Au Fil de l'Eau - du 22 au 29 Août 2010

Étude des milieux humides des environs de Prabouré (ruisseaux des levades, rivière, tourbière) : calcul d’IBGN, mesure des débits et mesures (...) Voir descriptif détaillé

Au Fil de l'Eau - du 22 au 29 Août 2010

Étude des milieux humides des environs de Prabouré (ruisseaux des levades, rivière, tourbière) : calcul d’IBGN, mesure des débits et mesures (...) Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

La Terre perd chaque année 0,5 % de sa surface agricole utile à cause de l’urbanisation, de l’érosion ou la salinisation (Nahon, 2008). Or les besoins alimentaires de l’humanité, déjà actuellement non satisfaits, vont nécessairement augmenter du fait de l’accroissement de la population mondiale. L’utilisation des intrants chimiques atteint aujourd’hui ses limites (pollution des sols et des nappes phréatiques, risques pour la santé des agriculteurs et des consommateurs).
La nécessité d’augmenter la production alimentaire se heurte donc à la double contrainte de la diminution des terres agricoles et à la nécessité de diminuer l’utilisation des intrants chimiques. Cette situation conduit certains auteurs à recommander la culture de plantes OGM (Nahon, 2008).
Une autre solution consisterait à développer l’agriculture en sous-bois. C’est l’objectif du programme Perception (GIF – Gestion Forestière Intégrée). Dans ce cadre, il est nécessaire de caractériser le milieu naturel et en particulier ses ressources en eau.
Les objectifs de notre projet sont donc d’évaluer les ressources en eau du site, en quantité (mesures du débit du ruisseau alimentant le site de Prabouré) et en qualité (analyses chimiques, calcul d’IBGN). Ensuite, nous réhabiliterons le réseau de levades permettant d’irriguer le site.

Le Journal de Bord

Dimanche 22 Août 2010

Certains dimanches, des animateurs sont missionnés pour aller chercher des jeunes dans tous les coins de la France (Non, pardon, uniquement là où il y a une gare TGV !).

D’autres jeunes arrivent par leurs propres moyens : des papis et des mamis nous emmènent un tel, des papas et des mamans nous laissent une telle plus petite.

Ainsi va la vie du Centre de Séjours Scientifiques de Prabouré, au rythme de ceux qui arrivent (et qui savent ce qu’ils viennent y chercher) et de ceux qui sortent (et qui savent ce avec quoi ils partent).

Pour Luigi, Camille et Anna c’est décidé, ils vont « s’immerger » dans le séjour « Au fil de l’eau » avec Alain, leur éducateur.

Ce séjour leur permettra d’étudier, de sonder, de comparer, de connaître les ruisseaux et les rivières autour du centre de Prabouré, à l’aide de prélèvements, d’expérimentations, d’analyses microscopiques et de mesures.
Ce séjour leur permettra aussi de dresser un bilan hydrologique complet (IBGN) des cours d’eau dans la perspective d’apporter leur concours à la problématique de la Gestion Forestière Intégrée, point central du Programme de Recherche PERCEPTION pour l’ONG Objectif Sciences International.

Le soir arrive. Le repas permet de faire connaissance. La nuit reste animée.
(on dort) .........................AVANCE RAPIDE..............................................

Lundi 23 Août 2010

1. Phase Contact

Après le petit-déjeuner copieux et le forum matinal, nous voilà partis dès 10h tous les quatre vers les Hautes Chaumes. Il nous en coûtera 40 minutes de marche. Notre objectif est le suivant :
visiter la rivière qui coule sur le plateau, l’un des affluents de l’Ance, faire des prélèvements et des mesures.
Ces prélèvements sont les suivants :
- Prélèvement de deux bouteilles de 50 cl d’eau,
- Prélèvement de sable au fond de la rivière,
- Prélèvement de sédiment sur chaque berge : berge gauche et berge droite,
- Prélèvement de la faune aquatique à l’aide d’une épuisette,
- Mesure de la température de l’eau et de l’air,
- Mesure de la largeur de la rivière en un endroit déterminé,
- Mesure de la profondeur d’eau à ce même endroit.

Nos trois scientifiques en plein travail de prélèvements.
Luigi examine le contenu de son épuisette qu’il transfèrera dans une boîte de Pietri.

