Envoyer à un ami

Au Fil de l'Amazonie - 22 octobre au 01 novenbre 2019

Voir descriptif détaillé

Au Fil de l'Amazonie - 22 octobre au 01 novenbre 2019

Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Le Journal de Bord

Lien vers les photos du séjour :
http://www.osi-photos.org/thumbnail...

Mardi 22 octobre

Ça y est, toute l’équipe est enfin réunie.
Nous sommes 8 : Anna, Clément, Miléna, Anne, David, Alain, Anne et Solène !
Ce soir nous allons au camp caïman et montons pour la première fois nos hamacs avec moustiquaires.... Toute une aventure.

Notre amie dans les douches du camp caïman

Mercredi 23 octobre

Ce matin, au réveil nous avons pu apercevoir un agouti bien curieux. L’agouti est un rongeur qui se régale des mangues et s’aventure près des carbets pour chercher de la nourriture.

Premier reveil au camp caïman

Agouti curieux au camp caïman

Fleure du jardin du camp caïman

Premier matin au camp caïman

Ensuite nous sommes partis sur le sentier du coq de roche et avons eu la chance d’en observer 3 mâles orange vif. le Coq de Roche a un dimorphisme sexuel très marqué puisque la femelle est d’un marron terne alors que le mâle arbore des dentelles orangées qui raviront tous les amateurs d’éclats.
Nous avons déjeuné à la maison de la réserve Trésor, cet édifice a été crée pour sensibiliser à la biodiversité, à l’entrée d’un sentier. Nous sommes reparti pour le sentier de la réserve qui est un des sentiers les plus pédagogues de Guyane, et nous croisons sur notre route lézards, grenouilles et oiseaux des sous bois. Les arbres sont impressionnants par leur taille et nous tentons de reconnaître les espèces de palmiers.

Fruit sur le sentier coq de roche

Ce soir nous dormons à Rour’atitude, un carbet offrant un ponton sur le fleuve Mahury. Nous y sommes arrivés vers 15h30 et avons préparé nos sacs ainsi que nos bâches en prévision de nos 5 prochains jours à Saül.
Nous sommes allés manger à Cayenne un Nassi, plat typique créole à base de riz et de poulet. Nous avons également goûté aux différents jus maisons : maracouja, prune de cythère, cupuaçu...

Camp Rouratitude

Après ce copieux repas, nous avons décidé de faire une petite marche sur la plage de Montabo où nous avons guetté les éventuelles traces de tortues marines, mais la marée était basse et nous n’en avons pas vu. En ce moment, le littoral guyanais s’envase, ce qui rend l’accès à la mer plus compliqué pour les tortues, bien qu’elles y parviennent.

Couché de soleil depuis le ponton de Rouratitude

Demain, c’est le départ pour Saül, où nous serons sans connexion durant 5 jours.
Demain soir nous dormirons au carbet au camp Kanawa, qui est un abbati improbable par sa luxuriance, au bord d’une crique arborant les marques dans la roche des activités amérindiennes, en plein milieu de la forêt à 2km du village. ensuite nous monterons nous même nos camps, ce qu’on appelle carbet bâche, entre deux arbres bien cléments.

Jeudi 24 octobre

Ce matin, doux réveil avec les premières pirogues et le clapotis des vaguelettes contre le ponton.
Ce matin, nous terminons de préparer nos sacs et à 14h45, décollage pour Saül.
JPEGJPEG

Une fois que tout le monde a bien enregistré ses bagages, nous décollons.
Solène a pu contacter un collègue basé au centre Musiflore dans lequel d’autres séjours se déroulent, afin de lui communiquer quelques informations avant de s’immerger dans la nature.

Et c’est parti pour le périple en forêt, 5 jours d’autonomie dans la jungle guyanaise afin de se familiariser avec l’environnement de notre sujet d’étude, les chauves-souris...

Vendredi 25 octobre

Samedi 26 octobre

Dimanche 27 octobre

Lundi 28 octobre

Mardi 29 octobre

Solène a fait parvenir quelques nouvelles de Guyane pour dire que le périple en forêt s’est bien passé. Tout le monde va bien !
Quelques photos arriverons prochainement lorsque la connexion le permettra.
Ces 5 journées en pleine forêt ont été riches en observation. Tous les soirs nous capturions des oiseaux à la tombée de la nuit, puis des chauves-souris. Quentin le naturaliste qui nous accompagne a été satisifait d’attraper une chauve-souris plutôt rare ! l’écosystème à Saül est encore très préservé des activités humaines. Le groupe a découvert plusieurs espèces d’oiseaux, et a utilisé des clefs de détermination pour reconnaitre les espèces de chauves-souris, le tout en latin bien sûr ! Cet outil est efficace et facile à apprendre pour déterminer une espèce. Enfin, nous aidions notre cher naturaliste à recolter les données tels que l’âge, le sexe et les mesures.

De retour à Cayenne ce soir, le groupe s’est retrouvé autour d’un bon repas dans une table d’hôte pour déguster un délicieux « acoupa », un plat à base d’un poisson local du même nom, accompagné de riz et de papaye râpée !
Ils ont pu ensuite profiter d’une douche bien méritée après ces journées en autonomie, et aller se coucher pour une bonne nuit de repos.

Mercredi 30 octobre

Aujourd’hui, le groupe prend la direction de Savane Roche Virginie, un inselberg, c’est-à-dire une butte rocheuse isolée au milieu d’une plaine, afin de profiter d’une dernière nuit en carbet bâche. Cette nuit a permi d’observer le ciel pendant des heures, le ciel est très dégagé en guyane du fait de la faible quantité de lumières. Plat de nouilles au riz Hmong au réchaud pour régaler les papilles, le tout avec du piment et des paripous, fruits de palmiers.

JPEGJPEGJPEG

JPEGJPEGJPEG

JPEG

Jeudi 31 octobre

Vendredi 01 novembre

Nos partenaires

Voir également