Envoyer à un ami

Au Fil de l'Arbre - Espèce Invasive / Collemboles - 02 au 09 août (...)

Journal de bord « Au fil de l'Arbre » pour la semaine du 2 au 9 août 2020, qui sera encadré par Koïchi, Martin et Stéphanie. Voir descriptif détaillé

Au Fil de l'Arbre - Espèce Invasive / Collemboles - 02 au 09 août (...)

Journal de bord « Au fil de l'Arbre » pour la semaine du 2 au 9 août 2020, qui sera encadré par Koïchi, Martin et Stéphanie. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

Cette semaine, nous avons un grand groupe et donc soyez prêts, les clichés vont affluer par milliers !

Pour voir toutes les photos, c’est par là :
- > http://www.osi-photos.org/thumbnail...

N’hésitez pas à voter pour vos photos préférées, elles seront dans le best of de l’année !

C’est donc parti pour la cinquième semaine de l’été ! Nous commencerons à nouveau par un tronc commun concernant les temps scientifiques pour les projets « Espèces invasives » et « Collemboles » en début de semaine.

Dans le groupe « Sauterelles » (7-12ans), nous avons donc : Edith et sa maman Elise qui poursuivent leur aventure de la semaine dernière, Ilona, Dimitri, Héloïse, Jazzmine, Clément et Romain.

Dans le groupe « Chercheurs » (12-17ans), nous avons : Thomas, Illona, Elise, Eglantine, Simao, Pavey et Olivia.

Dans le groupe « Darbreurs » (groupe Familles", nous avons Etienne, Gustave, Raoul et leurs parents Marc et Juliette avec également une deuxième famille composée de Mia, Noam et leurs parents Benjamin et Assya.

JPEGJPEGJPEG

Le Journal de Bord

Lundi 3 août 2020

Le temps scientifique du matin a été consacré à la résolution des énigmes envoyées par email, à une introduction à la thématique des espèces invasives, ainsi qu’à la présentation et la sensibilisation aux enjeux de la recherche scientifique. Les participant.e.s ont pu également découvrir et s’approprier la salle « Au fil de l’arbre », dédiée aux expériences, à la bibliographie et aux jeux scientifiques.

Durant l’après-midi, pendant que deux groupes escaladaient nos premiers arbres (un cèdre du Liban et un sapin) sur le site de Dieulefit, où ils ont appris à grimper sur corde à l’aide d’un noeud Prussik ou « main de singe » et d’une « pédale », à se sécuriser à l’aide du « noeud magique », et à descendre en rappel.

Pendant ce temps là, le troisième groupe s’est occupé de l’élevage de nos petites chenilles, ils en ont profité pour les renommer à leur façon. Après avoir changé le coton humide et mis du nouveau buis pour leur donner à manger, ils ont également noté leurs données sur leur nouveau cahier offert par le programme Perception.

JPEGJPEGJPEG

Mardi 4 août 2020

Aujourd’hui, les participants ont été au grand air ! Au programme : session grimpe et première expérience du terrain.

Le matin, le groupe des plus petits (les sauterelles 7-12 ans) a découvert et pratiqué l’assurage « en moulinette » lors de la grimpe des arbres, avec Bénédicte, la monitrice d’escalade. Avec beaucoup d’aisance, ils ont su défier le vide et grimper en haut d’un tilleul et de deux sapins d’Espagne. Chacun a pu expérimenter le rôle de grimpeur, et celui d’assureur. La session escalade du matin a également été l’occasion d’en apprendre plus sur la biologie et la croissance des arbres, ainsi que sur l’identification de plumes d’oiseaux trouvées sur place.

Pendant ce temps, le groupe des ados (les chercheurs, 12-17 ans) et celui des familles (les darbreurs) se sont rendus sur deux sites naturels (Gumiane et Les Tonils) où la présence du buis est avérée. Après identification de l’espèce, nous nous sommes appropriés le protocole de recherche sur la pyrale du buis. Les participant.e.s ont réalisé un rapide affût pour identifier les éventuels oiseaux prédateurs présents. Après avoir constaté l’état des buis et relevé la présence de chenilles de pyrale, nous avons essayé de trouver d’éventuels insectes prédateurs des pyrales, à l’aide du parapluie japonais. Ils ont été récoltés à l’aspirateur à insectes et seront identifiés demain. La sortie terrain s’est terminée par la découverte du filet à papillons et de son utilisation, ainsi qu’une chasse aux papillons.