Vers 11h30 tout les prélèvements et mesures ayant été faits, nous sommes retournés au Centre par le même chemin qui nous paraissait moins difficile cette fois et pour cause : dans le sens du retour le chemin est en descente !

Là, après avoir déposé nos boîtes, flacons et carnet de notes dans la salle de travail « PERCEPTION » qui est réservée pour nos travaux intérieurs, nous sommes allés déjeuner non sans nous être débarbouillés.

Pour suivre le rythme du Centre de Prabouré (dosage subtil dont d’Activités Scientifiques - majoritaires - et d’activités Extras-Scientifiques - détente, sports, jeux - dont seule l’ONG Objectif Sciences International au Centre de Séjours Scientifiques de Prabouré connaît le secret), en début d’après-midi et après le temps libre compris entre 13 et 14h, nous avons participé à un super jeu imaginé par les éducateurs.
Après quoi nous sommes allé goûter.

2. Phase découverte

La deuxième partie de l’après-midi fut consacré aux Activités Scientifiques. Il s’agissait cette fois de faire des prélèvements et des mesures sur un ruisseau en sous bois : le ruisseau des Fumades" pour pouvoir comparer les données caractéristiques des deux cours d’eau. Equipés du matériel nécessaire, nous sommes rentrés dans le sous bois pour :
- Prélèvement de deux bouteilles de 50 cl d’eau,
- Prélèvement de sable au fond de la rivière,
- Prélèvement de sédiment sur chaque berge : berge gauche et berge droite,
- Prélèvement de la faune aquatique à l’aide d’une épuisette,
- Mesure de la température de l’eau et de l’air,
- Mesure de la largeur de la rivière en un endroit déterminé,
- Mesure de la profondeur d’eau à ce même endroit.

Le ruisseau des Fumades visités par nos jeunes scientifiques
Luigi et Anna ramènent une belle moisson de microfaune acquatique dans l’épuisette.
Dans la zone délimitée, tous les prélèvements sont effectués en suivant scrupuleusement les protocoles.
Pour l’équipe de chercheurs, il n’est pas question de ne faire le travail qu’à moitié. Tout est consigné sur le carnet de notes.

Nos objectifs pour ce jour ont été remplis. Les visites ont été faites, les prélèvements et les mesures ramenés en laboratoire prêts à être étudiés dès demain. Voilà posé sur la table le résultat de notre travail (en photo)...

Des flacons, des bouteilles, des boîtes, des sachets, tout est là prêt à être examiné.

Après un aussi bon résultat opéré avec sérieux et bonne humeur place au succulent repas du soir et à la Super Veillée Mime que nous avons mené tambour battant !
Les bonnes choses ont une fin. Il est l’heure d’aller se reposer.
(on dort) .........................AVANCE RAPIDE..............................................

Mardi 24 Août 2010

Et nous retrouvons tous de bonne humeur au petit-déjeuner-tartines-beurre-confitures et autres appétissant kellog’s...

Ce matin la « météo des chambres » est rayonnante pour tout le monde. C’est une pluie d’étoiles qui est tombée. Nos jeunes sont ravis d’obtenir les félicitations de leurs éducateurs. La barre est haute dès le début, il va être difficile de faire aussi bien sinon mieux tous les jours, dur...dur...

L’heure de l’Activité Scientifique a sonnée. Nous nous retrouvons avec Alain, notre éducateur scientifique en salle « PERCEPTION ».
Nous avons deux objectifs aujourd’hui :
- 1 - Réaliser nos carnets de bords (individuels et personnels)
- 2 - Analyser les résultats des prélèvements de la veille.
Nous nous mettons à l’ouvrage autour de la table ...

Autour de la table de travail...
Luigi : précis, attentif, rigoureux, soigneux !!!
Camille (à gauche) : pensive devant sa feuille !!!
Photo de famille : Camille, Luigi, Alain (éducateur ravi), Anna.

Mercredi 25 Août 2010

3. Phase Approfondissement

Aujourd’hui nous allons sur les Hautes-Chaumes en compagnie de nos camarades du séjour « la forêt mystère » pour un travail de terrain en commun.
Le but étant de mettre en place un « quadrat » (espace carré ou rectangulaire délimités par un piquet à chaque angle reliés par une corde) à l’intérieur duquel apparaît un environnement varié -nous ici nous bénéficions de 5 environnements différents ou biotopes), espace auparavant reconnu et proposé par Jérôme le géologue.

