimpe d’arbre et expliqueront les schémas qu’ils ont réalisés.
Corentin expliquera la photosynthèse.

Après déjeuner, toute l’équipe de au fil de l’arbre décide d’aller faire une petite sieste car la nuit fut courte et les yeux piquent.
Les forces récupérées, nous installons nos 5 stands et c’est parti !
Les parents sont ravis et même les amis de drone viennent participer à nos ateliers.

Ce soir nous disons au revoir à notre petite souris des champs, dite Chloé !

Dimanche 12 juillet

Jour des départs !
Ce matin ce sont Constance et Liam qui nous quittent !
Après les au revoir, tout le monde part pour la randonnée !
Sac à dos, casquette et crème solaire, c’est parti pour quelques heures de marche. pique-nique au sommet avec vue sur la vallée du Rhone .

Lundi 13 juillet

Ce matin nous commençons par une petite identification d’arbres du parc .
Armés de notre petit guide qui nous a été offert ce matin et de clés de déterminations un peu plus sophistiquées, c’est parti ! Séquoia, cèdres, épicéa, pin.... les arbres n’ont plus de secret pour nous ! La prochaine fois, ça sera au tour des fleurs !
A midi, pique-nique !!

Cette après-midi nous sommes parti à la découverte d’un sequoia géant d’une trentaine de mètres et d’environ six mètres de circonférence .
Nous avons d’abord pris le temps de l’identifier avec notre livre de reconnaissance arboricole .
Après nos recherches nous décollons dans l’arbre ensemble jusqu’au 2 /3 ou un cocon de branches nous accueil pour nous permettre de nous pauser ensemble à 20 mètres du sol et apprendre de nouveaux savoir sur les arbres .

Mardi 14 juillet

Aujourd’hui nous commençons la culture en sous bois, nous débutons par chercher des solutions simple et rapide pour monter tout notre matériel dans le bois au dessus du centre.
Environ 600 mètres de marche avec un beau dénivelé nous attends.
Nous partons en direction du lieu de plantation en faisant la chaîne pour acheminer
pots ,graines ,terre et un peu d’eau pour le début des germinations.

Nous nous séparons en deux équipes de travail ,une équipe s’occupe de tamiser la terre pendant que l’autre prépare les graines et se renseigne sur les germinations des différents graines sélectionnées au préalable (haricots,petit pois,radis ...)

Une fois les graines en pots nous disposons les pots en fonctions de la croissance future des plants choisis.
Pour les haricots et les pois nous décidons de les positionner près des arbres afin qu’ils puissent s’accrocher au tronc pour grimper et ainsi profiter de l’ombre salvatrice du houppier des chênes qui les accueil.

Nous avions en amont repéré les différents types d’animaux se promenant la nuit sur le lieu de plantation pendants nos soirées en tentes.

Sangliers et chevreuils étant au rendez-vous nous décidons de suspendre les pots à plus d’un mètres du sol afin qu’il ne grignotent pas nos germinations futurs.
Les travaux matinaux terminés nous retournons déjeuner au centre.

Cet après midi, nous décidons de nous approprier les techniques d’identifications des insectes et de créer notre propre clé de détermination.

Nous listons dans un premier temps les différentes familles que nous avons vu et ensuite nous réalisons des croquis afin de rendre cette clé visuelle.

L’instant vidéo :
Voici une petite vidéo tournée dans un sequoia giganteum à 20 mètres.

Mercredi 15 juillet

Nous continuons à perfectionner nos techniques de schémas scientifiques pour reproduire les insectes.

Comment placer les légendes, quelles informations donner et où les placer ?

Nos schémas sont vraiment très réussi.

Florelle à même eu le privilège d’avoir un modèle vivant qui est resté sur sont crayon durant toute la séance.

L’après midi nous partons dans le parc de musiflore pour faire un jeu de reconnaissance végétale.

Nous sommes en 2 équipes et nous dirigeons dans les bois armée d’une plaquette nous proposant différents éléments naturels que nous devons retrouver (feuille de chêne pubescent,de hêtre,cône de cèdre...)
Nous n’avons que 30 minutes pour récolter un maximum d’entre eux.
Coup de sifflet final nous retrouvons nos éducateurs scientifiques.
Face à face le moment de la confrontation des savoirs se mets en place.
L’éducateur reprends nos plaquettes et ne nous laissent que les éléments naturels.
1,2,3 nous devons sortir l’éléments qu’ils nous demande sans se tromper le plus rapidement possible.
La tension est à son comble on se trompent, on bafouillent on tentent même de tricher.
Résultat l’équipe des filles l’emporte haut la main.

Jeudi 16 août

Aujourd’hui, nous nous sommes lancés dans un jeu sur les protocoles scientifique. En suivant deux protocoles différents, un élaboré et l’autre quasi inexistant, nous devions récolter des éléments de déguisement. Nous approfondirons l’importance de la rigueur scientifique dès demain !

Cet après midi, nous avons effectué des mesures dans un grand cèdre.
Hauteur, diamètre, volume de bois...

Mais pour connaitre tout celà, il faut grimper dedans. Donc tout le monde prépare le matériel, s’équipe et c’est parti !

Vendredi 17 août

Nous avons alors commencé à rédiger des posters sur tout ce que nous avons fait cette semaine, pour pouvoir le présenter aux parents de ceux qui nous quitteront demain. L’après-midi, nous avons terminé nos posters et observé des galles au microscope, c’est top ! Dorénavant, nous savons qu’il s’agit de piqûres d’insectes voire de virus, bactéries ou champignons.

Ce soir, c’est la boom !

Samedi 18 août

Après une grasse matinée bien méritée, tout le monde s’active afin de terminer la finalisation de la retransmission de cet après midi !

A midi tout était quasiment prêt pour accueillir les parents. Après manger nous nous sommes tous réuni pour la dernière fois dans notre salle. L’heure est au bilan et ce dernier est plus que positif. Nous avons tous appris beaucoup de choses durant ce séjour et c’est avec pleins de souvenirs que nous reprendrons le chemin de nos maisons demain matin. Mais avant de penser au départ, place à la retransmission. 15h, les premiers parents arrivent... tout le monde en place !

Dimanche 19 août

Ce matin c’est le grand départ ! C’est avec le cœur gros que les au revoir se font. Cet après midi, de nouveaux participants arriveront et prendront notre place. Mais nous savons que ce séjour restera pendant un bon moment dans nos esprits.

Si vous désirez voir toutes les photos des séjours rendez vous sur :

http://www.osi-photos.org/index.php

Vous pouvez nous suivre toute l’année sur facebook : https://www.facebook.com/OSI-Percep...

A bientôt. L’équipe Arbre OSI 2015.

Photos / Vidéos

Nos partenaires

Voir également