Après s’être retrouvés durant le temps de midi pour un pique-nique, les trois groupes ont échangés leurs activités : Terrains pour les plus jeunes, grimpe pour les familles et les ados. Finalement, tout le monde est revenu sur le centre pour le goûter, la grande activité extra-scientifique avec le reste des participants des autres séjours OSI (Drone et Robotique & Imprimate 3D) ainsi que la veillée « Loup Garou » pour les plus jeunes, et au choix pour les plus grands : Cranium ou Petit Meurtre.

JPEGJPEGJPEG

Mercredi 5 août 2020

Ce matin, séance phylogénie des métazoaires et introduction générale aux arthropodes et insectes pour l’équipe des chercheurs ! Les darbreurs sont quant à eux montés sur corde de dep dans le grand cèdre alors que les sauterelles sont allées s’entraîner en moulinette dans les sapins d’Espagne, et ont expérimenté la grimpe pieds nus dans un tilleul.

En second temps science de la journée, roulement des activités : les chercheurs ont cassé des idées reçues sur les chauve-souris puis ont appris plein de choses sur les collemboles. Ils sont allés échantillonner de l’humus qu’ils ont placé en appareil de Berlèse en fin de séance et nous observerons de la mésofaune et des collemboles grâce à cela demain avec un peu de chance...

Les sauterelles, quant à elles, ont observé les chenilles prélevées les jours précédent. Objectif : changer et nettoyer les boîtes des chenilles, les compter et les mesurer, changer le buis, mais surtout compter les capsules céphaliques. Ces dernières sont en fait des restes de la mue des chenilles : leur nombre permet d’estimer le nombre de mue effectué.

Et les darbreurs se sont amusé à faire du land’art en suivant un protocole donné par les encadrants afin de discuter de l’importance des indications scientifiques du protocole pour la réalisation d’expériences scientifiques reproductibles !

L’activité de l’après-midi a tourné autour d’une partie de « Bataille navale » revisitée, suivie d’une veillée « Loups-garous contre vampires ».

Après une séance science dans la prairie, la visite de terriers de blaireau et un peu de grimpe, bivouac perché pour le groupe des grands et la moitié du groupe famille !

JPEGJPEGJPEG

Jeudi 6 août 2020

Après une nuit fraîche et animée par les bruits de la forêt et les attaques de loirs pour nos bivouaqueurs, tout le monde s’est retrouvé au petit déjeuner avant de se rediviser en groupe pour le temps science de la matinée.

Pendant que les ados et la famille de bivouaqueurs se sont douchés et reposés la première heure, les sauterelles sont allées dans le sous-bois observer des oiseaux, potentiellement prédateurs des chenilles de pyrale du buis alors que l’autre famille s’est occupée de notre élevage et a pu observer la transformation d’une chenille en chrysalide !

Durant la deuxième heure, les sauterelles et l’une des familles sont parties cette fois à la chasse aux papillons pour essayer de les identifier. Les ados chercheurs sont allés observer les oiseaux et la famille reposée s’est occupée du reste de l’élevage en nous récoltant les données demandées par l’INRA sur les capsules céphaliques.

Après un bon plat de pâtes apprécié de tous, et un peu de repos, les ados sont repartis sur le site de grimpe pour profiter un peu de ce spot magique, pendant que les 2 autres groupes se sont répartis en 2 modules qu’ils ont échangé au milieu du temps science : récolte de sol pour l’expérience des pièges de Berlèse pour observer les collemboles et module chauve-souris à l’aide d’un jeu du vrai ou faux !

JPEGJPEGJPEG

Vendredi 7 août 2020

Alors que la deuxième moitié du groupe rentre de bivouac perché, nous terminons avec le reste du groupe les notions qu’ils manquaient dans le tableau d’enquête tout en s’occupant des chenilles et en analysant les échantillons issus des pièges berlèse en fonction des groupes... une myriade de mésofaune s’est révélée sous nos binoculaires !

L’après-midi, nous avons commencé à préparer les retransmissions selon les envies de chacun. Nous étions tellement efficaces que nous avons presque tout terminé à la fin du temps science !

La fin de journée a été ponctuée par une AES « Marque maudite » et une veillée « Dr. Duglobule » !

JPEGJPEGJPEG

Nos partenaires

Voir également