Donc, après le petit déjeuner et le forum animé par Sylvain, nous emplissons nos sacs à dos de nos trousses d’écolier, bouteille d’eau, crème solaire car la météo s’annonce superbe - merci la météo-, lunettes de soleil, casquettes, et pic-nic..... vive les sorties !

Les éducateurs Alain et Eva se chargent (au vrai sens du terme) de transporter les matériels scientifiques. Voilà que nous quittons le Centre sur les coups de 10h15. Nous sommes 11 jeunes scientifiques et il y a deux éducateurs. Nous devons rejoindre la première rivière sur le chemin qui monte vers les Hautes-Chaumes. Vive les sciences de terrain a l’air libre !

45 minutes après nous arrivons sur le lieu d’expérimentation. Nous déposons nos sacs à dos. Nous nous asseyons au bord du chemin, nous allons dessiner le relief tel que nous le voyons face à nous :
- Au centre du terrain une dépression,
- Au fond y coule la rivière, tantôt à découvert, tantôt abritée du regard. Mais même lorsque nous ne la voyons pas, nous l’entendons. Chut....écoutez...
- Sur sa rive droite un maquis de bruyères.
- Sur la rive gauche un maquis de myrtilliers majoritaires sur ce versant, et de bruyères.
- Au fond, une petite forêt devant laquelle la rivière vient buter et couler sous-terre et ainsi engendrer un nouvel espace à une « mini tourbière ».
- Au sommet de la rive droite, près du lieu où nous nous tenons nous prenons en compte un espace avec son arbre mort car il représente un biotope particulier.
Les dessins sont, tantôt au crayon tantôt au crayon de couleur. Parmi les enfants il se trouve de vrais artistes paysagistes. Il se trouvent aussi des enfants qui n’ont pas le même don du trait de crayon mais qui probablement excelleront dans un autre domaine tout à l’heure.

Assis face au paysage à traiter que l’ensemble des jeunes essaye de « croquer » avec l’appui d’Eva.

Après quoi, Alain expliqua comment après le déjeuner on allait mettre en place le quadrat et explorer les différents biotopes qu’on allait y rencontrer.
Et l’heure du déjeuner sonna. Sous un beau soleil chaud mais pas trop, le pic-nic fut distribué, régalant tous ces petits estomacs mis en appétit par cette sortie sur le plateau des Hautes-Chaumes à 1300 mètres d’altitude.

Bon appétit !

Afin de respecter le rythme de chacun, un temps de repos fut ordonné après le repas. Certains choisirent de jouer à des jeux de société, d’autres à des jeux de ballons, alors que quelques uns décidèrent d’aller à la cueillette des myrtilles encore abondantes à cette période de l’été, quelle récolte !!

Jeu de société qui mérite bien son nom.
Les ceuilleurs de myrtilles sur le versant des myrtilliers.
Zoom sur les joueurs.

Ensuite de quoi il était l’heure de reprendre nos Activités Scientifiques.

  1. Construction du quadrat (de 28 mètres de longueur X 15 mètres de largeurs dont la surface finie couvre 420 m2) par la pose de 4 piquets reliés par une ficelle autour des points de conjonction entre :
    - le versant à bruyères
    - le versant à myrtilliers
    - la forêt
    - la rivière.
    - Le biotope « arbre mort » quant à lui est excentré.
Une équipe en train de planter un piquet et se préparant à dérouler la pelote de ficelle.
En face, une autre équipe fait de même alors que la ficelle a été déroulée sur près de 28 mètres à travers les broussailles.
"Tendez la ficelle ! Encore ! encore !
« OBJECTIF SCIENCES- Quadrat scientifique » !
  1. Récolte des espèces qui « peuplent » les différents biotopes. Alignés de façon à balayer l’ensemble des terrains, munis de pochettes et de ciseaux, nous avons prélevé et récolté avec parcimonie une unité de chaque espèce végétale ou florale contenue dans chaque biotope (que nous classifierons dès demain), alors que d’autres n’ont été que photographiés :
Certains constituants du biotope n’ont été que photographiés. Ici un nid d’abeilles.
Certains constituants du biotope n’ont été que photographiés. Ici un champignon
Un gros bloc de granit qui lui aussi fait partie de son biotope.

Tout ce travail de naturaliste fait par les jeunes avec beaucoup de sérieux et de compétence nous étonne, les uns découvrant une nouvelle fleur pourtant si petite, cachée sous le lichen, (quelle vue !) d’autres précisant qu’il serait judicieux de prélever trois exemplaires de telle ou telle autre plante qui se rencontre à trois stades de son cycle de vie (riche idée !), d’autres recherchant déjà à explorer les questionnements d’ordre postérieurs tels que : "quelle est la résistance et la métamorphose de telle ou telle autre plante pour faire face à la rigueur de l’hiver ?" (question hautement scientifique et qui pousse loin les protocoles de suivis botaniques) bravo ! etc...
Tous ces ateliers que nous pratiquons chez Objectif Sciences International laisseront pour certains des traces indélébiles dans la culture scientifique de l’individu, pour d’autres, j’en suis sûr c’est le début d’une carrière professionnelle très prometteuse et très impliquée.

L’heure du retour (déception générale !) sonna. La petite troupe reprit le chemin inverse pour regagner le Centre, non sans déambuler dans tous les sens, sur tous les bas côtés à la recherche d’un quelques chose d’extraordinaire (nouvelle fleur, insecte curieux ou plaisant, caillou "bizarre" etc... Pour vous faire comprendre Chers Lecteurs qu’un aller de 45 minutes a été converti en retour de 60 minutes. Qu’à cela ne tienne !

Arrivée, goûter, douche/repos/temps libre.

Le soir nous avons eu une Super Veillée Jeu au cours de laquelle les enfants répartis en 2 groupes, devaient se déguiser de telle façon que Eva et Marie-Astrid (responsables de Vie Quotidienne des petits, et qui les connaissent parfaitement et extraordinairement bien (?)) ne puissent les reconnaître. C’étaient de vrais momies (emmaillotés de la tête aux pieds) qui défilaient devant les yeux attentifs et scrupuleux de nos deux collègues.
Ainsi se présentait un jeune (ou une jeune, va savoir qui se cache là-dessous ?), impossible à reconnaître, camouflé de la tête aux orteils, avec force chemises longues, chaussettes, jupes par dessus, coiffe, bonnet, châle, gants, rien ne transparaît, pas une once de cils, pas le moindre lobe d’une oreille, que des signes de la tête en réponse aux questions des deux juges, d’un tel ou d’une telle elles en faisaient le tour... humm, ...voyons...humm ... le port de tête ? non. Humm... et toi Eva demande Marie-Astrid, qu’en penses-tu ? palabres, échanges, comparaisons, verdict : c’est Alexandre. Et Vlan, Touché, Coulé, Demasqué.
- Mais comment ont-elles fait pour deviner ?????????? C’est fou cà !
- Moi Alain qui ne voit que l’ombre d’une forme.....
-  ; ; ;Elles sont trop fortes ces éducs Vie Quot !

Les bonnes choses ont une fin. Il est l’heure d’aller se reposer.
(on dort) .........................AVANCE RAPIDE..............................................

Jeudi 26 Août 2010

4. Phase Projet de Recherche

Matin, réveil, petit déjeuner, forum blablabla....
L’Activité Scientifique aujourd’hui se déroule en salle "PERCEPTION".

Nous avons trois opérations à :

  1. Créer les planches -herbiers par "biotope"
  2. Isoler les invertébrés aquatiques prélevés le 24 et le 25 et contenus dans les boîtes et flacons. Les préparer pour l’examen microscopique. Les examiner.
  3. Mettre au propre les comptes-rendus.

Voilà en images les planches-herbiers classées par Biotope :

La planche du BIOTOPE des bruyères par Emilie et Anna.

- ECHANTILLONS CONTENUS SUR LA PLANCHE « BIOTOPE DES BRUYERES » :
- Bruyère ou callun
- Myrtillier
- Graminée
- Patience à feuille optuse
- Pensée
- Dianthus Carthusianorum
- Potentille
- Véronique des champs.

- 

La planche du BIOTOPE des myrtilliers par Sao Maï et Luigi.

|

- ECHANTILLONS CONTENUS SUR LA PLANCHE « BIOTOPE DES MYRTILLIERS » :
- Myrtillier
- Bruyère ou callun
- Arémérie des sables
- Patience à feuilles obtuses
- Graminée
- Pensée
- Campanule gantelée
- Millepertuis
- Potentille.

La planche du BIOTOPE aquatique par Vinh et Billie.



- ECHANTILLONS CONTENUS SUR LA PLANCHE « BIOTOPE AQUATIQUE » :

- Myrtillier

- Bruyère ou callun

- Sphaigne

- Flèche d’eau

- Potentille printanière / Potentille à 5 pétales / Tormentille à 4 pétales

- Chardon

- Graminée

- Pneumonante

- Epilobe

- Oseille

- Caneberge

- :</p>
</td>
<td>

La planche du BIOTOPE de la forêt par Balthazar, Lancelot et Kim Anh.

- ECHANTILLONS CONTENUS SUR LA PLANCHE « BIOTOPE DE LA FORET » :
- Pin
- Bouleau
- Sorbier des oiseleurs
- Saule

La planche du BIOTOPE de l’arbre mort par Audrey et Xuan.

- ECHANTILLONS CONTENUS SUR LA PLANCHE DU "BIOTOPE DE L’ARBRE MORT" :
- Lichen (accroché aux branches de l’arbre mort)
- Mousse (fixée au sol)
- Trolle de montagne
- Gaillet

Voilà en images les invertébrés aquatiques isolés et préparés sur les lames minces :

La larve de Tricoptère avec son foureau prête sur sa lamelle. Exécution : Camille.
Deux larves de Gammare ou crevette d’eau douce (adulte à G., dimension réelle = 3mm, jeune à D. dimension réelle 1/2 mm) par Luigi.

L’examen microscopique par Anna, Camille et Luigi, déjà de futurs hydro-entomologistes.....

L’examen microscopique d’un Gammare, par Camille, ou : « quand le microscope obéit au doigt et à l’oeil » !
L’examen microscopique d’un Gammare, par Luigi, ou : « je veux savoir...et + » !

Et arrive l’heure du déjeuner. La salle du réfectoire est bruyante de tous ses convives qu’elle accueille plusieurs fois par jour. Les repas préparés par le chef Damien sont succulents. Mais au menu d’aujourd’hui nous faisons un grand détour culinaire par la Bolivie : B O L I V I A !!!!!!! Pourquoi me direz vous ? Et bien il s’agit là d’une invitation au voyage gastronomique proposée par Gabriella, notre sympathique collègue et éducatrice scientifique qui anime le séjour ECO LOGIS ! Oui, Gaby est Bolivienne ! Alors au menu couleurs Bolivie, nous avons : salade variée, plat traditionnel (viande de boeuf, saucisses, frites), dessert local. Le menu fut plébiscité. Entre le plat et le dessert, un jeu de connaissances générales à propos de la Bolivie permit à un jeune et à une éducatrice de gagner chacun un bonnet aux couleurs traditionnelles boliviennes. MERCI GABY !!!!!!!!!!!!!!!!!

Cet après-midi c’est SOLEIL/PLAGE/JEUX/DETENTE.
Nous voilà partis pour le lac de ST ANTHEME. Un gros soleil fait scintiller la surface de l’eau, l’air est chaud, l’eau aussi. Tout le monde s’amuse, autant sur la plage que dans l’eau, sous la surveillance des éducateurs. Séries de ploufs, séries de jeux du ballon, goûter. Que le temps passe vite ! il est déjà l’heure de rentrer au Centre. Nos chauffeurs de mini-bus nous remontent à Prabouré quand il est déjà 17H 00. Douche rapide et nous voilà partis pour 45 mn d’Activités Scientifiques.

Dans la salle PERCEPTION nous avons encore du travail. Nous préparons notre retransmission de samedi qui se fera en commun avec nos camarades du séjour « la forêt mystère ». C’est Luigi qui écrit au tableau l’attribution que nous allons faire à chaque stand (table) :
- 1 table pour exposer les prélèvements et l’atelier microscopie (séjour « au fil de l’eau »)
- 1 table commune pour exposer les carnets de naturalistes et les photos (séjour « au fil de l’eau » et « le mystère des grandes collines »),
- 1 table commune pour exposer les planches des 5 biotopes (séjour « au fil de l’eau » et « la forêt mystère »),
- 1 table pour exposer les travaux sur les plantes et les huiles essentielles (« la forêt mystère »).

L’organisation des stands de la retransmission passe par Luigi.

...et la soirée s’approche. Repas, temps libre pour les jeunes (pendant ce temps chez les éducateurs on prépare la veillée. Chez Objectif Sciences les veillées sont toujours un GRAND MOMENT DE FOLIE EEDUCATIVE. Ces veillées sont un mix de culture, d’adresse, d’ingéniosité, de rapidité, qui permet aux jeunes de s’amuser formidablement bien : esprit d’équipe et de compétition, émulation, respect du participant, acceptation des décisions du jury etc... font partie des choses invisibles. Tous les soirs, après une journée complète consacrée aux Activités Scientifiques, aux Activités Extra-Scientifiques et à l’encadrement, tous les éducateurs sont tous là pour animer et encadrer les jeunes. Tous les soirs sans exception sont une réussite totale, à 200%. C’est encore un des secrets, un atout, un point fort pour Objectif Sciences. Comme dirait Théo, c’est la « MAGIC TOUCH » !! et là je n’ai pas d’images à vous montrer car moi-même, je participe tellement que j’en oublie toujours de faire des photos. Pardonnez - moi !

Les bonnes choses ont une fin. Il est l’heure d’aller se reposer.
(on dort) .........................AVANCE RAPIDE..............................................

VENDREDI 27 AOÛT 2010

Matin, réveil, petit déjeuner.

- A oui ! j’allais oublier. Je ne vous ai pas parlé de SUPER PTI DEJ’
- SUPER PTI DEJ’ c’est tout une Histoire. SUPER PTI DEJ’ c’est le Personnage de PRABOURE. SUPER PTI DEJ’ c’est l’astre ensoleillé qui explose dans votre bol. Si vous n’êtes pas du matin alors appelez SUPER PTI DEJ’ et, croyez-moi vous deviendrez immédiatement du matin. Nul besoin d’aller voir votre médecin pour cela. SUPER PTI DEJ’ de PRABOURE c’est la thérapie des endormis, c’est l’électro-choc des marmottes, c’est le défibrilateur pour neurones coincés, c’est les bâtons XXL à paupières, et malgré sa méthode forte mais radicale pour les coincés du réveil et bien je vous le jure, SUPER PTI DEJ’ est aimé de tous, il est adoré, il est demandé, il est souhaité. Les plus jeune rêvent la nuit des aventures de SUPER PTI DEJ’. Le matin ou SUPER PTI DEJ’ n’est pas au grand réfectoire c’est la monotonie la plus affreuse.

- En fait SUPER PTI DEJ’ est un personnage à mi-chemin entre SUPERMAN (vous connaissez tous n’est-ce pas ?) et TARTIN’MAN (là vous ne connaissez pas ). TARTIN’MAN était au Centre de Prabouré au début des séjours et il a été remplacé par SUPER PTI DEJ’ beaucoup plus performant. SUPER PTI DEJ’ c’est comme qui dirait 50 réveil-matin calés sous votre oreiller pour sonner au même moment et en même temps + une douche froide + un grand bol d’air frais + un room service (vous imaginez le big-bang auroral ? -de aurore-)

- SUPER PTI DEJ’ envahit le petit déjeuner. Envahir n’est pas un superlatif, envahir est l’Action qu’il a sur l’espace-temps.
- Exemple : vous vous réveillez le matin la tête toute chose (ça peut arriver à tout le monde), le pas indécis, le regard incertain, le geste non geste, et bien lorsque vous arrivez, hagard au grand réfectoire, là vous tombez sur SUPER PTI DEJ’ (ou plutôt c’est lui qui vous tombe dessus). Et tout à choc (car il s’agit bien d’un choc et non d’un coup) vous voilà catapulté dans le monde de SUPER PTI DEJ’. Vous êtes transporté à table, les tartines beurrées-confiturées vous sont apportées voire portées jusqu’à votre bouche, le lait vous est livré à table, le jus de fruit coule pour vous, les kellog’s avancés et tout cela dans la bonne humeur, l’excitation, l’emportement et le tout accompagné en musique (genre la fanfare du village qui « s’exprime » un dimanche matin à 8 heures sous la fenêtre de votre chambre......).
- Tous les jours SUPER PTI DEJ’ a fait des miracles auroraux -de aurore au pluriel-.
Et le plus incroyable c’est que çà marche ! Croyez moi, tous ceux qui sont entrés au grand réfectoire la tête toute chose, le pas indécis, le regard incertain, le geste non geste, hagards, et bien ceux la se sont retrouvés transformés en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Comme dit SUPER PTI DEJ’ « avec SUPER PTI DEJ’ : t’as la patate ».
- Si vous venez à PRABOURE, demandez SUPER PTI DEJ’ et c’est la bonne journée garantie.
Cette Histoire qui n’est pas une histoire. Cette histoire je l’ai vécue à Prabouré. pire, je l’ai expérimentée !!!!!!!
- La morale de cette Histoire est :
- « avec SUPER PTI DEJ’ t’as la patate ».
-FIN DE LA SAGA SUPER PTI DEJ’

L’Activité Scientifique se déroule aujourd’hui sans Alain. C’est Manon qui gèrera la journée. Mais avant de profiter de ma journée de repos j’ai laissé à Manon les instructions de travail pour les jeunes.
Principale occupation pour la petite équipe : terminer tout ce qui est en cours, préparer la retransmission et enfin ranger et balayer la salle PERCEPTION que nous allons quitter demain, fin des séjours d’été.

Camille prépare le tableau des mesures comparatives des trois cours d’eau.

Anna peaufine la couverture de son carnet de bord.

Disposition du tableau de la « clé de détermination des invertébrés d’eau douce » sur une plaque de carton rigide.

En fin d’après midi tout le travail de préparation de la retransmission de demain était prêt. La salle PERCEPTION bien rangée et balayée. Il est temps de faire un dernière photo de famille.

C’est l’heure du rangement, tout le monde met la main à l’ouvrage.

Dernière photo de famille, les « fil de l’eau » et « la forêt mystère » réunis dans la bonne humeur. La fin du séjour s’approche...

Ce soir nous assisterons au spectacle. Vont encore se déverser des rires, des cris, des hourras, des tonnerres d’applaudissements ... qui vont résonner dans les vallées d’Auvergne.

Les bonnes choses ont une fin. Il est l’heure d’aller se reposer.
(on dort) .........................AVANCE RAPIDE..............................................

SAMEDI 28 AOÛT 2010
RETRANSMISSION

Aujourd’hui est le double grand jour.
D’un côté c’est le jour de la retransmission. D’un autre côté c’est le dernier jour à Prabouré.

Les moyens de la retransmission sont prêts.
Chaque jeune a fait son trousseau avec l’aide d’un éducateur. La valise est prête elle aussi, mais on ne pense pas encore au départ. Il faut assurer pour la retransmission. C’est un des actes les plus importants pour Objectif Sciences : le résultat Scientifique passe par la retransmission !

Nous sommes installés derrière nos tables. Toutes nos affiches sont posées, tous nos posters sont punaisés au mur, tous nos carnets sont exposés, nous sommes prêts à recevoir les parents, les visiteurs pour cette près-midi de « Portes Ouvertes » :

Voilà, l’équipe « au fil de l’eau » et « la forêt mystère » associés en aventures et recherches scientifiques. Ils attendent le visiteur de pied ferme et toujours dans la bonne hemeur !

Il y a eu foule tout l’après-midi au stand PERCEPTION. Voici les des photos, pour le plaisir et pour les souvenirs ......................

Camille explique ....

Madame cherche le gammare au fond du microscope ...

Camille ne se doute pas qu’elle s’adresse à Madame B., biologiste de profession.

A gauche, le Directeur du Centre de Prabouré, qui paraît intrigué à la lecture d’un carnet de bord.

Un visiteur qui s’esseye aux grilles du jeu « environnement » créé par les enfants de « la forêt mystère ».

Affluence devant le stand « PERCEPTION ».

Deux Dames devant les photos du séjour.

,

Nos partenaires

Voir également